Lefa, JUL et Siboy dans le Journal du Rap #68 [VIDEO]

Le rap game en ébullition !

par Guizz

C'est le soixante-huitième épisode du Journal du Rap. Tous les samedis, le JDR vous propose de faire un point sur toute l'actualité de la semaine écoulée, dans une vidéo de 5 minutes. Le but ? Ne rien rater de ce qui se passe dans le paysage du rap francophone et découvrir des infos en exclu.

Lefa, son album « FAME » est disponible !

Enfin, ça y est. L'ancien rappeur de la Sexion d'Assaut a livré son nouvel opus. Un quatrième album après Monsieur Fall (2016), Visionnaire (2017) et 3 Du Mat (2018). Il avait même, au mois d'avril dernier, amorcé son retour en musique avec un EP : Next album est dans mon phone. Et il n'a pas menti puisqu'après avoir tourné tout l'été avec son hit Bitch en compagnie de Vald, il a égrainé les détails concernant sa prochaine sortie. On se retrouve donc avec un projet, Fame, composé de 16 morceaux, dont des featurings avec Megaski sur Megazord, Caballero & JeanJass pour O&S, Tayc et Trip, un titre solo offert à Abou Tall Sous la pleine lune, et le son Spécial réalisé avec Dosseh. La veille de cette publication, il a aussi envoyé le visuel du morceau Mauvais, bluffant et ancré dans l'univers de ses précédents clips.

Jul prépare une application, Siboy annonce son deuxième album

Comme si l'annonce de la sortie d'un double album pour le mois de décembre n'était pas suffisant, Jul n'en finit plus d'être philanthrope avec son public et a laissé entrevoir le projet sur lequel son équipe et lui travaillent. Et il s'agit d'une application pour smartphones; avec quelques onglets rendus visibles par une capture d'écran partagée par l'artiste, on peut attendre des bitmoji à l'effigie du rappeur (Julmoji), des photos, des vidéos, un agenda, et d'autres fonctionnalités surprises.

Siboy quant à lui prépare son grand retour, attendu de longue date. Après son album Spécial paru en 2017, il s'apprête à livrer TWAPPLIFE, dont il a publié le clip éponyme cette semaine. Rendez-vous le 8 novembre pour cet opus de 15 titres, dont un seul et unique featuring avec Naza.

Donne ton avis

Auteur

Thomas G : (815 articles publiés)

1 commentaire sur la news
Pseudo
Mail

Tous les Commentaires

S’il est un genre musical particulièrement insupportable à part peut-être ceux liés à l’accordéon c’est bien le Rap et ce qui est dommage c’est qu’un nombre important de noirs fassent partie de ce mouvement. Le Rap qui est apparu dans les années 1980 se caractérise par une quasi absence de mélodie ou plutôt toujours la même sur laquelle viennent se greffer des paroles prononcées certes parfois avec une certaine maestria mais qui sont souvent vulgaires ou haineuses. Sans les paroles le Rap ne serait pas grand-chose et on peut difficilement imaginer un Rap uniquement musical. Autre particularité : le Rap est prononcé avec un « accent » particulier (une manière virile et brute de parler) qui est souvent utilisé (repris) par de nombreux jeunes et même par certains sportifs. Et ce qui est particulièrement gênant avec ce courant musical c’est qu’il s’éternise contrairement par exemple à d’autres genres tels que le Rhythm and blues qui a pratiquement disparu. Ceci est dû selon moi au fait que le Rap est bien pratique car il ne nécessite aucun apprentissage (talent) musical seulement une certaine habilité à manier les mots ce qui bien sûr favorise les vocations parmi les artistes en herbe. Enfin aujourd'hui le Rap pour ne pas trop lasser se sophistique un peu surtout celui qui vient des États-Unis ou intervient seulement par moments au sein de chansons telles que celles du Hit-parade mais sa longévité excessive semble aussi révéler une impuissance chronique du monde de la musique à inventer de nouveaux genres musicaux.

Jy2m le 19/10/2019 à 20h14 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1