Meek Mill banni de Philadelphie ?

Nul n'est prophète en son pays et Meek Mill l'apprend à ses dépens...

par Leo

Véritable légende de Philadelphie, Meek Mill continue d'écrire sa légende. Plus aperçu depuis juin dernier et la sortie de son morceau Other Side of America (où le rappeur étrille Donald Trump), l'artiste s'apprête à faire son grand retour en musique. En attendant, c'est les propos du rappeur sur les réseaux sociaux qui n'ont pas manqué de faire réagir, entre moqueries et menaces. 

A lire aussi :

Kim Kardashian a-t-elle vraiment eu une liaison avec Meek Mill ?

L'offre de Meek Mill passe mal

Alors que les dernières semaines ont été particulièrement violentes pour le monde du rap, avec les disparitions très récentes de King Von et Mo3, Meek Mill a tenu à se faire entendre. Le rappeur a publié deux messages sur Twitter où il a annoncé qu'il était prêt à signer n'importe quel artiste de Philadelphie à partir du moment où ce dernier arrêtait les clashs. Très rapidement, les réactions ont fusé, de nombreuses personnes reprochant au rappeur de vouloir mettre fin à une violence dont il a lui-même fait l'apologie dans plusieurs morceaux. 

Les propos de Meek Mill ont également attiré l'attention du rappeur local Poundside Pop, qui s'en est pris à l'artiste de 33 ans, allant même jusqu'à déclarer que ce dernier était désormais banni du Nord de Philadelphie. Dans une position fâcheuse dans sa propre ville, l'auteur du hit Going Bad (en featuring avec Drake) pourra se consoler avec ses prochaines sorties musicales. Le rappeur a en effet annoncé sur son compte Twitter la sortie de New Flame, un projet qui pourrait contenir quatre chansons, vendredi prochain. Il a ensuite décidé de supprimer son compte sur le réseau social.

Donne ton avis

Auteur

Leo : (1952 articles publiés)

Aucun commentaire sur la news
Pseudo
Mail