Mort de Mac Miller : Trois personnes inculpées

Une overdose et des questions...

par Booskap

Il y a un peu plus d'un an, le 7 septembre 2018, le monde du hip hop apprenait avec une grande tristesse le décès d'un de ses représentants les plus marquants des années 2010, Mac Miller. Agé de 26 ans, le rappeur avait été retrouvé mort chez lui, à Los Angeles, des suites d'une overdose provoquée par un cocktail toxique de différents produits : alcool, fentanyl et cocaïne

Aujourd'hui, place aux suites de l'enquête sur sa disparition : trois hommes ont été inculpés par la justice américaine

A lire aussi :

Un morceau de Mac Miller produit par Metro Boomin refait surface

Un cocktail toxique et trois inculpés 

Chargées de l'instruction de l'affaire, les autorités fédérales de Californie ont inculpé trois personnes, suspectées d'avoir provoqué la mort de Mac Miller. Trois hommes nommés Ryan Reavis (36 ans), Cameron James Pettit (28 ans) et Stephen Walter (46 ans)

Comme le rapporte le journal Le Parisien, le procureur Nick Hanna avait, début septembre, déjà établi le scénario de la mort de Mac Miller.

Alors que l'artiste cherchait à se procurer des pilules d'oxycodone (un opiacé déjà très puissant), c'est finalement un médicament contrefait à base de Fentanyl qui lui a été livré par Cameron James Pettit : « Au lieu de lui fournir de l'oxycodone authentique, Pettit est accusé d'avoir vendu à McCormick (Mac Miller, ndlr) des pilules contrefaites contenant du fentanyl, un puissant opiacé de synthèse qui est cinquante fois plus puissant que l'héroïne ». 

Arrêté il y a un mois, Pettit risquait 20 ans de prison. Qu'en sera-t-il pour ses complices ? 

Les mots plein de sens de French Montana

L'isolement de l'artiste, voilà ce qui a également rongé Mac Miller, lui qui était rongé par de nombreuses addictions.

Il y a quelques mois, French Montana avait d'ailleurs mis le doigt dessus :  « Mac Miller faisait la même chose que tous les artistes font. Si tu vois le genre de vidéo qu’on faisait lui et moi… C'était il y a bien longtemps. Je lui disais 'frère, t'es trop défoncé, tu en fais trop'. Parfois, les gens n'ont pas le soutien nécessaire autour d'eux et ça peut vite dérailler. Mac Miller n'avait personne autour de lui. J'ai juste l'impression qu'ils l'ont laissé partir sans se poser de questions ».

Donne ton avis

Auteur (@booska_p )

Booskap : Le site numéro 1 du rap francais. Toute l'actualité du rap francais et américain, le sport et le cinéma en vidéos. (50227 articles publiés) ThomasRenard est sur twitter, vous pouvez le contacter sur @booska_p.

Aucun commentaire sur la news
Pseudo
Mail