La légende Big L va avoir droit à un biopic

20 ans après sa mort.

par Ben

L’année 2019 marque un triste anniversaire : celui des 20 ans de la mort de Big L. Foudroyé en pleine ascension, le rappeur régulièrement cité parmi les meilleurs lyricistes du game devrait enfin avoir droit aux honneurs qu’il mérite, par le biais d’un biopic.

A lire aussi :

Big L RIP : Quatorze ans déjà.

Big L finalement honoré en images

Décédé le 15 février 1999 à l’âge de 24 ans après avoir été victime d’un drive-by, Lamont Coleman de son vrai nom aura laissé le temps de sa courte carrière 2 albums studio (Lifestylez ov da Poor & Dangerous et le classique The Big Picture) et 3 projets posthumes. Quand bien même une grande partie de sa discographie se retrouve sur la plupart des plateformes de streaming, le rappeur n’est que rarement mis en avant. Cette erreur devrait en toute logique être prochainement réparée, puisqu'après 2 Pac, Biggie, 50 Cent ou Eminem pour ne citer que ceux-là, Big L va entrer dans le cercle fermé des rappeurs ayant le droit à un biopic. La mise en chantier d’un tel projet ayant été confirmé dans le dernier épisode du podcast Flip da Script. Un documentaire, Street Struck: The Big L Story, annoncé depuis 12 ans et censé se baser sur plus de 9 heures d’images d’archives, est encore et toujours espéré par les fans. A défaut, ils pourront se replier sur le genre du biopic.

Un rappeur largement sous-coté ?

Si vous n’avez jamais goûté à la discographie de Big L, sans doute est-ce pertinent de jeter une oreille à sa composition finale, The Big Picture, un projet ayant profité des participations de Fat Joe, Guru, Kool G Rap, Big Daddy Kane et 2Pac. DJ Premier, Ron Browz, Ron G, Lord Finesse, et Pete Rock font également partie de la longue liste des producteurs impliqués sur ce LP aux allures de testament. S’étant écoulé à plus de 70 000 exemplaires en première semaine, il aurait sans doute permis à Big L de confirmer sa place de valeur sûre du hip-hop. Au sujet du défunt rappeur, Nas aura dit ce qu’il suit : «Il me faisait flipper à mort. Quand je l’ai entendu sur cette cassette, j’ai eu très peur. J’ai dit «Yo, y’a pas moyen que je puisse m’en sortir si je dois me frotter à lui»». En guise de dernière anecdote, Big L aurait du signer chez Roc-A-Fella, époque Damon Dash / Jay-Z. Une semaine avant son décès, la procédure de signature était lancée. 

Donne ton avis

Auteur

Ben : (3688 articles publiés)

1 commentaire sur la news
Pseudo
Mail

Tous les Commentaires

Un rappeur comme il y en a (eu) peu. RIP Big L une légende

Sekel le 16/09/2019 à 15h08 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1
X FERMER