DJ Clark Kent a convaincu Jay-Z de lâcher l'illégal pour le rap

Les débuts de Hov.

par Ben

 

DJ Clark Kent n’a sans doute pas l’aura qu’il mérite, tout du moins en France. Et pourtant, il est celui qui aura convaincu Jay-Z de délaisser ses activités illégales pour se consacrer à 100% au rap.

A lire aussi :

DJ Akademiks reproche à Jay-Z d'avoir vendu TIDAL à « un blanc »

Un tournant pour Hov

Animé par Talib Kweli et Jasmin Leigh, le podcast People’s Party demeure une pépite pour les historiens du hip-hop adeptes d’anecdotes. Invité dans l’émission, DJ Clark Kent (ayant produit 3 titres sur le LP Reasonable Doubt de Jay-Z), s’est remémoré ses sessions de travail avec Biggs, Dame Dash et Jay-Z au début de leurs carrières respectives. A tel point qu’à l’époque, Shawn Carter hésitait encore entre ses activités annexes, sacrément lucratives de son propre aveu, et le rap. Clark Kent a joué un rôle important dans la carrière de Jay, comme il l’admet lui-même : «Quiconque faisait partie de Roc-a-Fella au début cherchait le gros truc à faire. Biggs, Dame, Jay, ils l’ont tous tenté. Je suis le seul à être là et à dire non. Fais ce truc de rap. Tu dois le comprendre, j’ai eu un boulot dans le rap très jeune. Il n'y a pas moyen. On doit faire ça, c’est le mieux». Il continue : «Je vais là-bas, et deux jours plus tard, je tente de trouver [Jaz-O] et Jay-Z. Genre c’est non, on doit le faire. Parce que ce sont les premiers rappeurs que je pensais légitimes à avoir un contrat. Je les ait cherché, j’ai mis du temps, mais c’était nécessaire. Je ne voulais ni mourir, ni aller en prison. Je voulais que les choses s’améliorent, et je ne voulais pas qu’ils aillent en prison»

Jay-Z, un talent brut

Dès le départ, Kent reconnaît le talent de son ami : «Ils avaient vraiment du talent. J’ai fréquenté des gens qui rappaient, j’étais genre, c’est cool. […] Quand j’ai entendu Jay pour la première fois, on était ado, j’étais genre, c’est d’un autre niveau». Pour autant, Jay-Z avait l’idée de quitter le rap avant Reasonable Doubt«Il avait prévu d’arrêter, j’étais le seul à savoir qu’il ne le ferait pas. Il avait trop de talent. […] C’était trop simple pour lui».

Donne ton avis

Auteur

Ben : (5960 articles publiés)

1 commentaire sur la news
Pseudo
Mail

Tous les Commentaires

Si c'est vrai alors Jay z lui doit une reconnaissance eternelle car non seulement il lui a sauvé sa carrière mais aussi la vie tous ces dealers doivent en prendre de la graine #le crime ne paye pas

Masters le 12/03/2021 à 21h18 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1