Quand Puff Daddy répond aux 73 questions du Vogue US [VIDEO]

Le mogul s'est prêté à l'exercice de l'interview en mode express...

par Aurelien B

« Puff ? Diddy ? P. Diddy ? » Comme souvent avec le rappeur/ producteur/ acteur/ designer/ entrepreneur, les journalistes commencent leurs interviews avec une question relative à son blaze du moment. Pour ce nouvel épisode du format 73 Questions du magazine Vogue, ce sera 'Love'.

A lire aussi :

30 rappeurs et quelques qui ont changé de nom en cours de carrière

Confortablement installé dans sa demeure Los Angeles décorée d’un sapin de Noël coûtant probablement le prix d’une voiture d’occasion, le mogul reçoit son monde en chemise de soie couleur saumon assortie à ses slippers.

Récemment désigné musicien le mieux payé de l‘année par Forbes (bien qu’il n’ait pas sorti le moindre album), le Bad Boy répond neuf minutes durant à une rafale de questions sur des sujets aussi divers que variés, tandis que son bartender personnel lui prépare son cocktail favori à base de vodka au raisin.

Diddy président ?

Voici une sélection des meilleures questions – et de ses meilleures réponses.

Sa plus grande force ? Sa croyance ne Dieu

Sa plus grande faiblesse ? Le poulet frit

La plus grande incompréhension à son égard ? « Il n'y a aucune incompréhension à mon égard. »

Ses fashion mentors ? Tom Ford et sa mère

Son accessoire de mode préféré ? Les chaussettes

Son premier souvenir musical ? James Brown sur la scène de l’Apollo Theather

Ce dont il a besoin tous les matins ? Un hug

La chanson qu’il joue pour lancer une soirée ? The Show de Dougie Fresh & Slick Rick

Deux mots pour définir Colin Kaepernick ? Un homme courageux

Son espoir pour le futur ? « Que ma communauté, les afro-américains, ait une chance de bâtir son économie afin de changer les choses de manière positive, à commencer par devoir toujours demander aux autres. Et aussi que ma communauté ne soit plus inquiétée par le fait de se faire tirer dessus ou tuer. Juste un peu de paix et d’amour. »

Les élections présidentielles en 2020 ? Love n’aucune intention de briguer la mandature suprême, mais il compte bien « travailler dur pour que les choses changent dans les quatre ans qui suivent. »

A lire aussi :

Bad Boy Records, le label le plus flamboyant de l'histoire du rap !

Donne ton avis

Auteur (@AurelienBurlet )

Aurelien B : « Certains veulent un boule, d'autres des sapes, beaucoup veulent faire fortune, je voulais juste être cool » (1778 articles publiés) Aurelien est sur twitter, vous pouvez le contacter sur @AurelienBurlet.

1 commentaire sur la news
Pseudo
Mail

Tous les Commentaires

Vous étés les meilleurs

Miguel le 17/12/2017 à 15h29 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

Top actus

X FERMER
Advertisement