Advertisement
Advertisement

50 Cent, Fabolous et Fat Joe parlent de Pop Smoke, un an après sa mort

Un an après sa mort.

par Ben

Le 19 février dernier marquait le premier anniversaire de la disparition de Pop Smoke. Fauché en pleine gloire, ce joyau brut au potentiel explosif est évoqué par ses pairs, à l’occasion d’un bien triste anniversaire.

A lire aussi :

20 trucs à ne pas oublier sur Pop Smoke, le regretté du rap US

Une pluie d’hommages

Le média XXL est allé à la rencontre de quelques rappeurs afin de recueillir quelques mots au sujet de Pop Smoke. De son mentor 50 Cent, l’ayant aiguillé dans sa route vers le succès, à Fat Joe, en passant par Maino et Fivio Foreign, nombreux sont ceux qui ont souhaité parler de l’interprète de Welcome to the Party et de son génie. Fifty, soit celui qui aura enfilé la casquette de producteur exécutif sur l'album Shoot for the Stars, Aim for the Moon, compare sa rencontre avec le feu-rappeur avec une dose de magie : « J’ai été surpris par son intelligence. Il m’a vraiment écouté et a été attentif aux détails. Le regarder évoluer, c’était comme regarder de la magie : on ne peut pas contrôler la vitesse à laquelle les choses fonctionnent. Je pense que pour son époque, les gens sont vraiment influencés par ses titres et apprécient vraiment sa musique. » 

Fabolous est tout aussi positif quant à l’influence du jeune homme : « Sa voix était distincte et il s’est immédiatement démarqué des autres. Elle était râpeuse mais douce. Il a tout livré avec clarté et mélodie. Je pouvais entendre le potentiel. L’énergie autour de sa musique était différente parce que ça reste gangsta, mais toujours décalé et mélodique. C’est ce qui a fait que les gens l’ont adopté, lui et sa musique. Le fait qu’il soit originaire de Canarsie, qu’il soit lié à la Woo et qu’il soit jeune et actif a fait que New York l’a aimé et a adoré sa musique. »

A lire aussi :

DaBaby prend 300 000 dollars pour un couplet

Pop Smoke, une superstar à un autre niveau ?

Plus concis, Fat Joe reste persuadé que Smoke avait tout pour devenir une très grande star : « Ce que je sais, c’est qu’il était sur le point de devenir une superstar à un tout autre niveau. Son album montre une évolution incroyable et il était le leader de la nouvelle école à New York. » 

Même son de cloche après de son confrère Maino : « Il avait cette énergie comme s’il voulait faire de la musique avec tout le monde. Je savais qu’il était super talentueux, mais ce n’est que lorsque son album est sorti que j’ai compris. Je me souviens qu’il disait qu’il n’était pas un rappeur à faire de la drill. C’était à propos de son énergie. Il n’avait que 20 ans, mais il avait cette énergie, cet éclat. C’était une star. » 

Fivio Foreign se chargera de conclure cette pluie d’hommages : « Quand les sons de Pop sont sortis, c’était naturel, et ça frappait fort. Il avait le bon son, la bonne voix, il avait le bon look… Tout était en place avec lui. Il parlait comme si c’était normal, il gérait cette m**** comme si c’était la sienne. […] Pop Smoke est une légende pour moi. […] Longue vie à Pop. »

Donne ton avis

Auteur

Ben : (6136 articles publiés)

Aucun commentaire sur la news
Pseudo
Mail

X FERMER
Advertisement