Snoop Dogg a failli sortir un album F*** Death Row

Un drame évité ?

par Ben

Dans une interview fleuve accordée au Breakfast Club, Snoop Dogg est revenu sur plusieurs événements marquants de sa longue carrière, comme son exil dans l’écurie de Master P à la fin des années 90.

A lire aussi :

40 anecdotes terrifiantes sur Suge Knight, le grand méchant du rap US

Un projet heureusement avorté

Si pour beaucoup, la virée de Snoop chez No Limit représente l’une de ses périodes artistiques les plus discutables - Da Game Is to Be Sold, Not to Be Told ne figure pas forcément parmi les les percées les plus créatives de Calvin Cordozar Broadus Jr. -, il n’empêche que ce virage aura sans doute sauvé l’artiste. Comme l’a révélé dans l’émission Breakfast Club l’interprète de I Wanna Thank Me, Master P lui a ni plus ni moins sauvé la vie : «Vous réalisez que ça m’a sauvé la vie ? Master P m’a sauvé la vie. J’étais sur le point de sortir un album intitulé F*** Death Row et Mack 10 allait me donner un million de dollars pour le faire». Sensé être distribué par Hoo-Bangin' Records, l’album sera finalement resté dans les cartons, évitant à Snoop les probables représailles d’un Suge Knight loin d’être tendre avec ses anciens poulains.

Snoop passé près de la mort ?

L'artiste continue dans son explication : «Je me rendais au bureau pour voir Mack 10, et je passait devant les bureaux de No Limit. Un jour, je passe, et je vois Mystikal»Les deux auront un échange, découlant ensuite sur une rencontre Snoop/Master P. Là où l’histoire est folle, c’est que le Snoop D.O. Double G ne roulait pas forcément sur l’or à l’époque, malgré ses multiples cartons dans les charts. Interrogé sur la somme qu’il voulait pour rejoindre l’écurie de Master P, Snoop se souvient avoir répondu «15», soit 1 500 dollars seulement : «Je reviens le jour suivant, Master P m’attendait avec un chèque de 35 000 dollars. Je suis genre : «Oh, j’aime le style de ce n****». Il m’appelle dans son bureau, il me demande sur quoi je travaille. Je lui dit : »Oh, j’ai cet album F*** Death Row. C’est p***** de lourd». Master P lui conseillera d’y réfléchir à deux fois, lui faisant comprendre qu’il ne serait «sans doute plus là» pour vivre la sortie de l’album. Sachant en plus de cela qu'à cette époque, autant la maison que les voitures de Snoop étaient inscrites au nom de Suge Knight. Le mot de la fin reviendra donc à Snoop : «Merci Master P», pour lui avoir évité une «autodestruction»

Donne ton avis

Auteur

Ben : (3835 articles publiés)

Aucun commentaire sur la news
Pseudo
Mail