4 523 Vues
  • Currently 2.50/5
2.5/5

Pour Jimmy Iovine le streaming n'a pas d'avenir

Posté le 06 Décembre 2017 à 10h59, par Aurelien
Pour Jimmy Iovine le streaming n'a pas d'avenir

Difficile de nier la révolution qu’est le streaming dans le monde de la musique, et plus particulièrement dans le rap.

Ne serait-ce qu’en France il n’est pas rare de voir le top 10 des albums les plus vendus squattés à 70% par des artistes étiquetés « musiques urbaines » – quand un Booba n'occupe pas à lui seul les 13 premières places du classement des morceaux les plus vendus avec Trône.

Quand les plateformes de streaming que sont Deezer, Spotify ou Apple Music ne représentent que 10% des ventes du dernier album de Florent Pagny, elles représentent 80% du Commando de Niska.

Résultat, sur le premier semestre 2017 le rap représente 41 % des revenus tous formats confondus. Une situation encore inimaginable il y a encore peu donc, mais qui pourrait ne pas durer.

 

Une période d’euphorie ?

C’est en tout cas l’avis de Jimmy Iovine. À l’occasion de la campagne de promotion du DVD de sa série The Defiant Ones, l’ancien président d’Interscope Records (Death Row, Aftermath, Shady, G-Unit, c’est lui) et cofondateur de Beats Electronics aux côtés de Dr. Dre n’a pas hésité à pointer le manque de pérennité du système.

« Les services de streaming se trouvent dans une impasse, ils ne font aucune marge. Ils ne font pas d’argent. »

« Ce n’est pas un business des plus fiables. Cela fonctionne pour les grosses sociétés comme Amazon, Apple ou Google pour qui cela ne représente qu’une petite partie de leurs activités, mais pour Spotify qui ne vend ni téléphones ni iPads, c’est une autre histoire. Ils n’ont pas encore trouvé le moyen d’en faire un ‘vrai business’. »

Il est vrai que, si vu de l’extérieur le marché est en plein expansion, aucune plateforme ne prospère vraiment en tant que telle. Depuis sa création en 2006, Spotify n’a pas dégagé le moindre bénéfice.

 

Un retour à la case départ ?

Iovine pointe également du doigt le fait que si le Suédois tentait de faire payer pour un service premium, ses clients iraient profiter ailleurs gratuitement de la même offre, quitte à retomber dans les travers du piratage.

Si l’exécutif avoue ne pas posséder de solution miracle, ses propos suggèrent fortement que nous sommes sur le point de voir la bulle exploser...

Donne ton avis

Auteur (@AurelienBurlet )

Aurelien : « Certains veulent un boule, d'autres des sapes, beaucoup veulent faire fortune, je voulais juste être cool » (1173 articles publiés) Aurelien est sur twitter, vous pouvez le contacter sur @AurelienBurlet.

1 commentaire sur la news

Pseudo
Mail

Tous les Commentaires

La mauvaise foi de l'industrie... (streaming)

Gtf le 06/12/2017 à 15h30 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

Reçois le top de l'actu

Reçois dans ta boite mail le top des actu du rap, foot et cinéma.

Le meilleur de l'actu

Mercedes s'attaque aux jeunes avec ses cinq voitures compactes
Booba, les chiffres de vente de son album « Trône »
Booba, le titre bonus de son album « Trône »
Toutes les actualités
Me connecter avec mon pseudo / email
Me connecter avec les réseaux sociaux Log avec Facebook
Pas encore inscrit sur Booskap ? M'inscrire
Mon avis sur cette nouvelle version de Booskap.
X FERMER