2 013 Vues
  • Currently 4.00/5
4/5

Ce jour où... Kanye West a failli lancer sa première ligne de fringues

Posté le 17 Mai 2019 à 14h11, par Aurelien
Ce jour où... Kanye West a failli lancer sa première ligne de fringues

Dans le rap, une fois le succès au rendez-vous, quel artiste n’envisage pas de créer sa propre marque de vêtements ? Au même titre que de lancer un label, au fil du temps l’exercice a fini par devenir une sorte de passage obligé.

Quand Kanye surgit à la face du monde en 2004 avec son College Dropout, il ne fait pas exception à cette règle. L’auto-proclamé Louis Vuitton Don qui impose son style à coup de polos multicolores, sacs à dos monochromés et autres rétro Air Jordan 6, souhaite tout d’abord capitaliser sur le succès du nounours qui lui sert visuel pour chacun de ses trois premiers albums.

De là nait avec le soutien de Roc-A-Fella chez qui il est signé à l’époque le projet Mascotte By K West – projet qui restera dans les cartons, à l’exception de sa version customisée de la basket S. Carter.

Si au tout début de sa carrière Kanye est aperçu à multiples reprise avec des polos où est simplement brodé un ourson (le clip The New Workout Plan Music et divers publicités comme celle pour Boost Mobile), les pièces ne seront pourtant jamais commercialisées. Exigeant Kanye veut se faire connaitre avec des produits de qualité, et non pas du merchandising attrape-billets conçu à la va-vite.

En juin 2007, changement de discours avec son méga hit Stronger où il rappe ouvertement qu’il possède sa propre marque, Pastelle : « So go ahead, go nuts, go ape shit, especially in my Pastelle and my Bape shit ».

L’année suivante, Ye’ tease à nouveau ses fans dans le clip Wouldn’t Get Far de The Game en arborant une paire de lunettes de soleil dont la rumeur veut qu’elles soient le fruit d’une collaboration avec le designer australien de la marque Ksubi, George Gorrow.

Deux mois plus tard lors du fashion show Dior à Paris, Mr. West porte un sweat capuche zippé surnommé le « hoodie Warrior » clairement étiqueté Pastelle.

À l’évidence les inspirations du rappeur sont à chercher du côté des BAPE, Billionaire Boys Club et autres Ice Cream, très en vogue à l’époque.

Une arrivée imminente en boutiques semble se préciser encore un peu plus quand lors d’une séance photo pour le magazine VMAN, Rihanna, Lupe Fiasco et Kanye posent en « all-Pastelle-everything ».

En novembre 2008, le chicagoan dévoile la veste ci-dessous lors des American Music Awards. Les fans ne tiennent plus.

Kanye apparait à nouveau de çà et là en public avec ce vêtement, puis précise sur son blog d’alors KanyeUniverseCity.com que certaines pièces seront disponibles en ligne à compter du mois de janvier prochain.

Entretemps il tease le « Tiger », un nouveau sweat à capuche que l’on croirait dessiné par Ed Hardy.

Si rien ne se passe début 2009, au mois de mars Ye’ il s’affiche avec une nouvelle veste lors d’un défilé de mode Yves Saint Laurent à Paris.

Ironiquement il s’agit là de la dernière apparition d’un vêtement siglé Pastelle sur le dos de son créateur.

Si divers spéculations et bruits de couloir continuent d’alimenter la possibilité d’une sortie (dont la publication sur la toile d’une série de photos inédites), le site Highsnobiety relaie un communiqué officiel de la marque qui stipule que Pastelle ne verra « jamais » le jour.

Cinq ans plus tard, nouveau rebondissement, Ian Connor poste sur son Instagram une photo d’un t-shirt Pastelle accompagné de la légende « May 14th ».

Si rien ne se passe niveau textile, à l’approche de l’été 2016 le designer clame que Ye’ lui a transmis sa marque et sort quelques bijoux et accessoires sous cette appellation.

De son côté Kanye est depuis bien longtemps passé à autre chose, et voit désormais les choses en beaucoup plus grand, essayant par tous les moyens de s’imposer comme un créateur à part entière.

Méconnu du grand public, l’épisode Pastelle tend à montrer la difficulté d’établir une marque de fringues. Trouver une touche, une identité durable ne se fait pas en un claquement de doigt, y compris pour un passionné comme Kanye qui a souvent déclaré « être un designer avant même d’être un rappeur ».

Retrouvez tous les articles de la série « Ce jour où… » en cliquant ici.

Donne ton avis

Auteur (@AurelienBurlet )

Aurelien : « Certains veulent un boule, d'autres des sapes, beaucoup veulent faire fortune, je voulais juste être cool » (1668 articles publiés) Aurelien est sur twitter, vous pouvez le contacter sur @AurelienBurlet.

Aucun commentaire sur la news

Pseudo
Mail

Reçois le top de l'actu

Reçois dans ta boite mail le top des actu du rap, foot et cinéma.

Le meilleur de l'actu

Zola serait actuellement détenu aux Etats-Unis
Pour ne pas être seul, Neymar paierait ses amis !
Kaaris renonce au combat contre Booba !
Toutes les actualités
Me connecter avec mon pseudo / email
Me connecter avec les réseaux sociaux Log avec Facebook
Pas encore inscrit sur Booskap ? M'inscrire
Mon avis sur cette nouvelle version de Booskap.