1 473 Vues
  • Currently 4.33/5
4.3/5

Bryson Tiller célèbre sa liberté retrouvée dans « Run me Dry » [CLIP]

Posté le 13 Septembre 2017 à 11h38, par Aurelien
Bryson Tiller célèbre sa liberté retrouvée dans « Run me Dry » [CLIP]

Après un été chargé (son featuring sur le hit Wild Thoughts de DJ Khaled aux côtés de Rihanna, la tournée Set It Off avec H.E.R. et Metro Boomin qui s’achève ces jours-ci), Bryson Tiller revient à ses affaires. Alors qu’au mois de mai dernier il sortait son second solo True to Self et clippait dans la foulée le titre Somethin Tells Me, étonnamment aucun autre visuel n’avait été tourné depuis. Écoulé à plus de 100 000 exemplaires (dont 47 000 ventes en première semaine sur le sol US ce qui lui a permis de décrocher la première place des charts), l’album devrait cependant bénéficier d’un regain d’intérêt grâce au single Run Me Dry.

 

Une délicate histoire d'amour  

Morceau le plus dansant du projet, cette neuvième piste s’accompagne d’une influence dancehall assez addictive. L’ambiance n’est pourtant pas à la franche rigolade pour Tiller qui dépeint dans son texte une relation avortée avec une fille qui l’a mené par le bout du nez. Accroc à sa go, le rappeur originaire de Louisville s’est plié en quatre pour satisfaire ses moindres désirs, allant ce faisant jusqu’à vider son compte en banque. Peine perdue, cette dernière ne semble guère en avoir cure. Tiller finit par réaliser qu’après tout ce qu’il a enduré, le jeu n’en vaut pas la chandelle et perd son respect pour sa promise lorsqu’il comprend enfin qu’elle n’a fait que profiter de lui.

 

Le ciel est la limite

Que de chemin parcouru donc pour Bryson Tiller qui il y a encore quelques années composait sa musique dans son salon tandis qu’il travaillait la journée à temps partiel dans une pizzeria. Le déclic s’est produit le jour où des amis à lui ont avancé 600 dollars pour acheter de quoi enregistrer en 2015 son titre Don’t qui l’a révélé au grand public (bientôt 250 millions de vues sur Youtube).

Courtisé depuis de toute part, il s’est même permis de dire non à Drake et sa team OVO qui lui ont proposé un deal après la sortie de son premier album TRAPSOUL.

Donne ton avis

Auteur (@AurelienBurlet )

Aurelien : « Certains veulent un boule, d'autres des sapes, beaucoup veulent faire fortune, je voulais juste être cool » (1124 articles publiés) Aurelien est sur twitter, vous pouvez le contacter sur @AurelienBurlet.

Aucun commentaire sur la news

Pseudo
Mail

Reçois le top de l'actu

Reçois dans ta boite mail le top des actu du rap, foot et cinéma.

Le meilleur de l'actu

La vidéo de l'assassinat de Fif, le proche de Drake, mise en ligne
Pour Suge Knight, 2Pac a de grandes chances d'être en vie
Narcos : un membre de la production retrouvé mort au Mexique
Toutes les actualités
Me connecter avec mon pseudo / email
Me connecter avec les réseaux sociaux Log avec Facebook
Pas encore inscrit sur Booskap ? M'inscrire
Mon avis sur cette nouvelle version de Booskap.
Advertisement
X FERMER