Birdman menace Drake d'être lié à lui « pour toujours »

De quoi en effet avoir froid dans le dos...

par Aurelien

Drake est-il encore signé sur Cash Money ? Si après cinq longues années de bataille légale, Weezy a pu enfin sortir son Carter V l’année dernière, nul ne sait quel est le statut exact du Canadien et de tout le crew YMCMB.

Engagé sur le label de Ronald ‘Slim’ et Brian’Baby’ Williams à la fin des années 2000, Drake a plusieurs fois marqué ses distances avec ses employeurs. En 2015 il balançait ainsi dans le morceau Star67 la ligne « Nouveau Beretta (...) Je me pointe à mon label pour savoir où est mon chèque », tandis que plus récemment dans son dernier opus Scorpion il clamait « Dès que cet album sort je suis libéré de mon contrat ».

Interrogés sur le sujet par Forbes à l’occasion d’un long portrait qui leur a été consacré, les deux frangins se sont contentés de répondre qu’ils étaient « forever in business » avec Drizzy. Bien qu’ils ne soient pas montrés plus explicites, tout le monde aura compris ici que la star continue de leur verser son dû.

[Contactés par Forbes, ni la team OVO, ni Universal n’ont souhaité commenter la situation.]

Cash Money, la Cosa Nostra du rap US ?

Outre le cas Lil Wayne, très nombreux sont ceux qui depuis 25 ans ont un jour poursuivi le label en justice en raison d’impayés.

Parmi les cas les plus célèbres on peut se souvenir de Wendy Day qui bien que principale artisane du fameux deal à trente millions de dollars passé en 1999 s’était retrouvée complètement fauchée au point de se faire expulser de chez elle, ou encore de Juvenile qui avait mis les voiles au début des années 2000 après avoir pourtant vendu quatre millions d’exemplaires de son album 400 Degreez.

Autre cas célèbre, le producteur Bangladesh qui après s’être fait escroquer sur son travail sur le Carter III de 2008 avait déclaré : « Je reçois des chèques de Sony et de tous les labels des artistes avec qui j’ai pu bosser (Beyoncé, Gucci Mane, Ludacris...). Pas besoin de les appeler, l’argent arrive directement. Mais avec Cash Money, vous devez les poursuivre en justice pour qu’ils vous payent. »

A lire aussi :

22 trucs que vous ne saviez pas sur Birdman ! [DOSSIER]

Donne ton avis

Auteur (@AurelienBurlet )

Aurelien : « Certains veulent un boule, d'autres des sapes, beaucoup veulent faire fortune, je voulais juste être cool » (1721 articles publiés) Aurelien est sur twitter, vous pouvez le contacter sur @AurelienBurlet.

Aucun commentaire sur la news
Pseudo
Mail