7 089 Vues
  • Currently 3.67/5
3.7/5

Ce jour où... les gangsters se sont mis à tenir leurs guns de côté

Posté le 09 Aout 2018 à 11h06, par Aurelien
Ce jour où... les gangsters se sont mis à tenir leurs guns de côté

En 1993 sort Menace II Society. Réalisé par Allen et Albert Hugues, ce film de ghetto devient culte dès sa première scène coup de poing où la caméra suit les deux personnages principaux, O- Dog et Caine, rentrer innocemment dans une épicerie avant d’en ressortir quelque minutes plus tard coupables d’un double homicide.

Interprété par Larenz Tate, O-Dog est présenté comme « le pire cauchemar de l’Amérique ». Adolescent déstructuré et névrosé socialement, il en traumatise plus d’un tant par son charisme que par sa folie meurtrière.

Passant une scène sur deux un Glock à la main, il tient la plupart du temps son arme en la penchant à l’horizontale.

Tirer avec une arme à feu ça s'apprend

Cette prise pour le moins peu orthodoxe a été inspirée aux frères Hugues lorsqu’ils ont été témoins IRL d’un braquage à Détroit en 1987. Si pour eux il s’agissait d’ajouter une touche de réalisme à leur film, beaucoup vont la trouver « cool »... à commencer par les réalisateurs hollywoodiens.

[Ce n’est cependant pas toute première fois qu’elle est observée à l’écran, cf. notamment Le bon, la brute et le truand sorti en 1966.]

De Seven à Desperado en passant Usual Suspects, cette manière de sortir son pistolet sied à merveille à la caméra : contrairement à la posture traditionnelle, elle permet en effet de voir en même temps l’arme et l’acteur qui la tient.

Si l’adage veut que la réalité influence la fiction, ici c’est la fiction qui va très vite influencer la réalité.

Le nombre d’incidents constatés par les forces de l’ordre où armes à feu sont tenues de la sorte augmentent ainsi drastiquement, cette posture héritant même au passage du surnom de « gangster style ».

Seul problème avec le fait de pencher son gun : tirer avec précision relève de la loterie.

Non seulement la visée de l’arme devient alors inutilisable (il n’y a aucun moyen de savoir si l’arme est inclinée correctement), mais il devient en plus impossible de tirer deux fois de suite au même endroit (la position de l’arme changeant à chaque fois).

L’unique avantage de shooter comme O-Dog est que cela permet de dégainer plus rapidement. Les militaires préconisent d’ailleurs cette technique de visée, surnommée « flash sight picture », dans les combats rapprochés.

Ci-dessous une scène de la série Les Soprano où deux apprentis voyous la jouent « gangster style ».

Retrouvez tous les articles de la série « Ce jour où… » en cliquant ici.

Donne ton avis

Auteur (@AurelienBurlet )

Aurelien : « Certains veulent un boule, d'autres des sapes, beaucoup veulent faire fortune, je voulais juste être cool » (1343 articles publiés) Aurelien est sur twitter, vous pouvez le contacter sur @AurelienBurlet.

Aucun commentaire sur la news

Pseudo
Mail

Reçois le top de l'actu

Reçois dans ta boite mail le top des actu du rap, foot et cinéma.

Le meilleur de l'actu

PNL crée l'évènement avec l'inédit « 91's » ! [SON]
Rohff prépare la suite de son classique « Testament » !
Lacoste et le rap, quand les règles changent [DOSSIER]
Toutes les actualités
Me connecter avec mon pseudo / email
Me connecter avec les réseaux sociaux Log avec Facebook
Pas encore inscrit sur Booskap ? M'inscrire
Mon avis sur cette nouvelle version de Booskap.