Advertisement
Advertisement

Le premier album de Dr. Dre bientôt sur les plateformes de streaming !

ENFIN !

par Jeune Dauphin

L'héritage de Dr. Dre ne tombera pas aux oubliettes : son premier album sera bientôt disponible en streaming.

A lire aussi :

« Detox » : l'histoire du plus grand album de rap jamais sorti

Un classique pour tous

Le premier album de Dr. Dre, The Chronic, publié en 1992, n'a à ce jour jamais été distribué sur une plateforme de streaming. Un manque qui fait tache : si 2001, publié en 1999, est sans aucun doute le projet ultime de la discographie du rappeur de Los Angeles, avec son premier album sorti sept ans plus tôt, il signait déjà des classiques intemporels de la scène west coast comme l'incontournable Nuthin' But a G Thang. En outre, ce disque a permis de révéler une foule de rappeurs importants de la Californie comme Snoop Dogg, Daz Dillinger, Kurupt, Nate Dogg, Warren G, Lady of Rage, D.O.C, RBX et d'autres.

Ce cruel manque est sur le point d'être comblé : le tout premier album studio de Dr. Dre sera enfin disponible sur les plateformes de streaming le 20 avril prochain, à l'occasion du 4/20 - un jour où est célébrée la culture autour du cannabis en Amérique du Nord. Entertaintment One, la société qui détient les droits du catalogue Death Row, s'est enfin décidée à libérer ce classique : « Travailler avec le catalogue de Death Row, c'est comme travailler avec les enregistrements légendaires d'Elvis, de Check Berry et des Beatles. Ces artefacts historiques devraient être entendus par tous les amoureux de musique et nous sommes tellement heureux que Dr. Dre ait ouvert la porte pour que chacun puisse témoigner de la brillance de ce disque fondateur. » 

Un docu sur Los Angeles avec Dr. Dre

Le catalogue de Netflix, déjà bien fourni en contenus originaux traitant de près ou de loin de la culture rap, vient de s'allonger. Ce 10 avril est paru sur la plateforme de streaming un nouveau documentaire nommé LA Originals. Long de 90 minutes, il traitera du parcours extraordinaire de deux acteurs majeurs de la culture hip-hop de Los Angeles : Mister Cartoon, un artiste graffiti devenu tatoueur pour des légendes comme Eminem ou encore Dr. Dre, et Estevan Oriol, un photographe et réalisateur qui a suivi des grands noms du rap. Des anecdotes croustillantes pourraient y être révélées... A ne pas louper pendant le confinement !

Donne ton avis

Auteur

Jeune Dauphin : (3913 articles publiés)

Aucun commentaire sur la news
Pseudo
Mail

X FERMER
Advertisement