7 329 Vues
  • Currently 2.38/5
2.4/5

La Sélection Apple du mois d'octobre : Orelsan

Posté le 01 Octobre 2017 à 12h56, par Guizz
La Sélection Apple du mois d'octobre : Orelsan

Orelsan est l'artiste de la Sélection du mois d'octobre. Mais La Sélection, qu'est-ce que c'est ? Un projet qui met à l'honneur chaque premier jour du mois l'artiste dont tout le monde parlera. Qu'il soit inconnu ou confirmé, nous allons, pendant un mois, vous plonger dans l'univers de ce rappeur. Vous pourrez (re)découvrir son oeuvre, mais aussi apprendre des choses jusqu'à présent inédites grâce à des enquêtes et contenus exclusifs. Ce mois sera aussi l'occasion de réécouter l'oeuvre de l'artiste célébré, avec des playlists concoctées aux petits oignons par Booska-P et Apple Music. Pour ce mois d'octobre, c'est Orelsan qui est à l'honneur pour son nouvel album La fête est finie, prévu pour le 20 octobre.

Après 6 ans d'absence, un album en duo avec les Casseurs Flowteurs, une tentative réussie au cinéma, le rappeur de Caen revient avec un nouveau projet. Du passé white trash au grade de superstar du rap hexagonal, ce nouvel album prouve que la fête est bien loin d'être finie.

 

 

Une culture de la différence

 

En 2008, le paysage du rap français voit débarquer un ovni. Aurélien Cotentin arrive avec sa dégaine de gentil looser muni d'un nouveau ton. Une voix unique et reconnaissable, mais surtout des thématiques abordées sous l'angle de la défaite. Il devient le nouveau porte-parole d’une jeunesse perdue et flemmarde. Avec un père directeur de son propre collège, les codes du rap semblaient bien loin.

Et c’est sans doute son agilité à jouer des clichés sur la victimisation du blanc de la classe moyenne et de tous les maux de l’adolescence qui a contribué à son succès. Orelsan s’empare d’un créneau alors peu exploité en France basé sur une autodérision extrême, prenant le contrepied des critères valorisés habituellement dans le rap. Après les premiers sursauts de son titre explicite Saint Valentin, le caennais a vu sa cote de popularité gonfler auprès des amateurs de rap, y compris des puristes, reconnaissant une vraie originalité dans le fait de jouer au provincial qui raconte ses soirées, sa vie sexuelle et son manque d'ambition.

Son premier album Perdu d’avance sorti en février 2009 conte les aventures d'un jeune homme qui boit trop, en proie à la dépression, dépeignant un quotidien auquel il est facile de s'identifier, infâme avec les filles, mais avec un bon fond. Perdu d'avance est disque d'or : l'ère Orelsan commence.

 

 

Parmi les grands

 

Le deuxième album d'Orelsan marque un tournant décisif dans sa carrière. Lorsqu'en mai 2011 le Caennais marque son retour avec le morceau Raelsan, le public perçoit immédiatement une nouvelle direction artistique. L'artiste caennais apparaît physiquement métamorphosé : il est plus confiant et arbore un look nouveau. Il semble aussi avoir abandonné le créneau qui avait fait le succès de son premier album. Le chant des sirènes sort en septembre 2011 et se voit distingué d'un disque d'or un mois plus tard. Plus conscient, le projet contient des titres coup de poing, comme Suicide social:

Orelsan surfe sur d'autres codes, plus matures, sans pour autant marquer une rupture définitive avec l'Aurélien du premier opus. Son sens de la formule traumatise toujours, mais son évolution artistique est évidente. L'un des principaux succès de cet album est le titre La Terre est ronde, un single qui le propulse en tête des charts français et du top single. Il gagne les rotations en radio et fait d'Orelsan l'une des principales personnalités du paysage musical français. On entend la voix nasillarde la plus célèbre de France partout, le grand public l'a adopté. Le chant des sirènes finit par être distingué d'un disque de platine.

 

La fête est finie

 

6 ans plus tard, Orelsan est de retour en solo. Du petit débrouillard ayant réussi à se hisser au sommet en jouant sur les codes à superstar du rap français, les enjeux ont changé. Personne ne l'a oublié, d'une part en raison des divers projets qu'il mène, mais surtout parce que sa capacité à faire autrement a rendu le public dépendant de ses apparitions. Le 20 septembre 2017, Orelsan propose un cours de rattrapage avec un nouveau single : Basique.

Le clip qui accompagne le titre, réalisé par Greg et Lio, crée l'événement. Tourné en Ukraine, il prouve que le retour d'Orelsan sera d'envergure. La fête est finie, c'est le nom du projet sur qui tout le monde va se ruer le jour de sa sortie, le 20 octobre. L'artiste a déjà annoncé une tournée pour 2018. Si son retour était inattendu, il a cependant été lancé avec une rapidité telle que tout le monde se retrouve suspendu aux réseaux d'Orelsan, où tout peut arriver, n'importe quand. Avec l'expérience acquise depuis ses débuts, et toutes celles entreprises par le rappeur sur les six dernières années, nul doute que l'album fera l'effet d'une bombe, dans exactement 20 jours. Le compte à rebours est lancé.

Pour vous refaire la discographie d'Orelsan, abonnez-vous à Apple Music. Les trois premiers mois d'essai sont gratuits. Et si vous avez la chance d'être encore étudiant, vous ne payerez que 4,99€ par mois !

Donne ton avis

Auteur (@booska_p )

Guizz : Le site numéro 1 du rap francais. Toute l'actualité du rap francais et américain, le sport et le cinéma en vidéos. (41831 articles publiés) Guizz est sur twitter, vous pouvez le contacter sur @booska_p.

Aucun commentaire sur la news

Pseudo
Mail

Reçois le top de l'actu

Reçois dans ta boite mail le top des actu du rap, foot et cinéma.

Le meilleur de l'actu

93 Empire, le dernier album de Sofiane ?
6ix9ine voit son affaire d'agression sexuelle classée
Six morts et une centaine de blessés à un concert de Sfera Ebbasta
Toutes les actualités
Me connecter avec mon pseudo / email
Me connecter avec les réseaux sociaux Log avec Facebook
Pas encore inscrit sur Booskap ? M'inscrire
Mon avis sur cette nouvelle version de Booskap.