13 737 Vues
  • Currently 2.54/5
2.5/5

Ces rappeurs qui se sont fait choper par les impôts !

Posté le 02 Novembre 2016 à 12h55, par Aurelien
Ces rappeurs qui se sont fait choper par les impôts !

Pas une année ne passe sans qu’un rappeur goute aux joies de la banqueroute (ou de la prison) pour ne pas avoir payé ses impôts.

Si la situation ne manque pas d’ironie (ce sont souvent ceux qui dépensent le plus à l’écran qui tirent le plus langue), elle renvoie aussi à une réalité plus terre-à-terre.

N’étant pas salariés, les rappeurs, dont c'est bien souvent le premier job, doivent apprendre à gérer eux-mêmes leurs comptes. La complexité du droit des contrats et les méandres de l’administration fiscale (chaque état d'Amérique a sa propre législation) ne simplifient pas les choses, tout comme le fait de devoir confier la gestion de ses comptes à des inconnus, ou pire, à des proches pas toujours bien intentionnés.

« Mo’ money, mo’ problems »

 

Nelly

Le dernier rappeur à avoir décroché un disque de Diamant a pris un sacré coup de bambou sur la tête cette année : l’administration fiscale lui réclame pas moins de 2,4 millions de dollars d’impayés, tandis que l’état du Missouri l’estime redevable de 150 000$ pour l’année 2013.

Nelly peut néanmoins compter sur ses fans qui pour lui filer un coup de main ont lancé le hashtag #HotInHerreStreamingParty et se sont mis à streamer en boucle son tube de 2002 afin de l’aider à recouvrir ses dettes.

 

Method Man

En 2009, le membre du Wu Tang se fait tirer l’oreille après avoir oublié de payer quatre années d’imposition. Meth’ accepte alors un plaider coupable pour évasion fiscale afin éviter de prendre de la prison ferme.

Interrogé sur le pourquoi du comment de l’affaire, il déclare alors : « I was gonna pay my taxes, but then I got high ». Une excuse plus que plausible connaissant le lascar.

 

Nas

En 2012 l’état de Georgie et l’IRS (l’Internal Revenue Service, le fisc ricain) lui réclament plus de 6 millions d’arriérés fiscaux, l’auteur d’Illmatic ayant tout simplement omis de faire la moindre déclaration de 2006 à 2010.

Si Nasty Nas a affirmé n’avoir « aucun regret », il a tout de même reconnu avoir appris une bonne leçon sur ce coup.

 

Ja Rule

Début 2013, après une peine de presque deux ans de prison pour possession illégale d’arme à feux, Ja apprend tout juste libéré que l’Oncle Sam lui réclame sans délais 1,1 million de dollars. Résultat il est réincarcéré illico presto jusqu’au mois de mai pour évasion fiscale.

It’s murdaaaahhh…

 

Damon Dash

L’impétueux patron de Roc-A-Fella aura survécu au décès d’Aaliyah, au beef avec Nas, au 11 septembre, mais pas aux affres d’une comptabilité hasardeuse.

Celui qui jetait ses vêtements après les avoir portés une seule fois est en bisbille depuis plus de 10 ans avec le fisc à qui il doit selon les sources entre 3 et 4 millions de billets verts.

 

Birdman

Connu pour ne jamais régler ses dettes, Stunna a fini par trouver plus gangsta que lui en la personne de l’oncle Sam.

Plusieurs fois mis en demeure de régler ses échéances, le boss de Cash Money doit officiellement depuis le mois de mai dernier 2 millions de dollars (1 942 400,58$ pour être exact) aux impôts.

 

Lil Wayne

Si le Ptit Dwayne a intenté du jour au lendemain un procès à 51 millions de dollars à son label de toujours, c’est peut-être pour rembourser ses dettes astronomiques.

Ne serait-ce qu’en février dernier il s’est vu notifier une amende de 900 000$... une peccadille pour celui qui doit au total plus de 12 millions au gouvernement.

Sorry Weezy, mais la retraite ce n’est pas pour demain.

 

Lauryn Hill

Entre 2002 et 2007, la Fugees n’a rempli aucune feuille d’impôts, un manque à gagner de 1,8 millions de dollars pour le gouvernement US.

Rappelée à l’ordre, Hill, alors toute jeune retraitée, n’arrive pas à régler sa dette. Conséquence, elle écope de 3 mois sous les verrous, plus 3 mois supplémentaires en résidence surveillée.

 

DMX

S’il en est un qui doit frissonner à chaque fois qu’il reçoit une lettre recommandée c’est bien le Dark Man X.

C’est bien simple depuis 2002 où il s’est vu réclamer 1,5 millions, il écope depuis d’une amende quasiment chaque année, que ce soit de la part de l’état de New-York, de celui d’Arizona ou du bureau fédéral.

Souhaitons que la naissance récente de son quinzième enfant (!) lui permettre d’obtenir une décote…

 

Jermaine Dupri

Celui qui fanfaronnait sur disque « Money Ain't A Thang » collectionne les incartades fiscales.

En 2008, il s’est vu réclamé 3 millions de dollars. Le producteur évitera la prison en s’acquittant de sa dette en 2014… avant de se faire de nouveau rappeler à l’ordre pour l’année 2012 (500 000$) et 2013 (800 000$).

Pas étonnant donc qu’en 2013 il se soit retrouvé dans l’impossibilité de payer le leasing de sa Lamborghini.

 

T.I.

Reconnu comme l’un des plus gros gagneurs du game (en 2015 les estimations lui accorde un revenu de 75 millions de dollars) , le MC d’Atlanta préfère acheter des Bentley hors de prix que de régler ses impôts.

Sont-ce ses 6,2 millions d’impayés depuis 2012 qui l’ont poussé à signer sur Tidal ?

 

Young Buck

En 2010, l’ancien G-Unit se déclare en faillite alors qu’il devait 300 000$ au percepteur.

En août sa villa est perquisitionnée par les Feds afin de saisir ses biens et de les mettre aux enchères – pas de bol ces derniers découvriront au passage des armes à feu et enverront le rappeur en prison.

Pour se refaire la cerise financièrement, Buck décide alors de poursuivre en justice 50 Cent. Re-pas de bol, sa plainte n’aboutira pas et il devra à nouveau se déclarer en faillite.

 

Swizz Beatz

En 2010 le producteur / designer / mari d’Alicia Key reçoit un mise en demeure de 700 000 dollars et des brouettes pour la seule année 2006.

L’affaire fait grand bruit dans la presse mais Kasseem Dean (son vrai nom), pensant sauver les apparences, nie les faits. Mais ça c’était avant que les documents officiels n’atterrissent dans la presse…

 

Lil Kim

Après avoir passé les années 00 sans reverser le moindre billet vert à l’administration fiscale, la petite Kimberly a reçu la note en 2012.

Redevable d’un million de dollars, pour éviter l’incarcération elle a dû bon gré mal gré reconnaitre pleinement ses torts devant le tribunal, et accessoirement craquer l’intégralité de son PEL.

 

Fat Joe

En 2013 le Gros Joe s’est vu condamner à 4 mois de prison ainsi qu’à une amende de 15 000$ pour ne pas avoir payé ses taxes en 2008, 2009, 2010 et 2014. Le juge s’est néanmoins montré clément puisqu’initialement il risquait 2 ans fermes.

D’après le rappeur la faute en revient à son nouveau comptable qui lui a un peu fait à l’envers. Depuis le Don Cartagena est retourné faire ce qu’il sait faire de mieux : faire le hustler.

Pour le meilleur, son tube de l’année All the Way Up, et pour le pire, sa performance de motivational speaker pour Market America.

Donne ton avis

Auteur (@AurelienBurlet )

Aurelien : « Certains veulent un boule, d'autres des sapes, beaucoup veulent faire fortune, je voulais juste être cool » (1615 articles publiés) Aurelien est sur twitter, vous pouvez le contacter sur @AurelienBurlet.

2 commentaires sur la news

Pseudo
Mail

Tous les Commentaires

Vous confondez platine et diamant pour les certifications. Nelly a vendu 10M d'album = diamant le disque de platine est obtenu aprés un million de copie vendu et il y'a encore pas mal de mecs qui y arrivent (drake lil wayne kanye future etc.)

Wess le 02/11/2016 à 15h10 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

Ouais t'as raison Wess c'est changé. Merci.

Aurelien le 02/11/2016 à 15h10 - Signaler - 0Soutenir +1

Reçois le top de l'actu

Reçois dans ta boite mail le top des actu du rap, foot et cinéma.

Le meilleur de l'actu

La sublime Nike Air Max 200 débarque
Finalement, GTA VI ne serait pas près de sortir
Live mercato : Neymar s'est proposé à 4 grands clubs européens !
Toutes les actualités
Me connecter avec mon pseudo / email
Me connecter avec les réseaux sociaux Log avec Facebook
Pas encore inscrit sur Booskap ? M'inscrire
Mon avis sur cette nouvelle version de Booskap.