Mais à quoi peut bien servir DJ Khaled ? [DOSSIER]

A l'occasion de la sortie de son huitième album I Changed A Lot, la question se pose plus que jamais. Portrait de celui qui mérite sans délais sa propre télé-réalité...

par Aurelien

Khaled Bin Abdul Khaled aime parler. D’ailleurs il parle beaucoup, tout le temps, sans interruption. Que ce soit sur disque, en interview ou sur les réseaux sociaux, jamais il ne s’arrête. Tout au plus marque-t-il une (courte) pause histoire de reprendre sa respiration. Cette logorrhée qui s’articule autour d’une poignée de gimmicks répétés à l’infini (« We the best », « Another one »…) sans pour autant s’adresser à quelqu’un de particulier est devenue sa marque de fabrique.

DJ Khaled ou le mec qui n’a pas besoin d’instru pour avoir plus de flow que ton rappeur préféré (et qui accessoirement a dû rendre marteau plus d’un prof quand il était assis au fond de la classe).

Bon après sur le fond, personne excepté le principal intéressé (encore que rien n’est sûr) n’a vraiment saisi où il souhaite en venir. Mais à la limite peu importe, solidement arrimé à ses certitudes, ce troll de génie est au-dessus de ce genre de considérations toutes juste bonnes pour les « fuck boys » (autre expression déposée).

Bordel mais QUI a bien pu prendre cette photo ???

Selon ses propres termes, DJ Kahled se veut « une source d’inspiration ». Il est le meilleur, et le monde entier doit impérativement être mis au parfum. Chaque sortie d’album est ainsi l’occasion de faire tourner à plein régime cette dialectique du vide dont le pinacle a certainement été atteint ce jour où son single I Hold You Down s’est classé numéro 1 des charts – en réalité numéro 1 des charts urbains, mais Khaled n’est pas homme à s’encombrer de ce genre de détails.

Là où d'autres se seraient fendus d’un simple tweet de remerciement, lui est allé tourner une vidéo longue de 12 minutes aux Bahamas où l’on assiste les yeux écarquillés à toutes sortes de dingueries.

Soit pêle-mêle : boire au goulot dans une piscine une bouteille de champagne qui fait la moitié de sa taille, pousser des cris à tout va, prendre une douche avec sa joaillerie, manger des œufs à pleine bouchée, plonger gracieusement de son bateau avec ses Air Jordan... Le tout assorti de punchlines aussi wtfuckesques que « ils ne veulent pas que tu fasses des 360 sur un jet ski » (?!?). Et aussi ce genre de trucs :

Parfaitement immunisé contre toute forme de remise en question, DJ Khaled vit à un degré 1 dans un monde légèrement réenchanté.

Un monde où il peut comparer sans pression son poulain Ace Hood à Nas (nan mais ACE HOOD quoi !). Un monde où lui et Jay Z seraient « tous les deux des génies » car nés sous le même signe du sagittaire. Un monde où quand un journaliste l’interroge sur ses sources d’informations, il cite sans sourciller « la rue ». Un monde où il peut clamer sur tous les toits qu’Obama apparaitra en featuring sur son prochain morceau. Un monde où les paires de sa collection de sneakers se voient attribuées très sérieusement des surnoms comme « Don’t ever play yourself » ou « Perhaps some dinner, anyone? »

DJ Khaled symbolise mieux que quiconque tout le baroque et l’absurdité du rap mainstream. À ceci près que l’on se demande toujours ce qu'il fait exactement de ses journées.

De l’art subtil du placement de produit pour son restaurant « Léchage de Doigts »

Certes il sort régulièrement des albums aux allures de playlists Spotify dont les titres et pochettes laissent tous plus perplexes les uns que les autres, mais un rapide examen des crédits nous indique qu’excepté faire le pitre sur les intros et dans les clips, ni il n’écrit, ni il ne produit, ni il ne compose ces chansons qu’il étiquète impudemment à son nom.

Quant à son statut autoproclamé de « DJ », il faut croire qu’il équivaut à celui de guitariste chez Lil Wayne. Si l’on en juge par cette vidéo un brin déconcertante, pour Khaled être DJ se limite à porter un casque de travers et afficher une duck face lorsqu’il tripote de manière hasardeuse les boutons d’une console.

Aux courageux journalistes qui ont tenté un jour en savoir plus, ils se sont vus répliquer sans guère plus de précisions que son boulot consiste à « faire le Khaled ». Une réponse dont le commun des mortels devra se satisfaire tant ses interviews tournent inlassablement à l’éloge unilatéral de sa réussite sans précédent, de son triomphe sans pareil, de son succès sans égal… #Fatigue

Un constat auquel a du se frotter le pourtant expérimenté Larry King qui après 40 minutes de sparring, abasourdi par l’inanité de ses réponses, finira par lui demander totalement dépité comment il avait fait pour prendre autant de poids ! Réponse les yeux dans les bleus du Khaled : en mangeant beaucoup… #GrosseFatigue

Miroir, miroir, dis-moi qui est le plus Khaled de tous les Khaled ?

DJ Khaled a beau appartenir au club des fat boys du rap US (après tout il a commencé sa carrière en tenant le parapluie de Fat Joe), à l’instar de Rick Ross il est depuis devenu un ardent ambassadeur des salles de sport.

Les plus attentifs noteront peut-être qu’il a beau en faire des tonnes sur Instagram, il n’a toujours pas l’air d’avoir perdu le moindre demi-gramme. Qu’importe, cela ne l’empêche pas de s’exhiber topless pour le plus grand plaisir de ces dames de ses haters et de dispenser à profusion des leçons de vie en direct des tapis de courses.

[Attention : la courte vidéo qui suit est réservée à un public averti]

#liberated

Une photo publiée par Kim Kardashian West (@kimkardashian) le

Contrairement à ce qu’il affirme donc, DJ Khaled aujourd’hui âgé de 38 ans n’est pas près de changer. Grand bien lui fasse. Son outrance, ses excentricités, sa candeur font de lui l’un des personnages les plus en vue de la scène US. Et d’ailleurs avec 5 albums classés dans le top 10, 4 singles certifiés platine et une place de choix au classement des millionnaires du rap jeu, pourquoi en serait-il autrement ?

Il est fort à parier que l’année prochaine, l’année suivante, et toutes celles qui suivent, il continuera de célébrer tel un disque rayé son incommensurable triomphe avec toujours le même panache et la même insistance. Et de l’autre côté du hublot, les mêmes personnes se demanderont toujours avec ce même mélange d’incrédulité et de fascination, à quoi peut bien servir DJ Khaled.

#liberated

Une photo publiée par Kim Kardashian West (@kimkardashian) le

En attendant une chose est sûre, et ne l’oubliez jamais : « Ils ne veulent pas que vous soyez dans un jacuzzi sur une île ! »

Donne ton avis

Auteur (@AurelienBurlet )

Aurelien : « Certains veulent un boule, d'autres des sapes, beaucoup veulent faire fortune, je voulais juste être cool » (1741 articles publiés) Aurelien est sur twitter, vous pouvez le contacter sur @AurelienBurlet.

32 commentaires sur la news
Pseudo
Mail

Top Commentaires

Le genre d'articles qui décrédibilisent complètement ce site censé être une référence de la culture urbaine et c'est bien dommage. Renseignez vous bien avant d'affirmer des choses prochainement. Je ne sais pas si c'est pour faire grimper le pic de visite ou pour se défouler sur une personne qu'on déteste que les gens se mettent à write de telles absurdités. "Dj Khaled a commencé sa carrière en tenant le parapluie de blabla..." D'où vous sortez ça? Il était déja beaucoup connu comme DJ dans la ville. Et vous dites qu'il ne sait pas composer les beats etc... allez vous renseigner sur "don't mind" de Kent Jones Qu'il a composé avec cool

Shadow le 28/12/2016 à 16h07 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

Les youvois journalistes n'aiment pas DJ Khaled parce que plus que Kanye West, il n'est définitivement pas blanc...Dj Khaled, pour avoir des potes qui ont travaillé avec lui en production, a un 2nd degré d'une incroyable sobriété qui affole les lopsa de journalistes. Et pourtant c'est bien pour ça que la plupart des rappeurs continuent (moyennant finance et succès habituel) de travailler avec lui, et il ne serait pas surprenant qu'il ait un skit de Obama. Ensuite le mec est évidemment un vrai DJ hip-hop (vinyls, scratch et companies) qui comme à force de succès à fini par ne le faire que de manière cosmétique comme un Guetta, mais il a effet beaucoup contribuer au hip-hop depuis...20 ans.

Et il a compris, comme tout bon marketer que les journalistes, loin de s'intéresser aux choses pertinentes, qualitatives ou informatives s'intéresserait en revanche bien plus à un personnage rempli de gimmick, chose qui lui permet au moins US d'avoir une couverture mérité contrairement à nos médias consanguins médiocre de France.

Anotherone le 08/01/2016 à 16h27 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

Tous les Commentaires

Article qui ne fait vraiment pas pro. pro pour écrire de la **** par contre. Des soulja boy etc... qui ont droit à une blague comme celle là à la limite mais là je dis non.

Azerty le 01/01/2018 à 19h12 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

Mais qui a fait cet article? Jamais vu un papier aussi Naze depuis 10 ans de Booska-p

Guedel le 01/01/2018 à 12h21 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

Ben voilà c'est moi ravi que ça ne t'es pas laissé indifférent.

Aurelien le 01/01/2018 à 12h21 - Signaler - 0Soutenir +1

D’accords avec shadow et je rajouterais les prod pour fabolous sérieux booska parlez pas quand vous savez pas de quoi vous parlez

Zz le 31/12/2017 à 13h53 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

Tu ne sors pas autant d'album et tu n'es pas aussi riche si t'es juste un troll. Il y a forcément quelque chose derrière pour expliquer ce succès et malgré le titre l'article ne l'explique pas.

Un bon titre putaclik quoi.

Kraky le 31/12/2017 à 06h12 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

Moi j'ai lu l'article c'était pour savoir il sert à quoi Du Khaled mais en vrai je sais toujours pas

Boo le 30/12/2017 à 14h53 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

Le genre d'articles qui décrédibilisent complètement ce site censé être une référence de la culture urbaine et c'est bien dommage. Renseignez vous bien avant d'affirmer des choses prochainement. Je ne sais pas si c'est pour faire grimper le pic de visite ou pour se défouler sur une personne qu'on déteste que les gens se mettent à write de telles absurdités. "Dj Khaled a commencé sa carrière en tenant le parapluie de blabla..." D'où vous sortez ça? Il était déja beaucoup connu comme DJ dans la ville. Et vous dites qu'il ne sait pas composer les beats etc... allez vous renseigner sur "don't mind" de Kent Jones Qu'il a composé avec cool

Shadow le 28/12/2016 à 16h07 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

Ce mec est un véritable clown.
Je n'sais pas trop s'il se rend compte qu'il en est un aux yeux de tous.
Quelle bêtise sans pareil il nous montre et nous démontre dans chaque clip, chaque post sur les réseaux sociaux.
Cependant il faut lui reconnaitre qu'il a réussi (comment ?????) à faire son trou dans le milieu... et sans rien faire !
Avant même d'être un clown, il est magicien finalement !

La bise

Thias le 19/01/2016 à 22h52 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

Big Up à vous Booska-P, Big Up à Aurélien. Je vais soutenir quand même DJ Khaled car ton article est à charge. En lisant, j'ai plus le sentiment que tu critiques sans réellement connaitre l'industrie du disque au U.S qui est radicalement différente de la France.

Sur la forme, DJ Khaled est un showman, il en fait trop de notre point de vue de français. Mais regarde c'est très récurrent chez les cainris de dire "Je suis le meilleur". Je pense que c'est une façon de se motiver soi-même. Ils ne croient pas réellement qu'ils le sont, j'en veux pour exemple Kanyé West, Lil Wayne ou même dans le sport Mohamed Ali.

Pour ce qui est du fond (sa musique), DJ Khaled est un "producer", c'est un métier qui se rapprocherait du "réalisateur" dans le game du disque en France. Son rôle est de mettre sur la table des concepts, de rassembler tous les talents autour d'un projet. Quand il parle de son job, il fait référence à Quincy Jones, Berry Gordy. Donc on est d'accord pour dire qu'il ne fait pas d'intrus ni ne chante mais il choisit. David Guetta c'est le même profil.

Si autant d'artistes collaborent avec lui c'est qu'ils savent que Khaled est un hitmaker. Les chiffres parlent en sa faveur qu'on aime ou pas. Respect à toi Aurélien mais on dirait que tu connais pas vraiment comment ce game fonctionne au delà des frontières francophones.

Lathedarkman le 31/12/2015 à 10h20 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

L’article est quand même bien second degré Lathedarkman t'inquiètes le gros Khaled on le kiffe ;)

Aurelien le 31/12/2015 à 10h20 - Signaler - 0Soutenir +1

donc si j'comprends bien, il n'écrit, ni ne produit et les crédits ne lui appartiennent guère... mais il arrive quand même à ramener des Mc's en vogue qui posent sur des sons qui figurent sur "ses" albums. La question évidente qui me vient alors à l'esprit c'est : " combien ça lui coûte de les faire poser...?? Il y a forcément un arrangement financier car aussi sympathique soit il, les Yeezy , Weezy et Breezy (pour ne citer que ceux là) ne posent pas gratuitement. Et où a t-il trouvé la thune ??? #mystère

Hiphoppriest le 08/12/2015 à 20h52 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

Oui tous les feat sont évidemment tous payants mais Khaled a en quelque sorte créé une marque et un buisness profitable autour d'elle.

Et puis c'est un roi de la promo.

Aurelien le 08/12/2015 à 20h52 - Signaler - 0Soutenir +1

puisque c'est un dj il doit tout simplement mixer les morceau qui sont sur ses albums et de sa notoriété il réussi à fédérer un bon nombre de rappeur et de chanteur souvent sur un même morceau au meme titre qu'un dj Drama ! voilà à quoi il sert

Clipse08 le 05/11/2015 à 01h01 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

Sauf qu'il ne mixe pas et que ni DJ Drama ou DJ CLue ne s’appropriant les morceaux comme il le fait...

Aurelien le 05/11/2015 à 01h01 - Signaler - 0Soutenir +1

Terrible l'image de fin

Jo2fois le 04/11/2015 à 00h06 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

Ce genre de gif hypnotique que je peux regarder pendant 25minutes ^^

Aurelien le 04/11/2015 à 00h06 - Signaler - 0Soutenir +1

Comme a dit babs y'a un gros taf deriere le mec n'a pas commenté ça cariere en tenant le parapluie a fat Joe après vous vous prétendez site hip hop sérieu!!!vous avez commencez le rap la semaine dernière je crois

Hhhh le 03/11/2015 à 21h15 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

Timal15 le 03/11/2015 à 13h01 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

bon boulot man. courage

Aldor le 03/11/2015 à 09h35 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

Je suis pas le seul à remarquer qu'il sert à rien ce mec Mdrrr !
Il se présente comme un artiste musical mais ne sait pas raper, mixer Ni même danser...

Dario le 02/11/2015 à 01h54 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

Meme si ya clairement une envie de balancer un ton décalé, qui taille, si on capte pas ca on peut conclure que le mec est un clown qui fait des farce dans le monde la zik comme les mec du snl, alors qu'en allant se renseigner rapidement sur lui on voit que non il sait ce qu'il fait, il a fait un gros taf par le passé qu'il l'a mené ici et que tout est construit en bon bizz

Babs le 01/11/2015 à 18h32 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

Artcle pourri, si vous connaissez réellement DJ Khaled et étudier son parcours vous voyez qu'il fait et à fait beaucoup pour la culture Hip-Hop. Il y a certe un coté excentrique mis en avant, mais la face cachée de l'iceberg nous démontre un DJ qui était déja connu et reconnu dans sa ville à ses débuts, un beatmaker ayant produit pour Fabolous, ou autre Fat Joe, un businessman qui place ses produits de façon très aggressive mais efficace. De plus, il est producteur éxécutif de pas mal de projet, il tient un label avec des artistes qui ne sont pas inconnus. Si c'était aussi simple que ça il y aurait 10 000 DJ Khaled. Mais il n'y en a que un. Ca aurait été plus intérressant de comprendre pourquoi il fonctionne plutot qu'un article pourri comme celui-ci. Si vous vous positionnez comme étant un site hip-hop il est plus intéressant d'éduquer la culture plutot que d'écrire des articles digne d'un Closer.

1800hotbooy le 01/11/2015 à 17h24 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

Salut 1800hotbooy

la culture Hip Hop c'est aussi tous ces personnages qui apportent leur touche de grandiloquence. Cet article se veut décalé c’est pas un portrait Wikipédia. Bien sûr Khaled n'est pas qu'un clown mais le mec est drôle et fascine de par son exubérance #2ndDegré ;)

Peace.

Aurelien le 01/11/2015 à 17h24 - Signaler - 0Soutenir +1

Merci de poser la question hyn !

Dimehpush le 01/11/2015 à 14h54 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

Enfaite après avoir lu l'article, on sait toujours pas à quoi il sert a part à gueuler avant chaqu une de ses zik

John le 01/11/2015 à 12h31 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

another one

Ahoui le 01/11/2015 à 08h34 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

LOOL

Peaceandlove le 01/11/2015 à 01h14 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

je trouve que votre article est digne d'une satire et manque totalement d'impartialité à en croire que vous avez une dent contre dj khaled...Tout votre article n'a été que critique négatives et attaques acerbes.
faites beaucoup plus serieusement votre travail.

Youss le 31/10/2015 à 23h30 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

Les youvois journalistes n'aiment pas DJ Khaled parce que plus que Kanye West il n'est définitivement pas blanc...Dj Khaled pour avoir des potes qui ont travaillé avec lui en production a un 2nd degré d'une incroyable sobriété qui affole les lopsa de journalistes. Et pourtant c'est bien pour ça que la plupart des rappeurs continuent (moyennant finance et succès habituel) de travailler avec lui et il ne serait pas surprenant qu'il ait un skit de Obama. Ensuite le mec est évidemment un vrai DJ hip-hop (vinyls scratch et companies) qui comme à force de succès à fini par ne le faire que de manière cosmétique comme un Guetta mais il a effet beaucoup contribuer au hip-hop depuis...20 ans.

Et il a compris comme tout bon marketer que les journalistes loin de s'intéresser aux choses pertinentes qualitatives ou informatives s'intéresserait en revanche bien plus à un personnage rempli de gimmick chose qui lui permet au moins US d'avoir une couverture mérité contrairement à nos médias consanguins médiocre de France.

Anotherone le 31/10/2015 à 23h30 - Signaler - 0Soutenir +1

Les youvois journalistes n'aiment pas DJ Khaled parce que plus que Kanye West il n'est définitivement pas blanc...Dj Khaled pour avoir des potes qui ont travaillé avec lui en production a un 2nd degré d'une incroyable sobriété qui affole les lopsa de journalistes. Et pourtant c'est bien pour ça que la plupart des rappeurs continuent (moyennant finance et succès habituel) de travailler avec lui et il ne serait pas surprenant qu'il ait un skit de Obama. Ensuite le mec est évidemment un vrai DJ hip-hop (vinyls scratch et companies) qui comme à force de succès à fini par ne le faire que de manière cosmétique comme un Guetta mais il a effet beaucoup contribuer au hip-hop depuis...20 ans.

Et il a compris comme tout bon marketer que les journalistes loin de s'intéresser aux choses pertinentes qualitatives ou informatives s'intéresserait en revanche bien plus à un personnage rempli de gimmick chose qui lui permet au moins US d'avoir une couverture mérité contrairement à nos médias consanguins médiocre de France.

Anotherone le 31/10/2015 à 23h30 - Signaler - 0Soutenir +1

L'article est effectivement une satire Youss donc oui très partial. L'idée était de partir sur un truc golri. Picasso a bien résumé le truc.

Merci pour vous com'.

Aurelien le 31/10/2015 à 23h30 - Signaler - 0Soutenir +1

Haha poto je pense qu'Aurélien a raison sur toute la ligne Khaled est un véritable personnage il est unique je ris toujours de son coté too much et n'empeche je l'aime bien et je m'enjaille sur tous ses albums man

Picasso le 31/10/2015 à 23h30 - Signaler - 0Soutenir +1