Accusée d'avoir payé des DJ pour jouer ses sons, Cardi B répond !

Si le sujet est tabou, la pratique est néanmoins courante dans le milieu...

par Aurelien B

DJ sur la célèbre station de radio new-yorkaise Hot 97, Funkmaster Flex n’a jamais vraiment porté Cardi B dans son cœur. On peut se d’ailleurs se souvenir qu’au mois de juillet dernier alors que la rappeuse se proclamait « King of New York » sur le morceau Who Want the Smoke? de Lil Yachty, il avait tweeté en parlant d’elle « qu’un rappeur ou une rappeuse en dessous de la moyenne qui n’écrit pas ses textes ne pourra jamais prétendre être Roi ou Reine de New York ».

A lire aussi :

Cardi B explique pourquoi elle a appelé sa fille Kulture

Une tentative de corruption ?

Si en 2018 les accusations de ghostwriting ne font désormais plus recette, FunkFlex vient cependant de sortir un nouveau dossier en révélant dans un commentaire Instagram posté sous une vidéo de Cardi que cette dernière a tenté de le corrompre il y a quelques années.

#liberated

Une photo publiée par Kim Kardashian West (@kimkardashian) le

« Je pense que Cardi est une excellente entertaineuse et a d’excellentes chansons. (...) Soyons clairs, sa team ainsi que celles de nombreux artistes débutants ont rémunéré les DJ pour jouer leurs disques et dire qu’ils étaient hot. Moi qui n’ai jamais accepté un centime du moindre rappeur je peux en parler tranquillement. J’ai les courriels qui le prouvent. Et j’ai les noms et les chiffres. »

Évidemment l’interprète de Bodak Yellow réputée des plus promptes à répondre à ses détracteurs n’est pas restée longtemps sans piper mot.

Cardi B se défend

Bardi admet qu’au début de sa carrière elle a eu beaucoup de mal à décoller, elle qui s’attendait à exploser rapidement. Alors découragée « as fuck », il semble qu’elle admet ensuite implicitement avoir fait ce que Funkmaster Flex l’accuse d’avoir fait.

Reste que selon elle, l’argent n’explique en rien son succès. Extrait.

« VOUS NE POUVEZ PAS ACHETER LE GRAND PUBLIC, AUCUNE MACHINE, AUCUNE SOMME D’ARGENT NE PEUT FAIRE ÇA ! Avoir des stades remplis qui chantent tes chansons, ÇE NE S’ACHÈTE PAS. »

« Si c’était si facile, pourquoi ne pas acheter tout et tout le monde ? VOUS NE POUVEZ PAS ACHETER L’AMOUR DES GENS. »

A lire aussi :

Ces labels qui manipulent les ventes de disques !

Donne ton avis

Auteur (@AurelienBurlet )

Aurelien B : « Certains veulent un boule, d'autres des sapes, beaucoup veulent faire fortune, je voulais juste être cool » (1875 articles publiés) Aurelien est sur twitter, vous pouvez le contacter sur @AurelienBurlet.

Aucun commentaire sur la news
Pseudo
Mail

X FERMER