Mais c'est quoi exactement les « Sunday Service » de Kanye West ?

Quelque part entre inspiration new age et délire messianique...

par Aurelien B

Depuis le 6 janvier dernier, c’est la même rengaine : le soir à 21 heures c’est Keeping Up With the Kardashians, le matin à 9 heures c’est le Sunday Service de Kanye West.

Abondamment relayés sur les réseaux sociaux, ces concerts à ciel ouvert ont beau flirter allégrement avec le religieux, officiellement il n’en est rien. Ou pour citer Tony Williams, un collaborateur et ami de longue date du rappeur, « le but est de faire passer l’amour ».

Pas de prière, pas de lecture de livres saints donc, mais un Kanye qui se déplace chaque semaine de villes en villes (sa résidence de Calabasas, le festival de Coachella, les quartiers généraux d’Adidas, son Chicago natal, le Wyoming…) pour rejouer accompagnée d’une chorale gospel et d’un orchestre les morceaux les plus emblématiques de son répertoire – avec en premier lieu Jesus Walk...

« C’est juste de la musique » Kim K.

Chemin faisant, la troupe n’oublie évidemment pas d’inviter les copains (Kid Cudi, Brad Pitt, 070 Shake…), certains n’hésitant pas à mettre directement la main à la pâte, que ce soit Chance the Rapper venu chanter Ultralight Beam ou DMX qui y est allé de son sermon.

En revanche si vous n’êtes pas rich & famous, c’est plus compliqué pour y assister : une invitation étant ici obligatoire, tandis qu’officiellement aucun média n’est autorisé.

Tant pis pour les fans de gospel. Et tant pis pour les fans de Yeezy puisque chaque dimanche ou presque sont révélées du merch inédit ou de nouvelles pièces.

Si à l’heure actuelle personne ne sait combien de temps dureront ces festivités (dont le coût parait tout de même assez exorbitant), il n’en reste pas moins que plus ça va, plus elles confirment le retour du « old Kanye ».

Copieur/colleur un peu paresseux depuis quelques années, le Moïse du rap (cf. la vidéo ci-dessous) semble en effet avoir complétement renoué avec sa verve artistique d’antan.

Alléluia ?

A lire aussi :

« The College Dropout » : 15 ans de Kanye West [DOSSIER]

Donne ton avis

Auteur (@AurelienBurlet )

Aurelien B : « Certains veulent un boule, d'autres des sapes, beaucoup veulent faire fortune, je voulais juste être cool » (1904 articles publiés) Aurelien est sur twitter, vous pouvez le contacter sur @AurelienBurlet.

Aucun commentaire sur la news
Pseudo
Mail

X FERMER