Seth Gueko affronte la relève sur « Tu le sais » [VIDEOCLIP]

Le rappeur continue d'exploiter son album « Destroy »...

par JeuneDauphin

Le rappeur originaire de Saint-Ouen-L'Aumône a laissé les bacs orphelins de sa musique pendant près de deux ans et demi. En effet, il s'est muré dans le silence en solo afin de se concentrer sur des projets d'un tout autre ordre. Toutefois, il a signé le 25 janvier dernier son retour aux affaires avec son dernier album Destroy. Aujourd'hui, il publie un nouveau clip qui en est extrait.

A lire aussi :

Seth Gueko entouré de pornstars chez Jacquie & Michel [VIDEO]

Seth Gueko se fond parmi la jeune garde

Désireux de donner à ses fans de France et de Navarre une nouvelle galette à savourer, le Professeur Punchline a effectué un retour très attendu sur long format. Ce midi, Seth Gueko a signé un visuel détonant pour Tu le sais  dans lequel il a invité de nombreux rappeurs de la nouvelle génération, en l'occurrence Baek, Dala, D.I.V et Ghost. L'artiste originaire du 95 souhaitait vivement confronter ses talents de kickeurs à la jeune garde. Quant aux quatre autres rappeurs, ils ont résisté de très belle manière à la pluie de punchlines envoyée par Seth Gueko. Le clip a été tourné en banlieue parisienne, où le rappeur a fait son retour dans le cadre de la promotion de son album Destroy. Tous étaient présents pour ce visuel très racailleux sauf D.I.V, actuellement incarcéré. Toutefois, il a réussi à faire parvenir à l'équipe de Daymolition des rushs filmés depuis sa cellule de prison. Ensemble, le quintette signe un titre aux relents trap dans lequel le rap est roi.

Une interview fleuve

Seth Gueko s'est adonné à une grosse promotion pour pousser son dernier album studio. En effet, il a d'abord accru sa productivité afin de multiplier les clips sur YouTube : Post it, Obligé avec Alkpote, ALB, Toute la boîte ou encore Dans quelques euros avec Sadek ont tous bénéficié d'une imagerie. En outre, le rappeur du 95 s'est offert un détour par les bureaux de Booska-P pour un entretien fleuve avec notre journaliste Thomas Guisgand. Il s'est livré sans concessions sur une multitude de thématiques telles que la Thaïlande, le cinéma ou encore la nouvelle génération. Il y parle de cette dernière en ces quelques mots : « Je suis arrivé dans le rap en connaissant mes classiques. Tu ne peux pas faire du foot sans connaître Zidane, Maradona, Abedi Pelé ou Basile Boli. (...) La mélodie, ça pallie la médiocrité de l'écriture, c'est une manière de faire la faire oublier. Après, il y a des trucs que j'aime bien, faut faire avec son temps. »

Donne ton avis

Auteur

Jeune Dauphin : (1322 articles publiés)

Aucun commentaire sur la news
Pseudo
Mail

Top actus