Médine : « Je me suis trop pris au sérieux à un moment donné » [VIDEO]

Médine revient sur les secrets de son album « Storyteller », mais pas seulement...

par Booskap

Vendredi dernier (le 13 avril), Médine débarquait dans les bacs avec un nouvel album, le bien nommé Storyteller. Un opus dans lequel il a proposé de belles nouveautés, des featurings inédits en compagnie de Sofiane et Soolking, mais également un superbe titre sous les traits de La Ligue avec Youssoupha et Kery James : PLMV. Un projet qui est passé sous le radar de Yérim Sar, de quoi donner lieu à une interview dans nos locaux... 

A lire aussi :

Storyteller, le nouvel album de Médine est disponible !

Médine fait le point

De certaines prises de risque dans son rap jusqu'aux sujets qui fâchent, Médine n'a rien éludé sous les caméras de Booska-P. Face à un Yérim Sar qui a disséqué son nouvel album, le rappeur originaire du Havre a joué franc-jeu, comme à son habitude. Rien de mieux pour aborder diverses questions portées sur ses influences, les sonorités de son Storyteller, son travail avec Proof ou encore sa relation avec ses enfants. Médine, un artiste accompli, sûr de sa force et de ses rimes, capable de « commander une pizza comme il commande ses hommes ». 

La tentation du chant : 

« Je vois le contexte du moment où tout le monde se met un peu à chantonner, je me dis que c'est la vibe du moment. Dans les morceaux que j'écoute, il y a beaucoup de chant, c'est très "topliné" et pour le coup je travaille comme ça avec Proof. Il m'envoie beaucoup de toplines où il chante. D'ailleurs, c'est un très bon chanteur (...). Je me suis essayé aux trucs un peu chantonnés et je me suis cassé la gueule plein de fois jusqu'à ce que ça fonctionne sur un ou deux titres ».

La place de ses enfants dans sa musique : 

« La présence des enfants, c'est aussi une étape dans ma vie d'adulte. C'est normal que dans une démarche de rappeur sincère, il y ait une part de paternité à l'intérieur. Je sais que Jay-Z fait beaucoup ça. Il y a beaucoup de rappeurs cain-ri qui ne se cachent pas, qui ne sont pas en conflit avec leur récente paternité et leur vie de gangsta. Je trouve qu'il y a une bonne alchimie aujourd'hui, B2O arrive bien à gérer ça sur ses réseaux. Moi, je suis content d'être à l'aise. Donc je communique cette joie pour ceux qui seraient éventuellement en conflit. Il n'y a pas de mission pédagogique derrière ça, mais je sais que je m'amuse avec mes fils sur les réseaux et qu'ils kiffent le peu-ra ».

L'album de la Ligue : 

« Des morceaux existent. On a travaillé sur quelques morceaux, mais le groupe existe plus dans les albums respectifs des uns et des autres. En fait, on ne se met pas de pression, car les agendas sont différents, Youss' passe une partie de son temps en Afrique, etc. On habite à des endroits différents donc c'est un peu compliqué pour l'instant ».

 

 

Donne ton avis

Auteur (@booska_p )

Booskap : Le site numéro 1 du rap francais. Toute l'actualité du rap francais et américain, le sport et le cinéma en vidéos. (51023 articles publiés) ThomasRenard est sur twitter, vous pouvez le contacter sur @booska_p.

2 commentaires sur la news
Pseudo
Mail

Tous les Commentaires

2 loques

Patch187 le 19/04/2018 à 00h13 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

**** pas ce raté de l’abcdr il est insupportable

Moi le 17/04/2018 à 19h43 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1