Le rappeur Juice Bentley arrêté pour le meurtre de son ex

Un triste fait divers.

par Ben

Relativement peu connu sur la scène internationale, le rappeur originaire de Baton Rouge (Louisiane) Dayvon Bentley fait désormais les gros titres, mais pas pour les bonnes raisons. Il est en effet accusé d’avoir assassiné son ex-petite amie, Brenda Mullins, âgée de 40 ans.

A lire aussi :

50 Cent et T.I préparent une série sur les décès du hip-hop

Des accusations multiples

Selon le média local WBRZ, le jeune homme de 24 ans aurait été appréhendé du côté de Denver (Colorado), après avoir passé un mois en cavale. Extradé en Louisiane et inculpé de meurtre au premier degré, de tentative de meurtre au premier degré, d’utilisation illégale d’une arme et de possession d’une arme à feu, il était déjà avant ce drame recherché pour violation de domicile ou encore possession et utilisation illégale d’une arme.

Les enquêteurs semblent convaincus du fait que le rappeur a assassiné son ex le 16 septembre dernier, après une dispute ayant mal tourné. Transportée dans un hôpital voisin, la victime est décédée de ses blessures peu de temps après. Juice avait choisi de se réfugier dans un état voisin, avant d'être finalement retrouvé par les autorités.

Une carrière éclair et confidentielle

Rappeur local, Juice Bentley, aka Lil Juice, avait collaboré avec Kevin Gates, l’un de ses pairs de Baton Rouge, sur le morceau Time After Time. Il avait fait des lyrics crues sa signature. Dans le titre Homicide, il lâche un couplet qui pourrait bien se retourner contre lui : «Cuz’ where I’m from, beef ain’t squashed until somebody die […] I know imma die a real one, they thought I was duckin’ till they thought that I had killed something» («Parce que d’où je viens, le beef n’est pas fini tant qu’il n’y a pas un mort […] Je sais que je vais mourir en restant vrai, ils croyaient que je plaisantais jusqu’à ce que je bute quelqu’un»).

Donne ton avis

Auteur

Ben : (5045 articles publiés)

Aucun commentaire sur la news
Pseudo
Mail