Advertisement
Advertisement

Lacrim, l'interview en attendant R.I.P.R.O Vol. 3 [VIDEO]

Le rappeur s'est confié sur son prochain projet, mais également sur l'ouverture de sa boîte de nuit.

par Booskap

Après avoir suivi Lacrim en Algérie pour une série de concerts, Booska-P a revu le rappeur pour aborder d'autres sujets de son actualité. Il est bien évidemment question de sa mixtape très attendue R.I.P.R.O Vol 3, mais également de l'ouverture de sa boîte de nuit située aux portes de Paris, le Mariinski Club. Affable, l'artiste s'est donc confié sur ce projet hors normes, et a aussi livré des informations sa prochaine tape... 

 

Le succès de Force & Honneur 

 

 

Avant de s'attaquer à l'Algérie pour des performances live mémorables, Lacrim aura mis les charts à ses pieds avec un album, le réussi Force & Honneur. Un opus qui a été certifié double disque de platine en seulement quelques semaines. Un score recherché par un artiste qui savait ce qu'il voulait : 

"On ne s'attendait pas au double platine en si peu de temps, mais en vérité, moi je voulais ce score. Je me suis dit, si sans le stream on fait 100 000, avec on va faire 200 000. C'est comme si t'étais obligé de faire le double. Ce qui compte, c'est la musique avant tout mais là, je voulais faire 200 000. Je ne me suis pas mis de limite dans le temps, mais c'était bien mon objectif. Je suis super content, j'ai passé un palier en plus, maintenant faut confirmer".  

 

R.I.P.R.O Vol.3

 

 

Le 17 novembre, Lacrim fera évidemment l'évènement avec la sortie du troisième épisode de sa célèbre série R.I.P.R.O. Une tape qui s'annonce dingue, comme il l'a révélé face à nos caméras. Il faudra donc s'attendre à du lourd et à des featurings inattendus. 

"On est en train de travailler sur un album de qualité. On est sur la même lignée que Force & Honneur, mais qualitativement, c'est vraiment un niveau au-dessus. Dans ce que je sais faire, dans le rap dur, j'ai passé un vrai palier. On bosse à plusieurs, sur certains morceaux on est trois. On peut atteindre des prods, des flows et des mélodies de fou (...). Il y aura un feat US, les gens seront contents, un bon petit morceau club et trap. Mais pour l'instant je ne peux pas en dire plus. Du côté des collaborations françaises, ça va surprendre, mais je pense que ça va être bien. C'est comme pour le titre avec Booba, je pense que c'était le moment de le faire"

 

L'ouverture du Mariinski Club

 

 

En plus de squatter le haut du pavé avec sa musique, le rappeur aura décidé, à 32 ans, d'investir le monde de la nuit. Il a fait les choses avec la manière en ouvrant donc les portes de son Mariinski Club le 29 septembre dernier, au nord de la capitale. Un projet qui lui tient à coeur et sur lequel il s'est également livré. 

"C'est un projet créé entre amis et puis voilà. On avait ça en tête, l'occasion s'est présentée donc on a foncé. On s'est dit qu'on avait l'ambition et voilà ! La musique c'est bien, mais je suis en train de donner un message. Là, on n'est que de passage, que ce soit dans la vie, dans un travail et donc dans la musique. Tout est éphémère d'un certain côté. Donc je me dis que c'est bien de placer des petits trucs à côté et de commencer à se professionnaliser, à devenir chef d'entreprise. C'est important pour moi et pour mon groupe". 

Donne ton avis

Auteur (@booska_p )

Booskap : Le site numéro 1 du rap francais. Toute l'actualité du rap francais et américain, le sport et le cinéma en vidéos. (58882 articles publiés) ThomasRenard est sur twitter, vous pouvez le contacter sur @booska_p.

Aucun commentaire sur la news
Pseudo
Mail

X FERMER
Advertisement