Advertisement
Advertisement

Kanye West contre le reste du monde : ses clashs les plus zinzins

Et il n'y a aucun rappeur dans la liste...

par Aurelien B

The College Dropout, My Beautiful Dark Twisted Fantasy, Watch The Throne… dans l’histoire du rap Kanye West ce n’est pas rien, et le jour où on fera le compte, c’est ça qui restera.

Après le personnage est aussi ce qu’il est, et pour peu que l’on suive l’actualité, il n’est pas possible de faire complétement abstraction de ses frasques et coups de sang.

Du genre à se prendre (très) au sérieux, contrairement à un 50 Cent qui a érigé l’embrouille en stratégie marketing ou 6ix9ine qui trolle par pur plaisir, le Yeezus croise le fer au plus premier des degrés.

Le bon côté de la chose, c’est qu’à la longue l’exercice dégage un côté involontairement comique.

Actrices, patrons d'entreprise, belle-famille, politiques... redécouvrez ses prises de bec les plus inattendues.

A lire aussi :

Le top des clashs les plus pétés du rap US !

Contre South Park

Avril 2009. À l’occasion du cinquième épisode de la saison 13, l’ami Kanye est caricaturé en type imbuvable à l’égo démesuré qui, parce qu’il ne comprend pas une blague sur les bâtonnets de poisson, finit par s’en aller vivre ouvertement sa vie de « gay fish ».

[Oui cette phrase ne veut absolument rien dire si vous n’avez pas vu l’épisode en question.]

Ni une ni deux, le rappeur se fend dès le lendemain d’une réponse toute en majuscules sur son blog.

Extrait : « HIER SOIR SOUTH PARK M’A TUÉ ET C’ÉTAIT ASSEZ MARRANT. ÇA M’A AUSSI BLESSÉ, MAIS QU’ATTENDRE D’AUTRE D’EUX ! (...) J’AI UN LONG CHEMIN DEVANT MOI POUR FAIRE CROIRE AUX GENS QUE JE NE SUIS PAS UN TROUDUC’. »

Deux ans plus tard, apparemment pas remis de ses émotions, il revient sur l’incident avec ironie en menaçant d’étrangler les scénaristes avec un bâtonnet de poisson sur Gorgeous (« Choke a South Park writer with a fishstick »).

En 2013, Kanye, toujours habillé de sa combinaison de plongée verte émeraude, fait son retour dans la série, cette fois-ci accompagné de Kim Kardashian soupçonnée d’être un hobbit.

Là encore, cela se finit en chanson avec une parodie du clip de Bound 2 dans lequel il répète à tue-tête au refrain « Ma meuf n'est pas une Hobbit ! ».

Contre Rosie Perez

Éligible au titre de plus belle poitrine de la première partie des années 90, Rosie Perez (Do The Right Thing, Les Blancs ne savent pas sauter…) en a fait rêver plus d’un dans sa chambre d’ado... à commencer par Kanye West qui en 2007 dans Good Morning référençait via un jeu de mots un peu lourdingue son fameux bonnet D (« You got D's, muthafucka D's, Rosie Perez »).

Mal lui en a pris puisqu’un an plus tard l’intéressée lui a publiquement reproché ses manières de goujat.

« Je suis une femme d’un certain âge. Si l’on me mentionne dans une chanson, cela doit être fait avec un minimum de respect. Quand il parle de ma poitrine, je me retrouve ensuite face à des garçons de 15 ans qui se permettent de me dire ‘Yo, Rosie, D’s D’s, Rosie Perez’. Ce n’est pas ce que j’apprécie le plus. »

En 2014, l’actrice est cependant revenue sur la séquence en précisant que ce qui l’a vraiment agacée ce n’est pas tant la ligne de Kanye en tant que telle, mais les réactions engendrées, avant d’avouer s’être sentie « secrètement flattée » d’être immortalisée de la sorte.

Contre MTV

Bien avant son accroche avec Taylor Swift sur la scène des VMA en 2009 (« Taylor Imma let you finish, but… »), Kanye West était déjà en bisbilles depuis belle lurette avec la chaîne musicale, lui qui pour des raisons qui lui sont propres prend extrêmement à cœur ces cérémonies de remise de prix.

Dès sa première participation en 2004 il avait en effet quitté précipitamment les lieux, furieux que le trophée du meilleur nouvel artiste ait été attribué à quelqu’un d’autre – en l’occurrence le chanteur country Gretchen Wilson.

« J’ai la conviction de m’être fait voler et je me refuse de faire le moindre commentaire politiquement correct à la noix. C’était moi le meilleur artiste cette année, j’ai réussi à faire passer en radio Jesus Walks (...) Je ne sais pas si je reviendrais l’année prochaine. »

En 2006, nouvelle incartade lors des MTV Europe Music Awards à Copenhage quand, sitôt Justice couronné pour le clip de We Are Your Friends, il éructe face caméra. Outre le fait d’avoir ce jour-là un peu forcé sur la boisson (« I had a little sippy sippy »), il justifie sa réaction en conférence de presse en arguant que Touch The Sky aurait dû l’emporter.

« Le clip a coûté un million de dollars. Il y a Pamela Anderson dedans. J’ai sauté à travers des p*tains de canyons... La cérémonie vient de perdre toute crédibilité. »

Et tant pis s’il confie dans la foulée ne pas avoir regardé We Are Your Friends« C’est peut-être bien, mais en aucun cas ce ne peut être meilleur que Touch the Sky. Ça, c’est de la foutaise. »

L’année suivante enfin, bien qu’il ait accepté d’ouvrir la cérémonie sur la scène secondaire avec Stronger, après avoir constaté la performance très moyenne de Britney Spears sur la scène principale, il accuse la chaîne d’avoir « exploité » la chanteuse.

« Mec, ils ont voulu faire de l’audience alors qu’ils savaient qu’elle n’était pas prête. »

En privé, plusieurs sources rapportent qu’il jure « ne JAMAIS revenir sur MTV ».

Contre l’ancien président Georges W. Bush

Suite au passage de l’ouragan Katrina qui en août 2005 a dévasté l’état de Louisiane (plus de 2 000 victimes, 100 milliards de dollars de dégâts matériels), la chaîne NBC décide de diffuser une émission destinée à lever des fonds pour venir en aide aux sinistrés.

Invité à exalter la générosité des téléspectateurs aux côtés de Mike Myers, Kanye prévient en amont la star d’Austin Powers qu’il compte « ajouter quelques ad-libs » en plus du texte prévu par le prompteur.

C’est ainsi qu’à la surprise générale, il se lance devant 8,5 millions d’Américains dans une tirade enflammée sur la responsabilité des médias quant à la représentation raciale (« Si une famille de noirs est filmée, on nous dit qu’ils sont en train de voler. Si une famille de blancs est filmée, on nous explique qu’ils ont faim »), avant de conclure d’un cinglant : « George Bush doesn’t care about black people ».

Cinq ans plus tard, le 43ème président des États-Unis confiera que ce fut « le pire souvenir de son mandat », tandis que West s’excusera de l’avoir traité de raciste devant tout le pays puis ira rapper sur New Day qu’il « élèvera son fils comme un républicain, comme ça tout le monde saura qu’il aime les blancs ».

Contre le PDG de Zappos Tony Hsieh

Invité en 2013 du podcast du romancier Bret Easton Ellis (American Psycho, Les Lois de l'attraction...), Kanye révèle avoir eu « une engueulade monstre » avec le magnat du commerce en ligne quand il l’a croisé à Vegas.

« Il essayait de me dire ce que je devais faire, lui qui vend des produits de m*rde en masse. Tout son business consiste à vendre de la merde. »

L’entreprise a alors contre-attaqué en jouant la carte de la dérision en tweetant « Kanye West prétend que Zoppos vend des produits de m*rde. C’est vrai », non sans renvoyer vers son site sur la photo d’un chiotte et d’une pompe pour déboucher les chiottes à 100 000 dollars.

« Intéressé par l’achat de produits de m*rde ? Vous êtes au bon endroit ! Ici à Zappos.com c’est avec plaisir que nous vendons des produits de m*rde en masse ! »

Visiblement ravi de l’effet provoqué, Tony Hsieh a retweeté tout sourire.

Contre Amber Rose

En relation de 2008 à 2010, les deux tourtereaux n'ont pas terminé leurs aventures dans les meilleurs termes.

Sujette à quelques sub’ dans Blame Game (« Tu devrais te montrer reconnaissante qu’un renoi comme moi t’ai remarquée »), Amber clame en 2012 que « Kim est l’une des principales raisons » pour laquelle Kanye et elle se sont séparés.

Trois ans plus tard, si Kanye dément que celle qui est désormais sa femme lui envoyait à l’époque des nudes, il tend à confirmer cette version (« Si Kim était sorti avec moi dès que j’avais voulu être avec elle, il n’y aurait pas eu d’Amber Rose »), non sans lui envoyer un tacle bien senti : « C’est très dur pour une femme de vouloir se mettre avec quelqu’un qui a été avec Amber... Après elle, j’ai dû prendre trente douches avant de me mettre avec Kim. »

Rose répond tout d’abord par un tweet (« Trente douches ? Mais attends, Kim a laissé Ray J... Oh qu’importe »), avant de sortir les dossiers en janvier 2016 : sous la couette Kanye serait fan des plaisirs du coffre (« Tu as les nerfs parce que je ne suis plus là pour jouer avec ton a*** ? »).

Tandis que le hashtag #KanyeAnalPlaylist se hisse en TT, Kanye se justifie dément formellement : « Les ex sont parfois jalouses. Non je n’ai jamais laissé quelqu’un jouer avec mon boul’... Je ne fais pas ça... Je reste éloigné de ce périmètre. »

Tandis que l’on aurait pu croire la hache de guerre enterrée après qu’Amber et Kim aient décidé de prendre un selfie ensemble quelques jours plus tard, une récente interview de la bimbo accordée à No Jumper a remis le feu aux poudres.

D’une part, parce qu’elle est revenue sur cette affaire de « douches » (« Bro, tu m’as amenée partout avec toi autour du monde. D’où tu as eu besoin de trente douches ? Ce n’est pas comme si j’avais été un coup d’un soir et que tu voulais me foutre la honte »), et de l’autre, parce qu’elle raconte « qu’il la harcèle et l’intimide depuis dix ans » (« Dernièrement il m’a traitée de prostituée lors d’un meeting... Mais laisse-moi tranquille. Je ne t’embête pas, je ne parle pas de toi… »).

Contre Jimmy Kimmel

Interviewé en 2013 par la BBC, déchaîné, Kanye s’autoproclame « première rockstar de la planète », exprime sa frustration d’être pris de haut par le monde de la mode et peste contre les pantalons de jogging en cuir.

Quelques jours plus tard, la séquence est rejouée sur le ton de la blague par deux enfants dans l’émission de télévision Jimmy Kimmel Live!.

Ulcéré par cette parodie pourtant gentillette, sur Twitter le rappeur perd les pédales devant ses 9 millions d’abonnés.

« Jimmy Kimmel dépasse les bornes en essayant de parodier un des seuls moments d’honnêteté dans les médias depuis des années », « Je ne trouve pas ça drôle, toi, tu n’as pas des bât*rds qui essaient d’escalader ta barrière pour essayer de prendre des photos de ta fille », « Mets-toi à ma place un peu. Ah non, ça voudrait dire que tu te serais tapé trop de ch*ttes dans ta vie », « Ton ex-femme Sarah Silverman est mille fois plus drôle que toi et le monde entier le sait »...

Tandis que les insultes se font de plus en directes, le présentateur intervient pour lui demander de le contacter en privé.

Quelques minutes plus tard, ‘Ye redescend et écrit « Je t’aime bien, tu me connais, je suis allé à ton mariage », ce à quoi Kimmel lui répond « Moi aussi je t’aime bien ».

Fin de l’histoire ? Pas vraiment puisque Kanye revient immédiatement sur ses paroles : « Qui m’a bien fait comprendre il y a 5 minutes au téléphone que je n’étais pas de ta famille ? ‘MANIPULATIVE MEDIA MUTHERFUCKER’. »

Le lendemain ses tweets sont toutefois effacés, Kanye envoie des paires de Yeezys à Kimmel, et en 2018 les deux hommes se retrouvent face à face dans la même émission.

C’est alors que le présentateur lui pose la question qui tue : « Vous disiez publiquement et avec force que George Bush se foutait des Noirs. Qu'est-ce qui vous fait croire que Trump s'intéresse à eux ou à qui que ce soit ? »

Pris de court, Kanye reste de marbre, tandis que Jimmy lance une coupure pub.

Contre Mark Zuckerberg

Alors oui en 2010, Kanye a donné un concert improvisé dans les locaux de Facebook, mais de là à imaginer que Zuck’ et lui étaient potes, il y avait un quand même de la marge.

Toujours est-il qu'en 2016, le jour de la Saint-Valentin, après avoir tweeté être endetté à hauteur de 53 millions de dollars, ‘Ye tente de lui quémander un milliard de dollars sans même dire s’il te plaît.

« Mark Zuckerberg investis un milliard de dollars dans les idées de Kaney West une fois que tu comprendra qu’il est le plus grand artiste de son temps et le plus grand artiste tout court. »

Puis de poursuivre hyper needy : « Je sais que c’est ton anniversaire, mais s’il te plaît, peux-tu m’appeler demain… Tu aimes le hip hop, tu aimes mon art… Je suis ton artiste préféré, mais tu me regardes suffoquer alors que chez toi tu écoutes mes albums (…) Tout le monde s’il vous plaît, utilisez FaceTime, Facebook, Instagram pour que Mark me vienne en aide... »

« Mark je te demande publiquement ton aide... L’un des trucs les plus cools que tu pourrais faire de ta vie, c’est de m’aider... Je te respecterais toujours pour ça. Le monde t’aimera toujours pour ça... je sais que je peux rendre ce monde meilleur... J’ai déjà accompli l’impossible... J’ai repris le trône du rap... J’ai terminé le fashion game… »

Outrageusement ghosté par « Mark », West tente cependant une seconde fois sa chance au mois de novembre lors d’un concert donné à Sacramento, sans plus de succès.

« Mark Zuckerberg tu ne veux pas m’appeler maintenant ? Tu ne crois pas que j’ai une vision des choses Mark Zuckerberg ? Se peut-il que tu te sois trompé ? Quand j’ai déclaré que j’avais 53 millions de dollars de dettes et que tu ne m’as pas appelé, t’es-tu trompé ?... Tu avais pourtant dit que tu m’aiderais, mais tu ne l’as pas fait. Ensuite tu es parti à la chasse aux extra-terrestres. »

Il y a de quoi mal le prendre.

Contre Nike

Au départ tout allait pour le mieux entre Kanye et la firme de l’Oregon.

Fan des Air Jordan 1 Bred et des Air Jordan 6 Infrared, il se retrouve en 2007 dans le même avion que Mark Parker, le grand patron de Nike.

[Selon le storytelling officiel, il s’agit d’un pur « hasard »...]

Les deux hommes commencent à tailler la bavette, puis de fil en aiguille se mettent d’accord pour bosser ensemble sur des sneakers à son nom.

Ainsi voit le jour en 2009 la Nike Air Yeezy, suivie en 2012 de la Nike Air Yeezy 2. Le succès est tel qu’il participe à créer un marché nouveau, celui de la hype.

Cette belle histoire prend malheureusement fin quand en novembre 2014 quand Kanye critique ouvertement Parker et Nike. Supposément jaloux de sa réussite, ils brideraient volontairement sa ligne en limitant les quantités proposées et en imposant un prix de vente trop élevé.

« Ils m’ont laissé faire les Yeezy et ils ont vu comment l’univers a réagi. Ils ont alors essayé de minimiser les résultats du mieux qu’ils pouvaient. Mark Parker s’est même permis de me dénigrer, de dire haut et fort qu’il ne comprenait pas pourquoi les gens aimaient les Yeezy. »

Fâché pour de vrai, il annonce ensuite en décembre sa signature chez Adidas avant de sortir le 1er janvier 2016 Facts, un morceau dans lequel il prétend avoir « jumpé au-dessus du Jumpman » et dénonce « les employés de Nike traités comme des esclaves ».

[Par « employés », il entend Lebron James, pas celles et ceux qui triment dans les usines de confection hein.]

Six mois plus tard, ‘Ye s’excuse toutefois auprès de Parker lors d’une date de la tournée Saint Pablo.

« J’aimerais remercier Mark Parker pour avoir donné sa chance à un kid de Chicago. Je m’excuse comme un homme doit le faire pour tout ce que je lui ai fait à lui et à sa famille. »

Et en 2018, rebelote, quand en interview avec Charlamagne tha God il renouvelle ses excuses et remerciements au motif que « la paternité l’a rendu plus mature ».

Contre le basketteur Kris Humphries

Kris qui ? Mais si, souvenez-vous en mai 2011 Kimberly Kardashian s’était mariée avec lui trois mois à peine près l'avoir rencontré, avant de divorcer 72 petits jours plus tard.

Huit ans plus tard, Kanye n’a pas résisté au plaisir d’envoyer à l’ancien ailier fort (6,7 points, 5,4 rebonds de moyenne en carrière) une petite pique de derrière les fagots (comme c’est régulièrement le cas dans KUWTK).

Invité dans le Carpool Karaoke de James Corden transformé pour l’occasion en Airpool Karaoke (chantonner ses titres dans une voiture, c’est bien. Les chantonner dans un avion avec sa chorale, c’est mieux), entre deux élucubrations sur sa foi retrouvée, il parle mariage.

« Les gens pensaient qu’être marié n’était pas un truc cool. Je me suis marié et les gens se sont mis à se dire que c’était un truc cool. »

Corden ne peut alors pas s’empêcher de lui rétorquer que « personne n’a jamais pensé que ce n’était pas cool de se marier avec Kim Kardashian, tout monde a toujours pensé que ce serait cool de se marier avec Kim Kardashian ».

Réponse de Kanye : « Oui, mais pas Kris Humphries ».

Contre Kris Jenner

Kardashian universe toujours, durant sa campagne présidentielle, Kanye se lance sur Twitter dans une diatribe paranoïaque à l’encontre de sa femme et sa belle-mère/momager, accusées d’avoir voulu le faire interner de force.

Rebaptisée ‘Kris Jong Un’ en référence au dictateur nord-coréen Kim Jong-un, Kris Jenner est en sus traitée de « suprématiste blanche » et est vivement mise en garde, elle et « son calmye » (le surnom donné à son compagnon Corey Gamble), de « ne pas s’approcher de ses enfants ».

La raison ? Kanye semble s’imaginer que puisque Kim et Kylie se sont dénudées pour Playboy (respectivement en 2007 et 2019), Jenner planifierait de faire poser dans les plus brefs délais North (7 ans), Saint (4 ans), Chicago (2 ans) et Psalm (1 an).

Preuve (selon lui) de son machiavélisme sans limites, West partage en sus une récente tentative de conversation avec elle où elle le snobe (« C’est Ye. Tu veux parler ou tu veux continuer d’éviter mes coups de téléphone ? (...) C’est Ye. Tu veux parler ou partir en guerre ? »).

Quelques jours plus tard, Kim prend la parole en story Instagram pour confirmer que son mari traverse une nouvelle crise de bipolarité.

Penaud, Kanye s’excuse bien platement auprès d’elle, ainsi qu’auprès de Kris Jenner qu’il complimente pour la qualité de ses playlists (« Ma belle-mère Kris Jenner... compose les meilleures playlists »).

Contre Michelle Obama

Après s’être fait traiter en 2009 de « crétin » par son mari Barack (tous les détails ici), l’année dernière Kanye s’est fait remonter les bretelles par l’ex-First Lady qui lui a reproché indirectement de compromettre les chances du camp démocrate à l’élection présidentielle.

« Ce n’est pas le moment de s’abstenir en signe de protestation ou de voter pour des candidats qui n’ont aucune chance de gagner… Nous devons voter comme nous l’avons fait en 2008 et 2012. Nous devons nous présenter avec le même niveau de passion et d’espoir pour Joe Biden. »

Reste que si fort de son programme anti-avortement/anti-vaccins le Yeezus a réussi à réunir environ 60 000 voix sur l’ensemble du territoire (bordel, mais qui sont ces gens ?), ses 0,4% des suffrages n’ont manqué à personne.

Contre Jennifer Aniston

Pas exactement fan de Donald Trump, l’actrice s’est sur Instagram engagée en faveur du ticket démocrate ‘Sleepy Joe’ / ‘Phony Kamala’ – les surnoms que leur a attribués Trump.

« J’ai voté pour Joe Biden et Kamala Harris car actuellement, ce pays est plus divisé que jamais. Pour l’instant, seulement quelques hommes sont au pouvoir et les femmes ne peuvent pas faire ce qu’elles veulent de leur corps. Notre président actuel a décidé que le racisme n’était pas un problème. Il a ignoré publiquement et à répétition la science. Trop de gens sont morts. »

Si jusque-là l’argumentaire ne diffère pas de celui de 95% du tout-Hollywood, Aniston s’est permis de conclure son post en name droppant Kanye.

« PS : ce n’est pas drôle de voter pour Kanye. Je ne sais pas comment le dire autrement. S’il vous plaît, soyez responsables. »

Réponse du tac au tac du candidat West sur l’Oiseau Bleu : « Friends n'était pas drôle non plus ».

Ce tweet d’une violence inouïe pour les Millennials a depuis été effacé.

Brad Pitt, ex de Jen, caméo remarqué dans la série et invité des Sunday Service de Kanye, n'a à ce jour pas réagi.

[Bonus] Booba

Pour le coup, c’est plutôt Booba contre Kanye West que Kanye West contre Booba.

En portrait dans GQ en février 2020, le D.U.C. n’avait pas mâché ses mots à son encontre.

« Kanye, je déteste. Humainement, musicalement, c’est tout ce que je ne supporte pas, ça fait dix ans qu’il a craqué. C’est un démon ce mec, c’est le règne du mensonge, de l’hypocrisie, du fake, c’est horrible. Sa meuf, elle a un cul comme ça, mais elle va te jurer sur la tête de sa fille qu’il est vrai. C’est incroyable d’être aussi nul. Et puis personne n’écoute sa musique ! Les gens écoutent une fois par curiosité, mais après ils arrêtent. Je l’ai vu en concert, le mec ne sait ni chanter ni rapper. Il n’a pas de souffle, pas de coffre, c’est le néant. »

Malheureusement pour ceux qui espèrent secrètement une réponse en bonne et due forme de l’intéressé, il paraît très peu probable que Kanye ait jamais eu vent de ces mots doux.

A lire aussi :

Kanye West & Kim Kardashian : l'histoire d'un couple sans limite

Donne ton avis

Auteur (@AurelienBurlet )

Aurelien B : « Certains veulent un boule, d'autres des sapes, beaucoup veulent faire fortune, je voulais juste être cool » (1937 articles publiés) Aurelien est sur twitter, vous pouvez le contacter sur @AurelienBurlet.

Aucun commentaire sur la news
Pseudo
Mail

X FERMER
Advertisement