Meek Mill, l'« Intro » de son dernier album en images [VIDEOCLIP]

Un retour en force sur le devant de la scène...

par Jeune Dauphin

Le rappeur de Philadelphie est sorti de prison en avril dernier après avoir purgé une peine résultant de sa probation, qui court depuis 2009. Du genre à se faire rare mais appliqué, il a pris le temps qu'il fallait pour sortir Championships, dont Intro est extrait.

A lire aussi :

Meek Mill : « Dans les clashs, il n'y a pas de règles ! »

Meek Mill, entre intensité et véracité

Introduire un album est chose complexe : alors que de nos jours plus que jamais, la première impression est cruciale, une mise en jambes peu convaincante peut mettre du plomb dans l'aile à tout le reste d'un disque. Meek Mill l'a bien compris et a fait de cet exercice sa spécialité. Une fois encore, avec l'introduction de son dernier album, le rappeur de Philadelphie a fait mouche instantanément. Sa recette ? Une intrumentale majestueuse sur laquelle il déroule ses flows acérés et incessants, rappant comme si sa vie en dépendait. En l'occurrence, sur cette dernière Intro, Papamitrou - un collaborateur régulier du rappeur d'ailleurs signé sur son label Dreamchasers - a samplé In the Air Tonight, un des plus grands morceaux de la carrière de Phil Collins. Meek Mill, lui, s'est occupé de sublimer cet emprunt osé, voire risqué, mais terriblement efficace par l'intensité rare qui se dégage du titre. 

« Championships », le dernier album de Meek Mill, est disponible 

Rien de mieux que fêter sa sortie de prison par un album détonant, pétri du côté revanchard et de la niaque légendaire du rappeur de Philadelphie. Championships, le quatrième album solo de Meek Mill, est probablement son meilleur. Plus que les autres, il est un véritable blockbuster qui fait collaborer tant de têtes d'affiches (Cardi B, Fiuture, Young Thug, Drake, Jay-Z, Rick Ross, Kodak Black, 21 Savage, etc.) sur tout types d'ambiances, allant du romantisme à l'introspection mélancolique en passant par la rage et la trap obscure. Surtout, il a renoué avec un succès équivalent à son standing : en première semaine, Championships s'est écoulé à plus de 207 000 exemplaires, soit deux fois plus que son dernier album Wins & Losses. Un retour en force simplement étincelant.

Donne ton avis

Auteur

Jeune Dauphin : (3754 articles publiés)

2 commentaires sur la news
Pseudo
Mail

Tous les Commentaires

Bon album mais vraiment trop de samples trop connus et déjà trop utilisés (il a même osé reprendre le sample qu'il avait déja utilisé avec Game sur The soundtrack lol ...)

Yl le 12/12/2018 à 20h22 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

clairement ! ça passerait pour une mixtape mais pour un album c'est dommage surtout que c'est un bon projet.

Kouz1 le 12/12/2018 à 20h22 - Signaler - 0Soutenir +1