Ce jour où... Dr. Dre s'est mis à fumer de la weed !

Avec la série « Ce jour où... » Booska-P revient sur ces anecdotes de plus ou moins grande importance qui ont marqué l'histoire du rap. Aujourd'hui place à ce jour où le bon docteur a découvert les joies de la verte...

par Aurelien B

On peut reprocher tout ce qu’on veut et bien plus encore aux N.W.A. quant à leur influence sur la jeunesse et l’histoire du rap, mais toujours est-il que leur plus gros hit radio Express Yourself contient un message anti-drogue douce pour le moins très explicite.

Dr. Dre y rappe en effet : « Yo I don't smoke weed or sess/ Cause it's known to give a brother brain damage/ And brain damage on the mic don't manage nothing »

[Avec les sous-titres : « Yo, je ne fume ni weed, ni sess/ Car c’est bien connu que cela donne aux frères des lésions cérébrales/ Et les lésions cérébrales au micro ça le fait pas »]

L’intention était louable, sauf qu’en 1992 quand sort le Thriller du rap The Chronic, non seulement le titre renvoie à l’hydroponic (une Marie-Jeanne cultivée hors-sol), mais le rappeur-producteur se fait désormais l’ambassadeur de la vie en vert une rime sur deux.

En sus la couv’ de l’album reprend le visuel de la marque de papier à rouler Zig Zag (marque qui pour information était française à l’époque).

A lire aussi :

« The Chronic » de Dr. Dre fête ses 25 ans ! [DOSSIER]

« Smoke weed everyday »

Et en 2001, pardon en 1999, rebelote avec son second solo 2001 (qui ne s’est pas appelé Chronic 2001 en raison d’une querelle de droits avec son ancien label Death Row) : il fait de la feuille de cannabis à 5 branches (la ruderalis pour les intimes) son emblème officieux.

Qu’a-t-il pu donc bien se passer pour expliquer un tel retournement de veste ? La réponse tient en 5 lettres : S.N.O.O.P.

Ancien dealer traînant avec un paquet de mauvais garçons à l’époque, le protégé du Doc' au début des années 90 est celui qui l’initie à la fumette. Dans le biopic Straight Outta Compton sorti en 2015, on peut d’ailleurs voir une scène entre les deux rappeurs qui fait référence à cet épisode – ci-dessous à 1'43.

Contrairement au grand chien, le Docteur limite néanmoins son usage des cigarettes qui font rire à son temps libre.

« La weed ne me rend pas plus créatif. Je ne fume pas avant le travail. J’aime fumer quand j’ai terminé et que j’écoute ma musique un peu ailleurs. Certaines personnes peuvent fumer du matin au soir sans en ressentir d’effets (sic), mais moi ça me ralentit. »

Notez enfin qu’il existe en réalité très peu de photos ou de vidéos de Dr. Dre en train de réellement fumer

A lire aussi :

30 trucs que vous ne saviez pas sur Death Row

Retrouvez tous les articles de la série « Ce jour où… » en cliquant ici.

Donne ton avis

Auteur (@AurelienBurlet )

Aurelien B : « Certains veulent un boule, d'autres des sapes, beaucoup veulent faire fortune, je voulais juste être cool » (1799 articles publiés) Aurelien est sur twitter, vous pouvez le contacter sur @AurelienBurlet.

2 commentaires sur la news
Pseudo
Mail

Tous les Commentaires

2pac disait que Dr Dre ventait beaucoup les mérites de la weed sont vraiment être un fumeur

Rohff le 11/03/2018 à 11h52 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

C’est comment dire... pas un article...
C’est pas un article!

Juge le 10/03/2018 à 20h52 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

Top actus