8 172 Vues
  • Currently 3.00/5
3/5

Hit & Facts : 8 choses que vous ne savez pas sur « Still D.R.E. »

Posté le 27 Septembre 2018 à 14h31, par Aurelien
Hit & Facts : 8 choses que vous ne savez pas sur « Still D.R.E. »

1. Lead single de l’album 2001 sorti en 1999, Still D.R.E. est le plus gros hit de la carrière de Dr. Dre avec quatre certifications platine au compteur.

2. Still D.R.E. marque à l’époque le grand retour de Dr. Dre, 34 ans, derrière le micro. Après avoir quitté avec pertes et fracas Death Row Records quelques années plus tôt pour fonder son propre label Aftermath Entertainment, le producteur est alors au creux de la vague, ses divers projets parallèles ayant flopé dans les grandes largeurs (le supergroupe The Firm, sa compilation Dr. Dre Presents the Aftermath...).

Revigoré par le succès d’Eminem, avec ce morceau carte de visite il remet les choses au clair en réaffirmant son statut de légende du game.

3. Still D.R.E. multiplie ainsi les références au passé proche du Doc’. Le texte rappelle ainsi N.W.A. (« Still not lovin' police »), son dernier solo (« My last album was The Chronic »), et même étonnamment sa période disco-glam-rap qu’il a pourtant longtemps passé sous silence (« Since ‘Turn Off the Lights" from the World Class Wreckin Cru» ).

Le clip est dans la même veine avec un D.O.C. qui assis à l’arrière d’une « lo-lo » fait là un clin d’œil appuyé à Nuthin' But a 'G' Thang.

4. Les lyrics ont beau paraître des plus personnels ils ont en réalité été ghostwrités de A à Z par Jay Z, y compris ceux rappés par Snoop Dogg. Tout juste réchappé du carton Vol. 2… Hard Knock Life dont il a vendu cinq millions de copies (son record personnel), le jeune newyorkais se laisse complètement aller à l’exercice jusqu’à écrire des rimes sur la marijuana, lui qui ne fume jamais – « Treat rap like Cali weed, I smoke 'til I sleep », mais aussi le gimmick « sticky icky icky » que Snoop fera ensuite sien.

Bras droit du Doc sur 2001, le californien Hittman va l'avoir passablement mauvaise quant à ce choix ne comprenant pas « par principe que l’on aille débaucher un mec de la côte est pour écrire l’hymne du comeback de Dre ».

5. Production des plus reconnaissables du rap US, Still D.R.E. n’est pas l’œuvre du seul Docteur, ce dernier étant été assisté dans sa tâche par Mel-Man et un jeune Scott Storch. Tout juste réchappé de l’aventure The Roots, c’est lui qui va composer cette boucle de piano si reconnaissable qui sera tant imitée durant toute la décennie suivante.

Still D.R.E. va ainsi faire de Storch l’un des beatmakers les plus réputés de son temps et lui ouvrir les portes pour collaborer ensuite avec Justin Timberlake, Christina Aguilera, Beyoncé ou encore 50 Cent.

6. Still D.R.E. sample Serial Killa de Snoop Doggy Dogg produit par… Dr. Dre. Sorti six ans plus tôt sur le Doggystyle, le titre invite sur l’instru Tha Dogg Pound, RBX et The D.O.C.

Du coup sachant que Daz Dillinger (des Dogg Pound) a officieusement produit la moitié de l’album, il est possible qu’il soit celui qu’il faille créditer ici.

7. Still D.R.E. marque la réconciliation officielle de Snoop et Dre. Suite au premier album du Grand Chien, les deux hommes sont en effet longtemps restés en froid pour cause de désir d’indépendance du jeune poulain et d'embrouilles contractuelles de son mentor.

Stoppant net toute collaboration pendant plusieurs années, ils vont commencer par se retrouver timidement sur No Limit Top Dogg quelques mois avant 2001, puis en grandes pompes l’année d’après sur Tha Last Meal.

8. Si sur ce titre comme sur le reste de l’album, si Dre se laisse aller à une certaine misogynie c’est en grande partie à cause de sa femme Nicole !

Marié en 1996, Andre Young décide alors qu’il est temps pour lui d’arrêter de balancer des « bitch » et des « hoe » à tout-va, tant et si bien que de son propre aveu la qualité de sa musique a fini par en pâtir. C’est alors sa femme qui va lui réclamer en tête-à-tête de revenir au « hardcore ».

Retrouvez tous les épisodes de la série Hit & Facts en cliquant ici.

Donne ton avis

Auteur (@AurelienBurlet )

Aurelien : « Certains veulent un boule, d'autres des sapes, beaucoup veulent faire fortune, je voulais juste être cool » (1425 articles publiés) Aurelien est sur twitter, vous pouvez le contacter sur @AurelienBurlet.

Aucun commentaire sur la news

Pseudo
Mail

Reçois le top de l'actu

Reçois dans ta boite mail le top des actu du rap, foot et cinéma.

Le meilleur de l'actu

Booba et Unkut, c'est officiellement terminé [VIDEO]
Ce jour où... Dr. Dre a misé sur le mauvais rappeur
Rohff et Kaaris s'apprêtent-ils à sortir un featuring ?
Toutes les actualités
Me connecter avec mon pseudo / email
Me connecter avec les réseaux sociaux Log avec Facebook
Pas encore inscrit sur Booskap ? M'inscrire
Mon avis sur cette nouvelle version de Booskap.