Une intelligence artificielle crée un titre à la Travis Scott [VIDEO]

Le résultat est bluffant !

par JeuneDauphin

Les bots se lancent dans la musique : une IA a recréé un morceau de Travis Scott pour un résultat bluffant.

A lire aussi :

Spotify crée des playlists pour les auteurs et les compositeurs

Une expérience folle...

Travis Scott est sans aucun doute un des artistes les plus importants de la décennie écoulée. Véritable star de la musique américaine, il a entériné son style musical fait d'autotune et de vocoder à foison dans un univers post-apocalyptique à travers son tout dernier album ASTROWORLD, triple disque de platine aux Etats-Unis (3 millions d'albums vendus). Forcément, de nombreux artistes ont tenté de le copier, parfois avec succès, parfois en vain. En 2020, ce sont les robots qui se mettent à imiter Travis Scott. En effet, comme nous le rapporte Adweek, l'agence numérique space150 s'est lancé un défi des plus surprenants : utiliser une intelligence artificielle pour créer un titre dans le style du rappeur de Houston, que ce soit dans le texte mais également dans l'image. Pour ce faire, les scientifiques ont abreuvé leur robot de l'art du rappeurs, c'est-à-dire clip, titres et textes. Plus la base de données est élevée, mieux le résultat sera. De cette expérience est née Jack Park Canny Dope Man, un single de TravisBott.

Un résultat impressionnant !

Le moins que l'on puisse dire, c'est que le résultat est surprenant. En effet, tous les éléments de l'identité de Travis Scott sont présents dans ce titre, que ce soit son vocabulaire mais également ses ad-libs plus que fameux comme « straight up » ou encore « it's lit ». Mieux, l'autotune est très présente et les mélodies tonitruantes sont de mise. Même le clip réunit quelques passions du rappeur, à savoir les femmes et la mécanique, en atteste cette voiture de sport qui était, par exemple, au coeur du clip beibs in the trap. Ned Lampert, le directeur créatif du projet, a expliqué l’intérêt de cette initiative. « Nous étions en quelque sorte fascinés. […] Nous avons choisi Travis Scott tout simplement parce qu’il est un artiste unique et qu’il a un son facilement reconnaissable avec toute une esthétique, à la fois audible et visuelle. » Ned Lampert raconte par ailleurs que le bot a initialement généré des paroles sur la nourriture alors qu’il apprenait encore à imiter le style du rappeur de Houston. « Il y avait une phrase du genre : "Je ne veux pas baiser ta nourriture de fête" », se remémore-t-il.

Donne ton avis

Auteur

Jeune Dauphin : (1322 articles publiés)

Aucun commentaire sur la news
Pseudo
Mail