Le mystère JUL : Sa musicalité ! [DOSSIER 1/3]

"Sors le cross volé, même si la roue est voilée", c'est par ces mots que JUL s'est présenté au rap français. Au commencement sujet de toutes les moqueries, il a obtenu, à la force de ses ventes, le respect de ses pairs.

par FlorianL

 « Je n’ai peur que de JUL » disait Booba avant le choc du 4 décembre. Il avait vu juste, JUL a écrasé la concurrence. En un an, il aura terrassé en duel Nekfeu, Booba, Rohff et maintenant La Fouine. Si tout le monde s’entend à dire que JUL est hors normes, la fameuse exception qui confirme la règle, personne ne se l’explique. Nous avons décidé d’essayer de percer le « Mystère JUL » à travers une trilogie d’articles (avec différents témoignages), dont la première pierre est consacrée à sa musique.

Un doigté de génie

« Dans ma Paranoïa » premier tube de JUL est le morceau éponyme de son premier album. Déjà se dessinait la recette du rappeur marseillais, celle qui lui a permis de vendre 1 million d’albums en 3 ans. Une voix très modifiée qui masque probablement des faiblesses, un texte simple qui parle déjà de sa ville et des jaloux, le tout sur un rythme dansant. Mais quel rythme … JUL fait toutes ses instrumentales lui-même, avec un seul doigt. Il a appris sur le tas en demandant des conseils au magasin d’informatique du coin. Un manque de technique qui le font aller à l’essentiel : trouver des airs dansants sur lesquels il pourra pousser la chansonnette.

Si on s’arrête à l’aspect uniquement musical, JUL est extrêmement radiophonique. Machine à tubes, avec les défauts que cela implique : chansons répétitives et simplistes. La musique a parlé au-delà de son image et de son message. Énormément ont tenté de lutter contre les sirènes de JUL mais beaucoup ont fini par céder. Pourtant, d’autres continuent à prendre de haut sa musique lui niant la moindre qualité, sûrement un manque d’ouverture qui les empêchent de regarder au-delà de l’image qu’il leur renvoie. Pour mieux se rendre compte du phénomène, nous sommes allés à la rencontre de touristes pour leur faire écouter notre JUL national. La barrière de la langue évitant tous préjugés vis-à-vis des paroles, le résultat est édifiant : ils ont « kiffé ». Qu’ils soient jeunes ou âgés, Américains ou Brésiliens, tous ont appréciés le rythme du pur produit marseillais.

Un rappeur décomplexé

De son déhanché sur Briganter à la reprise de tubes des années 80, rien ne fait peur à JUL. Sa force est d’avoir réussi à s’inspirer de beaucoup d’influences et d’en ressortir un patchwork à sa sauce. Sa première inspiration, qui va faire sauter au plafond les puristes, reste Le Rat Luciano. S’il a gardé l’authenticité de son aîné, il a ajouté le mainstream de sa musicalité. Lorsque JUL a signé le morceau « Normal » avec Alonzo, il n’a fait qu’officialisé cette influence des années 80 qui teinte sa musique depuis toujours. Un an après, cette reprise des « Démons de minuit » de Émile et Images culmine à 50 millions de vues sur YouTube.

JUL a eu la témérité de faire le lien entre chanson française et rap français, lien qu’il a confirmé lors de sa première télé sur France 2 pour « La Fête de la Chanson Française ». Dans un playback aussi dynamique que raté (peu habitué à l’exercice, JUL n’a pas cherché à vraiment faire illusion), il a déchainé les foules faisant de l’ombre à Pascal Obispo ou Johnny (quand ces derniers faisaient 2.000 vues sur le replay en deux jours, JUL en comptabilisait 450.000). Une première expérience télévisée tardive, mais logique. Par ailleurs, comme un pied de nez au thème de la soirée, sa chanson « My World » est une reprise de .. « Barbie Girl » de Aqua, on est loin de Tupac !

Qui ouvre une nouvelle voie ?

Lorsqu’on observe le rap français, on aperçoit une rupture lors de la sortie d’Or Noir de Kaaris. Le succès imprévisible du rappeur a ouvert une nouvelle voie : la trap (ou plus précisément la drill), dans laquelle se sont engouffrés de nombreux rappeurs. La révolution musicale de JUL (et le succès qui va avec, on ne va pas se mentir) n’a pourtant pas, à première vue, créé un mouvement. Nous avons interrogé Laurent, le programmateur de Générations, qui est un observateur privilégié de la scène rap française et qui est d’ailleurs la première radio d’envergure à avoir diffusé le rappeur.

« On observe un petit peu le même phénomène [en référence à la vague de copies qui a suivi le succès de Kaaris] on voit qu’en France ça chante un peu plus. Même si je ne suis pas sûr qu’il se soit inspiré de lui, je vois quelques similitudes dans le premier album de Lartiste, que ce soit au niveau de l’interprétation ou de la réalisation. Aujourd’hui, on a des hybrides, par exemple SCH ou PNL, je pense qu’ils ont écouté le sens de la mélodie de JUL, il était là avant eux et il a quand même permis cette musicalité. Et quand on voit le succès de Lartiste, PNL ou SCH on peut dire que l’influence de JUL, même minime, est plus efficace que celle de Kaaris ».

A lire aussi :

JUL prend ses quartiers sur la Canebière ! [VIDEO]

La première force de JUL est sa musicalité et son sens du rythme. Jean-Michel Jarre des temps modernes il est capable de trouver des accords qui vont aller plus loin que son image très « ter-ter ». D’abord méprisé par ses pairs et des médias, on le retrouve maintenant sur France 2. La plupart de ses hôtes ne comprennent pas son succès, mais s’inclinent face à la force des chiffres. Certes sa musique éclate les codes, mais ce n’est qu’une facette d’un rappeur hors norme. Le prochain article de la trilogie « Le Mystère JUL » abordera sa communication aussi étrange qu’efficace.

Donne ton avis

Auteur (@florian135_ )

Florian L : Le rap est une culture qui s'observe dans sa complexit. (67 articles publiés) FlorianL est sur twitter, vous pouvez le contacter sur @florian135_.

8 commentaires sur la news
Pseudo
Mail

Top Commentaires

pour commencer passer quelques minutes sur France 2 c'est pas le graale, la télé se cassent la gueule surtout la chaîne publique pour ma part je trouve qu'il ya plus de mérite et plus de buzz à se faire à passant sur booska-p ou rap élite.

Ensuite je me souvient d'un commentaire sur les tout premier article sur JUL ou j'ai écrit que le rap français tourner en rond et se ridiculiser dans l'ego tripe, le fantasme... Sa ne senter plus le vécu c'était la course à la punchline marrante.

JUL est arriver en racontant sa vie la vie de quartier la vie marseillaise la vie des jeunes de cité ou des jeune en galère en général, Marseille à tout de suite accrocher, tout les codes de la jeunesse phocéenne des paroles jusqu'àu swag, survet de clubs asics... Aujourd'hui les jeunes de la France entière s'habille comme sa mais cette mode vient de Marseille, Paris à toujours suivit New York en terme de mode vestimentaire, Marseille à toujours sus créé son propre style, c'est pour vous dire l'impact que sa a eu.

Alala ce bon JUL il me rappelle ROHFF dans ses années fierté des notre et au de la de mes limites, c'est à dire qu'il parle au peuple on se reconnaît grave dans ses paroles, force à toi JUL reste authentique et vrais.

Naza le 11/06/2016 à 04h38 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

Merci pour cet article, vous êtes un des médias des plus influents dans ce domaine en France j'attendais un post de ce genre depuis quelques années. On parle de quel domaine ?

Le rap ? Jul est issu de cette culture, da musique est plus que du rap, il va falloir la nommer, il ne fait pas du rap, sur Wikipedia je vois "Pop-rap", pourquoi pas.
Le rap est le rock d'aujourd'hui et on peut assimiler la transformation que le rock a connu sous le terme de "pop-rock".

Force a toi mon Brava, la réception de la musique est une histoire de goût, parmi ceux qui n'aiment pas, beaucoup insulte, mais on ne vous force pas a manger des brocolis, allez voir ailleurs si ca ne vous plait pas.

Un nouveau genre le 13/06/2016 à 09h11 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

Tous les Commentaires

est s que ta une cousine qui sappele camillia oui ou non

Lailadu26 le 20/09/2017 à 14h51 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

Merci pour cet article, vous êtes un des médias des plus influents dans ce domaine en France j'attendais un post de ce genre depuis quelques années. On parle de quel domaine ?

Le rap ? Jul est issu de cette culture, da musique est plus que du rap, il va falloir la nommer, il ne fait pas du rap, sur Wikipedia je vois "Pop-rap", pourquoi pas.
Le rap est le rock d'aujourd'hui et on peut assimiler la transformation que le rock a connu sous le terme de "pop-rock".

Force a toi mon Brava, la réception de la musique est une histoire de goût, parmi ceux qui n'aiment pas, beaucoup insulte, mais on ne vous force pas a manger des brocolis, allez voir ailleurs si ca ne vous plait pas.

Un nouveau genre le 13/06/2016 à 09h11 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

De rien ! Même si des fois il fait plus de la pop urbaine que du rap pur et dure ça reste à mes yeux un rappeur. De par sa philosophie ses influences ses capacités en freestyles.
Booska-P avait déjà fait un bon dossier sur JUL l'année dernière je t'invite à le découvrir il était vraiment pas mal (c'était pas de moi ;) )

Florianl le 13/06/2016 à 09h11 - Signaler - 0Soutenir +1

pour commencer passer quelques minutes sur France 2 c'est pas le graale, la télé se cassent la gueule surtout la chaîne publique pour ma part je trouve qu'il ya plus de mérite et plus de buzz à se faire à passant sur booska-p ou rap élite.

Ensuite je me souvient d'un commentaire sur les tout premier article sur JUL ou j'ai écrit que le rap français tourner en rond et se ridiculiser dans l'ego tripe, le fantasme... Sa ne senter plus le vécu c'était la course à la punchline marrante.

JUL est arriver en racontant sa vie la vie de quartier la vie marseillaise la vie des jeunes de cité ou des jeune en galère en général, Marseille à tout de suite accrocher, tout les codes de la jeunesse phocéenne des paroles jusqu'àu swag, survet de clubs asics... Aujourd'hui les jeunes de la France entière s'habille comme sa mais cette mode vient de Marseille, Paris à toujours suivit New York en terme de mode vestimentaire, Marseille à toujours sus créé son propre style, c'est pour vous dire l'impact que sa a eu.

Alala ce bon JUL il me rappelle ROHFF dans ses années fierté des notre et au de la de mes limites, c'est à dire qu'il parle au peuple on se reconnaît grave dans ses paroles, force à toi JUL reste authentique et vrais.

Naza le 11/06/2016 à 04h38 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

D'accord pour Rohff ! Ils ont tout les deux ce côté "populaire" au sens pour le peuple qui avait fait le succès du Padre à ses débuts. Par contre en première télé être invité auprès de Obispo et Johnny et faire des millions de vues en replay c'est pas le Graal mais c'est beaucoup !

Florianl le 11/06/2016 à 04h38 - Signaler - 0Soutenir +1

Au début je faisais le puriste et je disais non jamais j'écouterais ce type c'est même pas du rap, c'était à l'époque du clip briganter où je me foutais de sa gueule. Aujourd'hui j'achète ses albums au jour même de sa sortie comme une groupie. Et comme tu le dis dans le si bonne article sur un phénomène indescriptible parce que ouais c'est répétitif, les instrus ont rien de top. Mais il a un sens de la mélodie incroayble et on parle souvent de ces gros tubes, mais j'ai plus aimé le rappeur grâce à ces " petits morceaux " moins connus si je puis dire les bails de grillé, 1er dans la bataille, les morceaux qui ont un sens ET puis le type est un kickeur quand même il exploite pas assez ce terrain, mais quand il veut kicker, il kick " J'suis là " et " chargé " sur un truc plus drill en sont la preuve. Et pour parler de l'homme en lui même, le type est pas méchant il se fait pas passer pour le plus grand des voyous, il s'invente pas de vie, on voit qu'il reste lui même et c'est aussi une des recettes de sa réussite le boug est authentique.

Sinon lourd l'article.

Fanderapfr le 10/06/2016 à 19h21 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

beaucoup l'ont insulté a l'époque de briganté et l'écoute aujourd'hui mais s'en cachetoi tu assumes c'est bien

Paro06 le 10/06/2016 à 19h21 - Signaler - 0Soutenir +1

Merci pour le retour ! "Le boug est authentique" sûrement une des plus grosses clés de son succès.

Florianl le 10/06/2016 à 19h21 - Signaler - 0Soutenir +1