Qui est Mike Dean, le bras droit de Kanye West ?

Clairement le mec a le boulot le plus stressant du monde...

par Aurelien B

En voilà un à qui doit enchaîner les nuits blanches depuis le report in extremis de DONDA, le dixième album de Kanye West.

Proche parmi les proches, Mike Dean assiste en effet au plus près la star sur chacun de ses projets depuis plus d’une quinzaine d’années, que soit à la production, à l’écriture des paroles ou au mastering.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il ne doit manquer ni de patience ni de souplesse pour se plier à ses désidératas (les sessions d’enregistrement à rallonge de Yeezus, les changements de tracklist intempestifs de The Life Of Pablo, l’assemblage de Ye le matin même de la listenning party...).

Bon attention, Mike Dean, 56 ans, est loin d’être un larbin. Vétéran de l‘industrie du disque, son CV long comme le bras a de quoi en faire rougir plus d’un, lui qui a notamment collaboré avec 2Pac, Madonna, Tha Dogg Pound, Beyoncé, Drake, Franck Ocean et tant d’autres.

Né à Houston en 1965, Michael George Dean se passionne très tôt pour la funk et le synthétiseur au point de se faire repérer à 18 ans par Mike Hampton, le guitariste des Parliament, le groupe culte de George Clinton, l’ancêtre du gangsta rap.

À deux doigts d'intégrer la formation, au dernier moment il préfère rejoindre la célèbre chanteuse mexico-américaine Selena dont le père lui propose alors un salaire deux fois supérieur – « Parliament m’offrait 400 dollars par semaine, Selena 800 dollars. J’étais jeune, je voulais me faire de l’argent ».

À ses côtés, Dean apprend ainsi les rudiments du métier. Beats, ingénierie du son, mix, mastering, production... il s’intéresse à toutes les étapes de l’enregistrement d’un disque, au point de venir un véritable de geek de studio.

Une fois sa « formation » complète, il décide de s’en aller voler de ses propres ailes.

Mike Dean se retrouve impliqué au sein de la scène rap 90’s, principalement vie les Geto Boys, un trio originaire de Houston. Puis en 2002, alors qu’il travaille sur l’album solo The Fix de Scarface, le leader des Geto Boys, il fait la rencontre d’un jeune producteur inconnu au bataillon, Kanye Omari West (c’était avant le Blueprint de Jay Z et son accident de voiture).

« Je m’occupais du mixage tandis que Kanye produisait quelques titres (dont l’énorme Guess Who's Back Ndlr). Nous nous sommes rencontrés en personne à son initiative une fois le disque terminé. »

De là les deux hommes ne vont plus se lâcher.

« Je n’écoute pas tant de musique ça, je préfère en faire »

En charge du mix de The College Dropout (2004) et de Late Registration (2005), ses deux premiers albums, Dean passe ensuite à la vitesse supérieure en 2007 avec Graduation sur lequel il est (pour la première fois) crédité comme producteur de Stronger, un single reprenant les Daft Punk – le plus gros succès de West à ce jour.

« Les chansons de Kanye sont toujours les plus difficiles techniquement parce que cela demande d’être constamment à l’affut de ses idées nouvelles (...) Après c’est cool, c’est toujours une bonne chose d’être poussé dans ses retranchements, cela permet de casser les barrières. »

Concentré exclusivement sur la musique, le duo poursuit son petit bonhomme de chemin avec 808's and Heartbreak (2008), My Beautiful Dark Twisted Fantasy (2010), Watch the Throne (2011)... puis en 2013, la mixtape Owl Pharaoh du jeune Travis Scott sur laquelle chacun lui donne un coup de main.

Ce projet marque la naissance d’un nouveau coup de foudre artistique avec un Mike Dean qui s’essaye à la production exécutive sur Rodeo en 2015, et qui sur Astroworld en 2018 peut se targuer d’être plus présent dans les crédits que Scott lui-même.

Dernière évolution, au milieu de mille collaborations, Mike Dean se lance en solo en 2020 avec un album d’instrus intitulé 4:20, avant de remettre le couvert il y a quelques semaines avec son successeur 4:22.

Absolument pas du genre à se reposer sur ses lauriers, Dean souhaite plus que jamais continuer de « donner vie aux rêves des artistes », lui qui comme Kanye fait de la musique « par amour de la musique ».

Ne reste plus qu’à attendre DONDA donc.

A lire aussi :

Qui est Steven Smith, le designer de l'ombre des Yeezy ?

Donne ton avis

Auteur (@AurelienBurlet )

Aurelien B : « Certains veulent un boule, d'autres des sapes, beaucoup veulent faire fortune, je voulais juste être cool » (1934 articles publiés) Aurelien est sur twitter, vous pouvez le contacter sur @AurelienBurlet.

Aucun commentaire sur la news
Pseudo
Mail