Advertisement
Advertisement

Kim Kardashian est passée à deux doigts de quitter Kanye West !

A en croire le rappeur ça s'est joué de peu...

par Aurelien B

Alors que la « Yeezy season » a pris fin la semaine dernière avec la sortie de l’album K.T.S.E. de Teyana Taylor, Kanye West est redescendu de sa montagne du Wyoming pour accorder une interview au New York Times dans laquelle il est revenu sur la période pour le moins compliquée qu’il a vécu ces dernières semaines avec sa femme Kimberley Kardashian.

Outre les difficultés psychologiques liées à sa bipolarité, ses commentaires controversés sur l’esclavage tenus au mois de mai dernier (« Quand vous entendez parler de 400 d’esclavage... je veux dire 400 ans ? Ça ressemble à un choix. ») ont manqué de faire partir la star de télé réalité pour de bon.

A lire aussi :

Ces couples rap qui n'auraient jamais du se séparer ! [DOSSIER]

« Suite à mon passage sur TMZ, peut-être une semaine après environ, j’ai senti que les niveaux d’énergie étaient très bas. J’ai alors appelé différents membres de la famille [Kardashian] pour leur demander si Kim pensait partir après ça. Ce n’était pas une conversation en l’air. »

Une chanson pour se faire pardonner

Kanye fait d’ailleurs référence à cet incident sur le titre Wouldn't Leave extrait de Ye lorsqu’il rappe : « Maintenant je suis sur 50 blogs et je reçois 50 appels / Ma femme m’appelle, crie, me dit que nous sommes sur le point de tout perdre/ Je dois la calmer car elle ne peut pas respirer/ Je lui dis qu’elle peut me quitter mais elle ne le fait pas »

Plus tôt ce mois-ci, Kim avait d’ailleurs commenté ces lyrics sur ET admettant que ce nouvel incident l’avait mise en larmes : « Est-ce que j’ai pleuré ? Est-ce que nous nous sommes battus ? Oui. Ce ne sont cependant pas des choses qui se partagent sur les réseaux sociaux. »

L’aînée du clan K. a cependant réagi en privé en organisant pour son mari une session de « thérapie du cri » avec le conférencier Tony Robbins afin qu’il retrouve plus confiance en lui.

Il faut croire que ça a marché.

A lire aussi :

Rap & dépression : la petite histoire des rappeurs tristes [DOSSIER]

Donne ton avis

Auteur (@AurelienBurlet )

Aurelien B : « Certains veulent un boule, d'autres des sapes, beaucoup veulent faire fortune, je voulais juste être cool » (1937 articles publiés) Aurelien est sur twitter, vous pouvez le contacter sur @AurelienBurlet.

Aucun commentaire sur la news
Pseudo
Mail

Top actus

X FERMER
Advertisement