Dr. Dre a refusé de produire des morceaux pour Michael Jackson

Le Docteur n'oublie rien.

par Ben

L’anecdote est rapportée par Jerry Buddy Long Jr., aka Kokane, ayant entre autre travaillé avec Eazy-E, N.W.A et Above the Law à la fin des années 80 et au début des années 90. Selon lui, Dre aurait snobbé un certain Michael Jackson, et ce pour une bonne raison.

A lire aussi :

Michael Jackson aurait tenté de réconcilier The Game et 50 Cent

Dire non à MJ, c’est signé Dr. Dre

Kokane a pris d’assaut Instagram ces derniers jours pour évoquer une histoire relativement peu connue dans le hip-hop. Fut une époque où Dre aura refusé de produire des titres pour Michael Jackson. Le vétéran du rap dévoile les coulisses d’un passage d’armes mémorable : «Un peu d’histoire du hip-hop… Quand j’ai signé chez Ruthless Records, Easy-E m’a posé la question. Il m’a dit : «Kokane, qui voudrais-tu pour produire ton album ?». Ma réponse : «J’adorerais Hutch et Dre pour faire cet album». Hutch m’avait déjà donné 3 titres, qui m’avaient permis de signer un contrat chez Ruthless Records, via Law House Production. En 1990, Dr. Dre samplait Billy Jean de Michael Jackson pour le premier album de Kokane, Who Am I, publié sur Epic Records à l’époque. Ruthless Records ont tenté de faire en sorte que Michael «clear» le titre… Michael a répondu à Dre et Ruthless en disant : «J’ai entendu parler du nouvel artiste Kokane signé chez Epic Records», et il a ajouté que Dr. Dre pouvait utiliser son titre pour mon projet s'il acceptait de produire 6 beats pour ses projets à lui, sans pouvoir réclamer de droits»

#liberated

Une photo publiée par Kim Kardashian West (@kimkardashian) le

Un Dr. Dre rancunier

Kokane continue de dérouler son histoire : «Dre et Easy ont évidemment refusé… Donc on en arrive à ce que Hutch produise l’intégralité de l’album Who Am I. […] On est 91, quand Who Am I et le projet de N.W.A. sortent. Quand bien même Dre quitte Ruthless fin 91, en 92, je me retrouve sur la bande-originale de Deep Cover, sur un titre remixé par Dre. Des années plus tard, on se retrouve, en 2000, pour l’album Chronic 2.» En résumé, il est tout de même question d’un Dr. Dre au début des années 90, connu mais pas encore arrivé au niveau qu’il attendra des années plus tard, lors de la sortie du classique 2001, refusant de produire une série de titres pour Michael Jackson, sorti du carton Bad et prêt à livrer Dangerous, qui s’écoulera à 30 millions d’exemplaires dans le monde. A croire que Dre n’a jamais douté de son talent une seule seconde, puisqu’il aussi dit non à Madonna, comme l’a confié le producteur Tony «The Wizard» : «Il avait beaucoup de projets, il n’avait pas le temps, c’était une poule aux oeufs d’or».

Donne ton avis

Auteur

Ben : (3833 articles publiés)

2 commentaires sur la news
Pseudo
Mail

Tous les Commentaires

en réalité dre ne pouvais accepté car ce n était pas sur. que le son allait sortir donc c'est comme si il travaillé pour rien.

Real4real le 07/07/2020 à 03h02 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

Titre aguicheur racoleur bullshit ...

Dr Dre n'a juste pas été d'accord avec le contrat des 6 beats sans pouvoir réclamer de droits et avait beaucoup de projets en cours.
Il a aussi refusé Madonna.

Booza le 06/07/2020 à 19h07 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1