Joke : Ateyaba bouscule les règles établies ! [CHRONIQUE]

Pour son premier album, Jokeezy nous avait promis monts et merveilles...

par yago

"Je ne vous considère plus comme des auditeurs, je vous considère comme des témoins". C'est avec son flegme et son arrogance habituels que l'électron libre du rap français nous ouvre un projet qu'il annonce lui-même comme un futur classique avant même sa sortie... A vrai dire, on n'en est même pas surpris. Alors que ses opus précédents pouvaient livrer une large partie de leur essence dès la première écoute, ici, plusieurs lectures sont nécessaires pour assimiler les subtilités et la profondeur d'un projet aussi révolutionnaire que surprenant. Rarement un artiste français a poussé aussi loin son auditoire à se joindre à son univers... Se trouver dans un contexte adéquate est donc vivement conseillé avant d'appuyer sur play. 

Anti-conformiste 2.0.

Posté sur une chaise au milieu d'un bureau avec comme colocataire un verre d'eau tiède, je me trouvais déjà à l'opposé de là où Joke souhaitait m'emmener lors de la première écoute. Résultat, grande surprise et un premier avis peu réceptif à la marginalité d'Ateyaba... L'influence de l'environnement. Quelques jours plus tard, la chaise a laissé place à un canapé et l'eau s'est rapidement transformée en bourbon (avec modération)... Brusquement, on comprend mieux où Jokeezy veut en venir. Que ceux qui s'attendent à tomber sur un album de rap hardcore dans son sens et ses formes consensuelles rebroussent chemin... Vous ne serez pas plus servis qu'avec ce que vous connaissez déjà (Miley, Majeur en l'air, On est sur les nerfs). Le coeur d'Ateyaba repose sur la musicalité et sur les talents d'orateurs de son interprête.

Les barrières sont tombées...

Au fil des titres, on retrouve peu à peu les différentes influences de l'artiste. C'est un peu comme si Jay Z, Doc Gyneco, Booba et Kanye West (pour ne citer qu'eux) s'étaient accordés sur la ligne de conduite d'Ateyaba. A travers la richesse de sa palette technique, la diversité des productions qui l'accompagnent et la variété des thèmes abordés, Joke nous livre avec passion et sans artificeS sa vision du monde d'aujourd'hui. A la fois brut, sensuel et contestataire, Ateyaba est un melting-pot des inspirations d'un artiste aussi concerné par la sensualité de la gente féminine que par le sort qui est réservé à sa communauté... Un grand écart maîtrisé avec une nonchalance assumée qui déroutera probablement les plus fragiles... Une chose est sûre, compris ou incompris, Ateyaba est bien parti pour faire parler de lui.

Clip On est sur les nerfs de Joke

Artiste : Joke - Album : Ateyaba
Vues : 102 291 fois, ajouté Le 22/05/2014Exporter le player vidéo

Donne ton avis

Auteur (@simon2booskap )

Simon : L'humilité et l'orgueil le tout dans un même homme, la folie et la raison le tout dans un seul homme, j'ai le coeur d'aladdin et les vices de Jafar (5989 articles publiés) yago est sur twitter, vous pouvez le contacter sur @simon2booskap.

8 commentaires sur la news
Pseudo
Mail

Top Commentaires

Cet album est vraiment bon, un **** d'univers!

Thibault tms le 02/06/2014 à 00h09 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

il est bon, mais pas si extraordinaire, le meilleur album de l'année je n'en suis pas sur

Pseudonyme le 02/06/2014 à 00h28 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

Tous les Commentaires

Tres bon son Original!!! Le rap français casse les barrières et evolu avec de la fraicheur!
Peace

Newgstar le 04/06/2014 à 23h22 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

Booskavendu ! Ils vous ont payé combien defjam entre la découverte d'un titre par jour et cet article ?
Elle est ou la notion de journalisme ? On dirait un publi-reportage votre article. C'est le chargé de communication de Def Jam qui l'a écrit c'est ça ?

Aymeric loyds le 02/06/2014 à 23h47 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

booska p aime la **** ce mec condense tous les clichés du rap et tous les défauts des rappeurs d'aujourd'hui

Lavoixdelajustice le 02/06/2014 à 13h16 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

ok

Chuiproprietaire le 02/06/2014 à 07h24 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

Chuiproprietaire, laisse moi, si tu le permet évaluer, selon le code des puriste de catégorie 3, ton commentaire:
Un commentaire à la fois défaitiste, mélancolique, amer avec une pointe de cynisme: pas mal. Cependant, la ou tu me déçoit c'est que tu ne met pas le traditionnel (pour ne pas dire indispensable) "Le rap est mort" qu'on nous rabâche depuis 1999, faute impardonnable pour tout Cyber puriste de 15 ans qui se respecte ... Néanmoins tu te rattrape grâce à la pic Booba pompe le states (Personnage que vous ****riez jusqu'à la moelle si il était mort en 2003), un peu usée mais toujours autant efficace.
Bref pour conclure grosse fautes inattention, manque cruel d'humour (je te conseil celle ci: "Vous sentez ce tremblement de terre? c'est Biggie qui se retourne dans sa tombe), un stage de 2 semaine chez 2K Music rap et une lecture intense des commentaires Youtube s'impose si tu veux Réussir ton 3eme trimestre. -Encouragements-

Pseudonyme le 02/06/2014 à 05h25 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

Les barrières sont tombées...les barrières entre le rap fr et le rap us pour être précis.Booa au-debut il s'etait contenter de pomper les lyrics,lui...bon il est repartis avec le coffre...plus c'est gros plus ça passe pour ce jeune bachelier.C'est sale et vide(pile a l'image de notre jeunesse degeneree).Ca me gene pas que les gens "kiffent" mais je dirais juste que si vous aimez le rap americain mais que vous ne parlez pas anglais je vous recomm...nan franchement apprenez l'anglais ca vaut pas le coup

Chuiproprietaire le 02/06/2014 à 02h19 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

il est bon, mais pas si extraordinaire, le meilleur album de l'année je n'en suis pas sur

Pseudonyme le 02/06/2014 à 00h28 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

Cet album est vraiment bon, un **** d'univers!

Thibault tms le 02/06/2014 à 00h09 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

Top actus