Hit & Facts : 9 choses que vous ne savez pas sur « Frontin' »

Avec la série « Hit & Facts », Booska-p vous dévoile les secrets de fabrication des plus grand hits rap présents et passés. Pour ce nouvel épisode, place au premier vrai grand hit de Pharrell Williams...

par Aurelien B

1. Frontin’ est extrait de la compilation The Neptunes Present...Clones sortie en 2003 sur le label Star Trak Entertainment dirigé par Pharrell Williams et Chad Hugo (alias les Neptunes).

Ce premier single n’était absolument pas censé annoncer la carrière solo à venir de Pharrell qui à l’époque insistait beaucoup sur le fait qu’il n’était absolument pas un chanteur, mais un producteur.

2. « Frontin’ » est une expression qui signifie faire semblant, mettre un masque, la plupart du temps pour impressionner son monde. Pharrell s’adresse ici à une fille pour qui il est en train de tomber, ce qui ne l’empêche pas de gentiment frimer pour l’avoir. Heureusement pour lui, cette dernière est également en train de tomber pour lui.

3. Dans son couplet, Jay Z rappe « qu’à chaque fois qu’il entend devant des gens le nom de la fille qui lui plaît, il la joue nonchalant comme si on lui parlait de n’importe quelle autre fille », une ligne qui concerne en toute vraisemblance Beyoncé.

Tandis que la rumeur commençait à grandir que les deux étaient en couple, Jay mettait un point d’honneur à faire comme si de rien n’était, allant jusqu’à répondre dans une interview donnée à Playboy que la Destiny’s Child et lui étaient « cools, rien de plus ».

4. Quinze ans après la sortie de Frontin’, Pharrell a révélé que le titre avait été écrit à la base pour Prince.

Dans le genre, notez que quelque temps plus tôt, il s’était déjà pris un râteau similaire en allant proposer plusieurs morceaux à Michael Jackson dont Senorita et Rock Your Body qui ont fini sur l’album de Justin Timberlake.

5. Comme l’immense majorité des chansons composées par les Neptunes (Milkshake, Blurred Lines, Drop It Like It’s Hot, Happy), Frontin’ commence selon un schéma bien établi : le premier temps de la première mesure est joué quatre fois avant que le morceau ne démarre pour de bon.

6. Deux des trois filles à qui Pharrell fait la cour dans le clip vont ensuite retourner avec lui par la suite : Lauren London (au centre sur la photo ci-dessous) dans Drop It Like It’s Hot et That Girl, Lanisha Cole (à droite) dans Maybe de son groupe N.E.R.D.

7. Troisième larronne, Mimi Faust connaîtra elle la « gloire » quelques années plus tard en étant engagée en 2012 dans l’émission de télé réalité Love & Hip Hop: Atlanta, puis en faisant volontairement fuité sa sextape en 2014.

8. Malgré les apparitions du rockeur Lenny Karvitz et le coke rappeur Pusha T, le caméo le plus marquant du clip reste celui du couturier japonais Nigo qui pour la première fois est venu faire la publicité de sa marque BAPE sur le sol US.

9. Pharrell est quant à lui vu porter tout au long du clip un t-shirt Billionaire Boys Club, une marque créée en collaboration avec Nigo et qui ne verra officiellement le jour que deux ans plus tard en 2005.

« J’ai créé BBC pour moi. Non pas parce que je voulais vendre des t-shirts, mais parce que c’est ce que je voulais qu'on regarde. Je voulais faire découvrir mon monde. »

A lire aussi :

BAPE, la petite histoire d'une marque qui ne meurt jamais [DOSSIER]

Retrouvez tous les épisodes de Hit & Facts en cliquant ici.

 

Donne ton avis

Auteur (@AurelienBurlet )

Aurelien B : « Certains veulent un boule, d'autres des sapes, beaucoup veulent faire fortune, je voulais juste être cool » (1808 articles publiés) Aurelien est sur twitter, vous pouvez le contacter sur @AurelienBurlet.

Aucun commentaire sur la news
Pseudo
Mail