Series/Cinéma

Inspirée par le film « Parasite », Séoul s’engage pour le logement

Inspirée par le film « Parasite », Séoul s’engage pour le logement

Un film qui fait vraiment bouger les choses.

Sorti au Printemps 2019, Parasite s’est imposé comme l’un des films les plus populaires de l’année. Il a d’ailleurs récolté de nombreuses récompenses notamment l’Oscar du meilleur film ou encore le César du meilleur film étranger. L’oeuvre de Boon Joon-ho pourrait même être allée jusqu’à influencer les autorités de Séoul qui ont annoncé un plan d’aide aux foyers concernés par l’insalubrité décrite dans le film.

À LIRE AUSSI 
« Parasite » : bientôt adapté en mini-série sur HBO

L’art au service de la vie publique

Pour ceux qui n’auraient pas encore vu Parasite (il n’est jamais trop tard, soit dit en passant), le film retrace les destins croisés de deux familles issues de classes sociales opposées. On y découvre ainsi l’entresol des Kim : un type d’appartement particulièrement rependu en Corée du Sud, sujet à l’humidité durant la saison des pluies diluviennes, peu lumineux et très insalubre. En 2015, selon The Korea Herald, la Corée du Sud comptait environ 383 000 appartements en sous-sol en 2015, dont 59,5% dans la capitale, Séoul. Les autorités de la ville ont déclaré la semaine dernière qu’elles s’apprêtent à soutenir financièrement 1 500 ménages vivant dans des appartements en entresol comme celui décrit dans Parasite, afin d’améliorer leurs conditions de vie.

Séoul s’engage pour ses habitants

En collaboration avec la Korea Energy Foundation, le gouvernement métropolitain de Séoul offrira jusqu’à 3,2 millions de wons par ménage pour améliorer les systèmes de chauffage, remplacer les sols et installer des climatiseurs, des déshumidificateurs, des ventilateurs, des fenêtres et des alarmes incendie. Ceux qui gagnent moins de 60 % du revenu médian d’un ménage coréen peuvent présenter des demandes à partir du mois de mars par l’intermédiaire des centres communautaires et des bureaux de district de Séoul, l’éventail des bénéficiaires devant être élargi chaque année. Cette démarche politique, sans doute liée au succès de Boon Joon-ho, illustre la force du message social délivré par cette fiction.

Top articles

Dossiers

VOIR TOUT

À lire aussi

VOIR TOUT