Niska : « J'ai fait un choix entre l'école et la musique... » [VIDEO]

Découvrez la première partie de notre interview de Niska, à l'occasion de la sortie de la mixtape « Charo Life »...

par Arnaud

Pour commencer cette interview, Niska nous emmène dans son fief d'Evry (91) et présente son équipe, à l'endroit même où la pochette de Charo Life a été réalisée. « A travers cette pochette, je souhaitais vraiment retranscrire l'état d'esprit du projet, explique-t-il. C'est une mixtape, on s'en fout, je n'allais pas me prendre la tête à faire une pochette de ouf. »

Interview Charo Life 1/3 de Niska

Artiste : Niska - Album : Charo Life
Vues : 183 639 fois, ajouté Le 13/09/2015Exporter le player vidéo

Fif et Niska se rendent ensuite dans le quartier des Pyramides. « A Evry, il y a eu plein d'embrouilles de quartier, rappelle le jeune MC. Malgré toutes les bagarres, je connais assez de gens un peu partout pour pouvoir circuler où je veux dans la ville sans avoir de problème. Ce n'est pas le cas pour tout le monde. Après, il n'y a pas que de la violence ici ».

Je n'ai pas négligé l'école

Le rappeur essonien a mis un terme à ses études l'année dernière. « Je n'ai pas négligé l'école, assure-t-il. Après l'obtention de mon BAC, j'ai essayé la FAC mais c'était compliqué. J'ai donc fait une formation d'éducateur spécialisé pendant un an et demi, jusqu'à ce que la musique commence à marcher. Il fallait donc choisir entre la musique et l'école. Je l'ai fait et je ne pense pas le regretter. »

A la fin de cette première partie d'entretien, Fif évoque la pochette du single Ochoa, sur laquelle Niska se trouve en compagnie d'un enfant. Serait-ce le fils de l'artiste ? « Non, répond ce dernier. Mais dans le clip, il joue ce rôle. Pour des raisons de temps et d'organisation, je ne voulais pas mêler mon fils à cela. La boîte de production qui s'est occupée du clip a effectué un casting avant de recruter ce petit. Il a été bien choisi, il me ressemble ! », rit Niska, qui a été papa très jeune.

Donne ton avis

Auteur (@Arnaud_Lapointe )

Arnaud : Après avoir fait ses premières armes dans la presse hip-hop, Aros s'est tourné vers le journalisme sportif. Sur Booska-P, il réunit aujourd'hui ses deux grandes passions : le rap et le foot. (4801 articles publiés) Aros est sur twitter, vous pouvez le contacter sur @Arnaud_Lapointe.

Aucun commentaire sur la news
Pseudo
Mail