Dossiers

Focus sur le hackage de Sony Pictures ! [DOSSIER]

Focus sur le hackage de Sony Pictures ! [DOSSIER]

Focus sur le gros hackage de cette fin d’année 2014 !

Pourquoi un tel hackage a-t-il eu lieu sur les serveurs du studio américain Sony Pictures Entertainment ? Qui ou quelle organisation est responsable de cette atteinte à la propriété intellectuelle et privée ? Et enfin quelles sont les données rendues publiques les plus intéressantes ?

La génèse: Entre géo-politique et terrorisme

The Interview provoque le courroux du régime totalitaire de Corée du Nord.

Tout d’abord, il faut remonter à la racine du problème. L’élément déclencheur de cette cyber attaque est un film intitulé The Interview réalisé par Seth Rogen et Evan Goldberg. Ce film raconte le parcours de deux journalistes (Seth Rogen et James Franco) qui ont pour objectif de tuer le dictateur de la Corée du Nord, Kim Jong Hun. Scandalisé par l’intrigue du film, le gouvernement nord coréen avait même répliqué lors d’un communiqué de presse en novembre dernier :

 »Ces cinéastes vulgaires, appâtés par quelques dollars jetés vers eux par des conspirateurs, ont sali la dignité et la conscience du cinéma en osant produire et réaliser un tel film. En conséquence, ils doivent être sévèrement punis. Pitoyables sont les États-Unis, cherchant désespérément à affaiblir l’autorité de notre République, pourtant plus puissante chaque jour, avec un film minable, alors qu’aucune pression ou menace n’a jamais fonctionné contre nous. »

Les Gardiens de la Paix, terroristes du web ou menace réelle?

Car en effet, le film The Interview fut le motif principal du hackage de Sony : Il fut le premier à voir ses secrets de production révèlés (salaires des acteurs principaux par exemple). Quelle est l’organisation derrière tout ça ? Il s’agirait des Guardians of Peace que l’on suspecte fortement d’être d’origine nord coréenne à cause de leur haine contre The Interview. Les Gardians of Peace se sont par la suite montrés beaucoup plus menaçants envers ceux qui comptaient aller voir le film au cinéma :

 »Nous allons clairement vous montrer, dans les lieux où sera montré The Interview, à quel point ceux qui cherchent l’amusement dans la terreur devraient être condamnés à un triste destin. Le monde verra bientôt quel horrible film a fait Sony Pictures Entertainment. Le monde sera rempli de peur. Souvenez-vous du 11 septembre 2001. Nous vous recommandons de vous tenir à l’écart de ces lieux. (Si votre maison est proche, vous devriez partir). Quoi qu’il advienne dans les prochains jours, cela aura été provoqué par l’avarice de Sony Pictures Entertainment. Le monde entier dénoncera Sony. »

En pièce jointe à ce message, les hackers ont fourni les mails des dirigeants de Sony pour prouver qu’il ne s’agissait pas d’un canular. Résultat : Les Etats-Unis prennent la menace au sérieux et Hollywood est terrifié : Annulation d’interviews pour Franco et Rogen, Annulation de l’avant-première du film à New York, Rejet du film dans les salles de la chaîne Carmike Cinemas (plus de 2 500 salles sur le territoire américain)…

Quels sont les secrets rendus publiques ?

Pour cette seconde partie, je vous propose une sélection des meilleures révélations du Sony Gate.

James Bond n’est pas si secret :

Alors que son casting venait tout juste d’être dévoilé au grand public, le nouveau James Bond a été victime des Guardians of Peace. Le budget de 300 millions de dollars est alors connu de tous comme son scénario. Coup dur pour un agent  »secret »…

Star Wars spoilé :

Une autre saga légendaire a aussi été souillée par les pirates, Star Wars. Des échanges de mails entre Amy Pascal (co présidente de Sony Pictures) et Michael De Luca (Columbia Pictures) ont ainsi été mis en ligne. Attention Spoil : alors que les créateurs de la saga (Lucasfilms) souhaitaient entamer une nouvelle trilogie avec de nouveaux personnages, on apprend que Ryan Johnson va faire les épisodes 8 et 9, qui seront consacrés à Luke Skywalker et à la Princesse Leia.

Men In Black et Jump Street s’accouplent :

Il fut également rendu public la possibilité d’un crossover (terme qui désigne un projet regroupant des personnages qui ont d’habitude leur propre série ou film) entre Men In Black et Jump Street. Si on sait que Tommy Lee Jones et Will Smith ne figureront pas au casting, il est certain que Channing Tatum et Jonah Hill sont bel et bien prévus pour apparaitre au générique (cette information provient d’un mail particulièrement enthousiaste de Jonah Hill : jump street merging with mib i think that’s clean and rad and powerful. Jump Street et MIB ensemble, je pense que c’est propre, génial et puissant« )

Spiderman tisse son réseau d’influence :

On continue dans ce thème des fusions entre les univers hollywoodiens avec une nouvelle qui arrive cette fois de la licence Captain America. Spiderman devrait être le guest principal du prochain épisode intitulé Civil War.

Les initiatives de Channing Tatum.

L’acteur Channing Tatum s’est vu pris au coeur de la tornade des Guardians of the Peace avec la divulgation de plusieurs de ces mails adressés à la direction de Sony Pictures. Ce dernier évoque son énorme envie de réaliser un spin-off de Ghostbuster avec Chris Pratt :  »Laissons le monde voir le Dark Side et battons-nous avec la gloire et l’épique BATMAN BEGINS (NDLR: Tatum compare l’idée du spin-off au premier épisode de la saga Batman de Nolan). Je suis sûr que nous pouvons faire de ce projet une énorme franchise. Une aventure folle et amusante. ALLEZZZ ! »

L’inspiration rap de Spike Lee.

On peut également aborder l’envie de Spike Lee de réaliser un film avec Drake et Kevin Hart dans les rôles principaux. Il s’agirait d’une suite de son classique de 1988, School Daze, dont le nom serait School Daze Too. Voici son mail: Le budget est de neuf millions de dollars (net, après les taxes de Géorgie), sans compter les coûts de droits historiques, les salaires des acteurs et ceux des producteurs exécutifs. je crois en ce film car il est à la fois un divertissement et une long métrage provocateur et exitant à propos du conflit entre les valeurs traditionnelles et la culture Hip Hop. A quoi bon aller à l’école pour avoir un boulot alors qu’on peut se faire bien plus d’argent en rappant, en strippant ou en faisant des vidéos salaces qui dégradent l’image de la femme? »

Willow Smith et Jayden Smith boycottés à Hollywood :

Dans un échange de mails entre les cadres dirigeants de SPE, on apprend que les enfants stars ne sont pas du tout les bienvenus pour participer à une expérience cinématographiques. Le motif ? L’interview délirante qu’ils avaient donné précédemment au New-York Times. Ces derniers estimaient alors que l’école n’avait aucune valeur à leur yeux par exemple. Ce défaut de communication n’est pas passé inaperçu aux yeux de SPE qui a été très virulent à leur encontre:  »don’t let this family date your movies / Ne laissez pas cette famille perturber vos films. »

La présidente Amy Pascal taxée de racisme :

Et enfin voici peut-être l’affaire la plus gênante pour Sony Pictures Entertainment, il s’agit de la révélation d’un mail raciste de la co-présidente Amy Pascal elle-même:  »Hollywood is like the Rocky Mountains. The higher up it goes, the whiter it looks. Hollywood c’est comme les Rocky Montains, plus tu montes plus c’est blanc » La présidente a ensuite été épinglée par le révérend Al Sharpton qui est le ministre du culte aux Etats-Unis. Bien fait.

En définitive, il apparait clairement que l’année 2014 est placée sous le signe du Hacking. Entre le Celebgate et ses clichés de stars dans leur intimité et le piratage de Snapchat, celui de Sony prouve que personne n’est à l’abri de ces virtuoses de l’intrusion informatique.

Dossiers

VOIR TOUT

À lire aussi

VOIR TOUT