Anonymous hacke des radios de police pour y diffuser «Fu** Tha Police»

Le groupuscule reprend du service...

par Booskap

L'Amérique s'embrase depuis le décès tragique de Georges Floyd lors d'un contrôle de police. Nombreuses sont les célébrités ayant montré leur implication contre les violences policières et le traitement réservé aux afro-américains. Absent de la circulation depuis un moment, Anonymous a décidé, à son tour, de sortir de l'ombre afin de se mêler à l'affaire et de prendre part activement au mouvement Black Lives Matter .

A lire aussi :

Ce jour où... Eazy-E a mangé du saumon avec le président

Une cyberattaque pacifiste et fine

Le mouvement d'hacktiviste s'est donc manifesté en menant, comme à son habitude, une action remplie de finesse. Les hackers se sont emparés des ondes radios des forces de l'ordre afin d'y propager le morceau « Fu** Tha Police » du groupe NWA. Sorti en 1988, ce titre reste le plus emblématique du groupe. Traitant de la violence policière -déjà présente à l'époque- ce titre vient ajouter une touche symbolique à l'action menée par le collectif.

Un retour pour le moins tonitruant

Vendredi dernier, le groupe avait annoncé son retour en menaçant la police de Minneapolis de dévoiler au public toutes les bavures policières dont elle est responsable : « Les policiers qui tuent des gens et commettent d’autres crimes doivent être tenus responsables, comme nous tous, sinon ils croiront qu’ils ont un permis pour faire tout ce qu’ils veulent [...] Nous ne faisons pas confiance à votre organisation corrompue pour rendre justice, nous allons donc exposer vos nombreux crimes au monde. » 

Donne ton avis

Auteur (@booska_p )

Booskap : Le site numéro 1 du rap francais. Toute l'actualité du rap francais et américain, le sport et le cinéma en vidéos. (49755 articles publiés) Booska-p est sur twitter, vous pouvez le contacter sur @booska_p.

Aucun commentaire sur la news
Pseudo
Mail

Top actus