Drake lui aussi libéré de chez Cash Money ?

Après Lil Wayne, Aubrey Graham aurait réussi à quitter le navire...

par Aurelien B

Créé en 2005 par Lil Wayne sous l’égide de Cash Money Records, le label Young Money va connaître son heure de de gloire à la fin de la décennie avec notamment l’arrivée de Drake dans ses rangs. Si les termes du deal passé sont inconnus de grand public, ils n’en alimentent pas moins les rumeurs, et ce d’autant plus que Weezy est rentré en guerre ouverte avec les frères Williams.

Tandis que ce dernier est parvenu après quatre ans de procédure à se libérer de son contrat au début du mois, Drake a fait le point sur sa situation dans le morceau Is There More qui conclut son cinquième album Scorpion sorti cette fin de semaine.

La Canadien rappe ainsi : « Yeah, soon as this album drop I’m out of the deal / In the house playin’ D’Angelo, ‘How Does It Feel?’ », soit « Ouais dès que l’album sort je ne suis plus sous contrat / Qui sait je serais peut-être chez moi en train d’écouter ‘How Does It Feel' de D’Angelo ? ».

Difficile d’être plus clair donc, même s’il faut se rappeler qu’en 2016 à l’occasion de la sortie de More Life son départ avait été annoncé par certains « insiders », ou qu’en 2015 sa mixtape surprise What A Time To Be Alive était supposée être sortie à la va-vite l) encore pour clore son contrat – Drake balançant au passage le sub’ « Brand new Beretta, can't wait to let it go / Walk up in my label like, where the check though? » sur Star67.

A lire aussi :

Que sont devenus les rappeurs du crew Young Money ? [DOSSIER]

Et ensuite la suite ?

Agent libre, le 6 God aurait l’embarras du choix quant à sa nouvelle destination, et ce d’autant plus si l’on en juge les premières projections de ventes/streams de Scorpion qui s’annoncent vertigineuses. Trois options semblent cependant tenir la corde :

  • signer chez Universal la compagnie mère de Cash Money
  • signer chez Warner Bros qui distribue son label OVO
  • signer chez Apple sachant que les deux parties se font les yeux doux depuis des années à coup de millions de dollars, cf. Views et What A Time To Be Alive, deux projets distribués à l’époque en exclusivité sur la plateforme

A lire aussi :

Mais qui se cache derrière OVO, le label et super groupe de Drake ?

Donne ton avis

Auteur (@AurelienBurlet )

Aurelien B : « Certains veulent un boule, d'autres des sapes, beaucoup veulent faire fortune, je voulais juste être cool » (1836 articles publiés) Aurelien est sur twitter, vous pouvez le contacter sur @AurelienBurlet.

1 commentaire sur la news
Pseudo
Mail

Tous les Commentaires

Petite erreur la mixtape surprise sortie en 2015 où figure « Star67 » s’appel « If you’re readinf this it’s to late »
Et non « What a Time to be Alive » (ep en collaboration avec future)
Mais bon l’erreur est faite quand vous lirez ça il sera trop tard MDRR XD Lol ptdrrrr

Mls le 02/07/2018 à 17h24 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1