Jeux vidéo

Les fans de jeux vidéo plus susceptibles d’être sexistes, racistes et violents ?

Les fans de jeux vidéo plus susceptibles d’être sexistes, racistes et violents ?

Et si les jeux vidéo avaient des chances de vous rendre sexistes, racistes et violents ? C’est à cette question qu’a répondu un institut américain.

Les joueurs s’identifieraient plus comme des gamers que comme des individus

C’est une étude menée par l’institut américain de recherche en santé mentale Take This, publiée dans Frontiers in Communication, qui revient sur l’épineuse question de l’influence des jeux vidéos. L’enquête menée par les scientifiques américains a été créée grâce à des questions posées à des centaines d’adeptes des jeux vidéo. La conclusion est la suivante : en s’identifiant plus comme des gamers que des individus, les joueurs peuvent rapidement être poussés dans des dérives.

À la tête de l’étude, Rachel Kowert déclare, dans des propos retranscrits par Neonmag : « Quand vous vous définissez en premier lieu comme un.e gamer·euse, cela semble refléter ce que l’on appelle la culture toxique du jeu vidéo et mener à davantage d’exclusion que d’inclusion. C’est là que l’on retrouve du racisme, du sexisme et de la misogynie.  Et toutes ces choses que l’on connaît dans le monde des jeux vidéo paraissent internalisées par celles et ceux qui s’identifient comme faisant partie de la communauté. »

Top articles

Dossiers

VOIR TOUT

À lire aussi

VOIR TOUT