63 096 Vues
  • Currently 2.38/5
2.4/5

Ce jour où Suge Knight a envoyé ses gardes du corps tabasser Eminem

Posté le 03 Aout 2016 à 11h54, par Aurelien
Ce jour où Suge Knight a envoyé ses gardes du corps tabasser Eminem

Ancien garde du corps d’Eminem, Byron 'Big Naz' Williams promotionne actuellement son livre intitulé Shady Bizzness: Life as Marshall Mathers’ Bodyguard in an Industry of Paper Gangsters – soi en VF : Business chelou : la vie de garde du corps de Marshall Mathers dans une industrie de gangsters en papier.

Lors d’une interview pour The Murder Music Masta Show, il s’est laissé aller à raconter une anecdote plutôt croustillante qui s’est déroulée au cours de la cérémonie des Source Awards de 2001 – cérémonie tristement célèbre à l’époque pour ses multiples incidents violents.

« La disposition des places était telle que les gardes du corps ne pouvaient pas s’asseoir avec les artistes. Si le but était que ces derniers puissent se mélanger entre eux, cela permettait en revanche à tous ceux qui avaient des comptes à régler de les approcher. »

Ainsi Williams remarqua vite que le Slim Shady s’embrouillait avec tous les mecs habillés en rouge – la couleur du gang des Bloods dont Suge Knight (qui venait d’être libéré de prison à l’époque) est un ambassadeur éminent.

Lorsqu’il s’est approché de cette « marée rouge », et a demandé ce qui se passait, un des gang members lui a répondu : « ‘Death Row, motherfucker, Death Row’. Suge Knight nous a envoyé pour le tabasser, et c’est ce qui va se passer ».

Williams a alors fait appel au service de sécurité de Dr Dre pour tenter de faire évacuer Eminem en backstage. Problème, les limos ne pouvaient rester stationnées que 30 secondes devant le tapis rouge pour des raisons de sécurité.

Eminem a donc dû finalement monter sur scène, tandis que Dre et ses gardes du corps rembarraient toutes les personnes qui s’approchaient, y compris les fans venus demander un autographe.

Nous étions tous en mode knockout

Si au final il y a eu plus de peur que de mal, les choses auraient pu très mal tourner…

Encore une anecdote lugubre qui vient s'ajouter à la légende du grand méchant loup du rap.

Donne ton avis

Auteur (@AurelienBurlet )

Aurelien : « Certains veulent un boule, d'autres des sapes, beaucoup veulent faire fortune, je voulais juste être cool » (1642 articles publiés) Aurelien est sur twitter, vous pouvez le contacter sur @AurelienBurlet.

1 commentaire sur la news

Pseudo
Mail

Tous les Commentaires

le mal qu'on fait se paye tôt ou tard

Elano le 03/08/2016 à 12h58 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

Reçois le top de l'actu

Reçois dans ta boite mail le top des actu du rap, foot et cinéma.

Le meilleur de l'actu

« Old Town Road » est enfin tombé !
Ce jour où... Ja Rule a sauvé Jennifer Lopez de la catastrophe
La Playstation 5 devrait coûter très cher...
Toutes les actualités
Me connecter avec mon pseudo / email
Me connecter avec les réseaux sociaux Log avec Facebook
Pas encore inscrit sur Booskap ? M'inscrire
Mon avis sur cette nouvelle version de Booskap.