Hit & Facts : 9 choses que vous ne savez pas sur « Many Men »

Avec la série « Hit & Facts », Booska-P vous dévoile les secrets de fabrication des plus grands hits rap présents et passés. Pour ce nouvel épisode, place au titre le plus emblématique de la discographie de 50 Cent...

par Aurelien B

1. Si précisément neuf coups de feu sont entendus dans l’intro de Many Men, c’est parce que le texte fait directement référence à la fusillade du 24 mai 2000 dont 50 Cent a été victime.

Ce jour-là, le rappeur sort de chez sa grand-mère accompagné d’un ami pour se rendre dans un salon de tatouage. Au même moment un homme s’approche de lui armé d’un pistolet 9mm et lui tire (selon les versions) neuf fois dessus à bout portant.

2. La voix du pote qui discute avec 50 dans l’intro est celle de Lloyds Banks (« Man, we gotta go get somethin' to eat. Man, I'm hungry as a motherfucker… »).

Branding oblige, Banks, tout comme Young Buck, fait également une apparition dans le clip.

3. L’intsrumentale de Many Men était au départ destinée à Nas.

Si l’on en croit l’ancien directeur artistique Lenny ‘Linen’ Nicholson, Nasty aurait même commencé à poser dessus, sans toutefois terminer ses couplets.

« Nas bossait avec un jeune artiste du nom de Nashawn. Ce dernier voulait l’impressionner. Genre quand Nas commençait un truc, il venait rajouter ses vocaux pour voir s'il kiffait assez pour les garder. Là Nas n’a même pas fini... »

4. Auteur de l’instru de Many Men aux côtés de Darrell ‘Digga’ Branch et Eminem, si Luis Edgardo Resto est inconnu du grand public, il est loin d’être un débutant. Âgé de 42 ans à l’époque, il avait auparavant co-écrit Lose Yourself de Slim Shady, sa chanson récompensée aux Oscars.

5. Le troisième couplet de Many Men name droppe Darryl ‘Hommo’Baum, l’homme qui aurait supposément fait feu sur lui : « Hommo m’a shooté / Trois semaines plus tard il s’est fait shooter (...) Il s’est fait tirer dessus comme moi je me suis fait tire dessus / Sauf que lui ne respire put*in de plus. »

Ancien garde du corps de Mike Tyson et ex-petit ami de Lil Kim, Hommo/Homicide a en effet été retrouvé le 10 juin 2000 à Brooklyn une balle dans le dos et une balle dans la tête. Selon les rapports de police, ce meurtre serait dû à son implication dans un trafic de drogue.

Rancunier, 50 le mentionnera à nouveau dans Ski Mask Way en 2005 via la ligne « You wanna spray at me? Go 'head; the last nigga that tried / Got hit, keeled over, and bled 'til he died » / « Tu veux me canarder ? Vas-y, le dernier renoi qui a essayé s’est fait shooter et a saigné jusqu’à en crever »

6. Autre figure des rues new-yorkaises citées : Charles ‘Chaz’ Williams, aussi surnommé Slim.

« Slim switched sides on me, let niggas ride on me/I thought we was cool, why you want me to die, homie? » / « Slim m’a trahi, a laissé des renois s’en prendre à moi / Je pensais qu’on était cool, pourquoi tu veux me voir mourir ? »

Proche du gangster Kenneth ‘Supreme’ McGriff qui aurait commandité le meurtre de 50, Williams aurait tenté d’endiguer le beef entre les deux hommes en organisant des pourparlers. Fiddy aurait mal pris la chose et ne serait jamais venu.

7. L’année dernière, Pop Smoke a repris Many Men avec Got It on Me.

Dix-septième piste de son album posthume Shoot for the Stars, Aim for the Moon (sur lequel 50 officie comme producteur exécutif), elle a bénéficié d’un clip composé d’images d’archives inédites du rappeur disparu brutalement quelques mois plus tôt.

8. Dans un registre différent, 21 Savage et Justin Biebber ont également remixé à leur façon Many Men.

Le premier l’année dernière pour clasher Jeezy (« 21 Savage, not Jeezy (Pussy) »), le second en 2019 pour teaser son album à venir (non sans remplacer le « nigga » du refrain par « people »).

9. Many Men est-elle la chanson la plus influente de 2020 ?

C’est en tout cas le trophée que lui a octroyé Spotify 17 ans après sa sortie... ce qui n’a évidemment pas déplu à 50 Cent.

« C’est le fait des artistes de la nouvelle génération. Ce sont eux qui l'ont fait, parce qu'ils ressentent la même chose. Vous ne pouvez pas forcer une personne à écrire une chanson (...) L'énergie, les tons, ce qui se passe avec eux correspond au titre. »

A lire aussi :

« Get Rich Or Die Tryin' », autopsie d'un classique

Retrouvez tous les épisodes de notre série « Hit & Facts » en cliquant ici.

Donne ton avis

Auteur (@AurelienBurlet )

Aurelien B : « Certains veulent un boule, d'autres des sapes, beaucoup veulent faire fortune, je voulais juste être cool » (1934 articles publiés) Aurelien est sur twitter, vous pouvez le contacter sur @AurelienBurlet.

2 commentaires sur la news
Pseudo
Mail

Tous les Commentaires

Il y a un problème de logique il a pas pu s'être fait tiré dessus par Hommo en 2004 et ce dernier soit mort en 2000. C'est en 2000 que Fifty c'est fait tiré dessus. Je pense que c'est une erreur à l'écrit. Big up

Nerhu le 14/05/2021 à 12h33 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

Salut Nerhula fusillade date de 2000 bien vu.

Aurelien le 14/05/2021 à 12h33 - Signaler - 0Soutenir +1