Kekra : les ventes de « Freebase, Vol. 4 » et la polémique de la SNEP

Détail et décryptage des ventes ici !

par Jeune Dauphin

Après une semaine d'exploitation, les chiffres de ventes sont tombés pour le tout nouveau projet de Kekra. Spoiler : ils sont sujets à un différend entre son label et le SNEP...

A lire aussi :

Kekra ne veut qu'un « P*tain de salaire » [VIDEOCLIP]

Bataille autour de la véracité des chiffres

Les fans de Kekra l'ont bien compris : leur artiste favori n'est pas du genre à faire comme les autres. Bien peu prompt à se mélanger à ses homologues - il a longtemps pratiqué la politique du « zéro featuring » avant de s'ouvrir à la chose avec Niska sur Vréalité -, il garde cette ligne de conduite lorsqu'il s'agit de distribuer son album. En effet, la semaine dernière, Kekra a publié sa toute nouvelle mixtape Freebase, Vol. 4. Or, alors que l'extrême majorité des artistes tentent de rendre disponibles leurs projets chez un maximum de distributeurs, le rappeur originaire de Courbevoie tient à garder la main sur ses ventes en physique : c'est pourquoi il les vend uniquement sur un site internet créé pour l'occasion.

Problème : toutes les ventes enregistrées par ce procédé ne sont pas comptabilisées par le SNEP. En effet, d'après elle, les ventes en exclusivité ne sont pas considérées comme des ventes. Or, cette notion est définie comme ceci dans leur réglementation : « L’exclusivité est définie par la distribution par moins de 3 plateformes ou enseignes ». Ainsi, comme la seule plateforme distribuant Freebase, Vol. 4 de Kekra est le site qui lui est dédié, le SNEP considère l'intégralité des ventes qui y ont été enregistrées comme exclusives, donc caduques, ce que conteste le label AllPoints / Believe. Plutôt que d'attendre la parution du top albums, le label AllPoints a partagé de lui-même sur les ventes réelles de Kekra en se fendant d'un communiqué qui pointe du doigt les règles « passéistes, floues et non communiquées » du syndicat. Pour rappel, à la sortie de Vréalité, les 1 200 ventes enregistrées en physique sur le site dédié n'avaient déjà pas été comptabilisées par le SNEP.

Le meilleur démarrage de la carrière de Kekra

Quoi qu'il en soit, avec Freebase, Vol. 4, Kekra confirme que sa popularité est constamment en hausse malgré des règles de comptabilité des ventes en streaming plus dures qu'au début de sa carrière. En effet, en prenant en compte le baromètre du SNEP, Kekra avait écoulé 1 603 albums en première semaine avec Vréalité l'année dernière. En 2020, il a écoulé 2 196 albums en première semaine avec sa dernière mixtape, soit une augmentation de 36 % de son volume de ventes. Un joli bond s'élève à 83 % si l'on prend en compte les ventes effectuées sur les sites dédiés. En effet, si l'on cumule les ventes de CD à celles enregistrées par le SNEP pour Kekra, on obtient 2 803 ventes pour Vréalité et 5 129 pour Frebase, Vol. 4. Kekra n'a donc pas de quoi rougir devant la publication de ces chiffres... Le détail de chacune des comptabilités est disponible ci-après.

Freebase, Vol. 4 - 5 129 ventes au total :

  • Physique : 2 933 (non comptabilisés par la SNEP)
  • Téléchargement : 101
  • Streaming : 2 095

Donne ton avis

Auteur

Jeune Dauphin : (1872 articles publiés)

2 commentaires sur la news
Pseudo
Mail

Tous les Commentaires

Kekra puissant artiste

Krak le 06/06/2020 à 16h24 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

Intéressant ! Par contre c'est LE syndicat national de l'édition phonographique

Pactole le 04/04/2020 à 14h35 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1