6ix9ine a peur de se faire tuer pendant ses travaux d'intérêt général

La liberté du rappeur sera effective ce dimanche, mais elle est soumise à conditions...

par Thomas G

Assigné à résidence jusqu'ici, 6ix9ine retrouvera sa "liberté" ce dimanche 2 août. Et si son équipe a sorti le grand jeu pour sa protection, elle nourrit malgré tout quelques craintes quant aux travaux d'intérêt général que l'artiste va devoir effectuer.

A lire aussi :

6ix9ine : 5 millions de dollars pour un seul concert sur Internet

Ce que 6ix9ine n'avait pas prévu

L'obligation de 6ix9ine de rester confiné chez lui touche à sa fin. Il sera un homme libre dimanche, même si cette délivrance est toute relative vu la situation. De plus, l'interprète de YAYA va devoir effectuer 300 heures de travaux d'intérêt général (community service) et c'est là qu'est le problème. Selon son avocat Lance Lazarro, il n'en a pas réalisé une seule pour l'instant. Mais surtout, l’engagement qui est demandé à Tekashi nécessite certaines exigences qui pourraient mettre sa vie en danger. Ces conditions paraissent évidentes quand on les formule : 6ix9ine devra être physiquement présent dans un endroit donné pour faire ses heures de community service, ce qui constitue un risque non-négligeable pour l'artiste, surtout s'il ne peut pas être protégé pendant ces travaux. N'oublions que le bonhomme va pouvoir compter le reste du temps sur une sécurité constituée d'une vingtaine d'agents spécialisés et de véhicules blindés.

Selon TMZ, Lazarro a demandé que 6ix9ine soit en mesure de faire ses TIG dans un établissement sécurisé, comme un hôpital ou une école. A voir si ces doléances seront entendues.

Donne ton avis

Auteur

Thomas G : (1030 articles publiés)

Aucun commentaire sur la news
Pseudo
Mail