40 anecdotes tarées sur DMX, le chien fou du rap US

Dans le rap, il y a le X et puis il y a les autres...

par Aurelien B

1. Enfant, le jeune Earl Simmons était régulièrement battu par sa mère.

« Elle utilisait trois cordes qu’elle torsadait pour me corriger. Souvent, arrivé à l’école je ne pouvais même pas m’asseoir. Mais bon, d’une certaine façon ça a fait de moi une meilleure personne. »

2. Accro au crack depuis ses 14 ans, DMX en a fumé pour la toute première fois par inadvertance en tirant sur ce qu’il pensait être un joint de marijuana mais qui était en réalité roulé avec des cailloux blancs.

3. À 16 ans DMX a été condamné à deux ans de réclusion dans un centre juvénile pour avoir volé un chien. Une petite semaine après son incarcération, il s’est toutefois fait la malle avec un codétenu. De retour chez lui, pas spécialement ravi de le revoir, sa mère l’a forcé à se rendre aux autorités pour terminer sa peine.

4. Avant l’argent du rap, DMX rackettait les gens de son quartier armé d’un pitbull.

Ou comme le raconte Jadakiss : « Il avait ce chien super dangereux appelé Boomer. Si jamais vous le croisiez avec Boomer, vous saviez qu’il faisait ses affaires. Il n’utilisait pas de gun, il utilisait son chien. »

5. D’ailleurs quand pour promouvoir son album It’s Dark and Hell Is Hot son label organisa une séance de dédicaces en plein Yonkers, son quartier, DMX n’était pas super chaud pour y aller, de peur de tomber sur l’un des nombreux types qu'il avait à l’époque dépouillé.

Au final la séance s’est cependant très bien passée : « Tout le monde m’a montré énormément d’amour... même les renois que j’avais braqués sont venus me donner de la force. »

6. Lorsque Boomer est décédé, DMX s’est tatoué son portait sur tout le dos.

7. Connu pour aboyer de bon cœur sur disque, selon Joaquin Dean, l'un des fondateurs de Ruff Ryders, pour se mettre dans le mood il arrivait à DMX de manger des os pour chiens avant de poser ses ad-libs.

L’information est d’autant plus plausible que le rappeur a admis avoir goûté à plusieurs reprises à la pâtée...

8. Amoureux des chiens, DMX a pourtant été condamné deux fois pour cruauté animale.

Une première fois en 1999 quand la police a découvert lors d’une perquisition à son domicile une douzaine de bêtes affamées vivant dans des conditions insalubres, et une seconde fois en 2008 quand là encore à l’occasion d’une perquisition les officiers sont tombés sur un élevage de chiens en cage qui vivaient par des températures dépassant les 40 degrés sans eau et sans nourriture régulière.

9. DMX a débuté en tant que beatboxeur. Son pseudo s'inspire d’ailleurs du nom d’une des boîtes à rythmes les plus populaires de l’époque, l’Oberheim DMX – l'acronyme « Dark Man X » n’est venu qu’après.

10. DMX s’est pris un stop de la part de Puff Daddy qui a refusé de le signer en raison de son timbre de voix jugé beaucoup trop rugueux pour être commercialisable.

DMX n’a néanmoins jamais ressenti la moindre amertume envers le mogul, au contraire, lui qui a même plutôt apprécié que ce dernier lui fasse part de sa décision en face.

11. Sa carrière de rappeur a bien failli s’arrêter aussi vite qu’elle avait commencé : signé dès 1992 sur Columbia Records après avoir été découvert l’année précédente dans la rubrique Unsigned Hype du magazine The Source, DMX s’est toutefois fait virer peu de temps après quand son tout premier single Born Loser a flopé dans les charts.

12. Fort heureusement pour lui, Darrin et Chivon Dean sont dans la foulée tombés sur l’une de ses démos.

« Columbia ne savait ni quoi faire de lui, ni comment le vendre, mais nous savions que nous tenions là un monstre dès que nous avons entendu sa musique tourner dans notre caisse ! »

Bien leur en a pris puisque c’est suite à la certification or décrochée en 1998 par son single Get at Me Dog que les deux frères ont décidé de transformer leur société de management Special Effect en label à proprement parler, Ruff Ryders.

13. Enregistré quelques années auparavant, Get at Me Dog est à la base un clash contre 2Pac dans lequel il balançait notamment à son attention « That nigga Tupac can suck my dick ».

Le morceau a ensuite été retravaillé pour être destiné à K-Solo, un emcee avec qui il était en bisbille au moment des faits.

14. Si DMX a sorti en 1998 deux albums la même année c’est parce que Def Jam lui avait promis un bonus d’un million de dollars en échange.

Enregistré en trente jours à peine (un petit exploit pour l’époque), Flesh of My Flesh, Blood of My Blood est ainsi arrivé dans les bacs le 22 décembre.

15. DMX partage avec 2Pac le fait d’avoir sorti la même année deux albums classés numéro 1 avec It’s Dark and Hell Is Hot et Flesh of My Flesh, Blood of My Blood.

Il est en revanche le seul rappeur à avoir réalisé cette performance avec ses deux premiers albums.

16. DMX a un temps formé avec Jay Z et Ja Rule un super groupe appelé Murder Inc.

Le trio n’a malheureusement jamais rien sorti de tangible, et ce, pour cause d’embrouille interne si l’on en croit Ja Rule : « Ça allait être le début de quelque chose de fou, mais ça n’a pas marché. C’était difficile de réunir Jay et X pour qu’ils travaillent ensemble. Leurs égos explosaient à l’époque. Ils ne s’aimaient vraiment pas, même avant ça de toute façon. »

Ja Rule finira d’ailleurs lui aussi en clash avec DMX.

17. Pas du genre à blaguer quand il menace la concurrence, DMX rappait en 1998 sur X Is Coming : « Si tu as une fille qui a plus de 15 ans, je vais la violer/Je vais la prendre sur le sol du salon, là juste devant toi/Et te demander ensuite le plus sérieusement du monde ce que tu comptes faire ? »

18. Street banger s’il en est, l’hymne Ruff Ryders Anthem est le tout premier beat composé par Swizz Beatz.

Il lui a néanmoins fallu un peu de temps pour convaincre DMX de poser dessus, lui qui trouvait la boucle « pas assez hood ».

« Au départ je ne voulais pas écrire Ruff Ryders Anthem, je ne voulais pas de cette chanson. Le beat était simple et répétitif. Tant d’autres titres avaient bien plus de substance, et ce morceau était genre, put*** d’ABC, élémentaire. »

19. Aussi whathefuckesque que cela puisse paraître, en 1998 DMX a mis en boîte un duo avec Marylin Manson, Omen.

Plutôt cool avec les rockeurs, deux ans plus tard il est venu faire un cameo dans le clip Makes No Difference des Sum 41.

20. Qui a dit que SCH s’est beaucoup inspiré de la cover de Flesh of My Flesh, Blood of My Blood pour tourner le clip d’Anarchie ? La ressemblance est quand même assez incroyable mec.

21. De l’autre côté de l’Atlantique, DMX a également inspiré deux rappeurs parmi les plus populaires de l’époque : 6ix9ine qui loue l’énergie de son flow, et plus étonnamment Kendrick Lamar qui a posé enfant ses premiers couplets après avoir écouté It’s Dark and Hell Is Hot.

22. DMX EST LE SEUL ARTISTE DE L’HISTOIRE DE LA MUSIQUE À AVOIR CLASSÉ SES CINQ PREMIERS ALBUMS NUMÉRO 1 DES VENTES : It's Dark and Hell Is Hot en 1998, Flesh of My Flesh, Blood of My Blood en 1998 , ... And Then There Was X en 1999, The Great Depression en 2001 et Grand Champ en 2003.

23. En 1999 il a donné un concert d’anthologie devant plus de 400 000 personnes à Woodstock.

Oui, à la fin du siècle dernier DMX était sans conteste le rappeur le plus populaire du game.

24. Bien qu’il s’agisse de son plus gros carton et de loin, X Gon Give It To Ya n’est pas sorti sur l’un de ses albums mais sur la bande originale de Cradle 2 the Grave, un film d’action de 2003 dans lequel il joue à côté de Jet Li.

Le morceau en ensuite été repris en grandes pompes dans Deadpool en 2016.

25. Roi de la dégringolade, DMX n’a en revanche pas sorti un seul son classé dans le top 100 depuis 2003...

26. En 2003, DMX, 33 ans, a publié ses mémoires E.A.R.L.: The Autobiography of DMX. Dix-sept ans plus tard un tome 2 ne serait pas du luxe...

27. En 2004, complètement défoncé au crack, DMX a percuté une barrière de sécurité dans un aéroport. Sur le point de se faire embarquer par la police, il a essayé (sans succès) de se faire passer pour un agent du FBI.

28. Quatre ans plus tard il a de nouveau tenté de refaire le coup de la fausse identité en se faisant passer pour un certain 'Troy Jones' afin d’éviter de devoir payer ses frais médicaux alors qu’il était hospitalisé en Arizona.

Là encore il s’est (évidemment) fait gauler.

29. Interrogé sur la possible accession de Barack Obama à la présidence des États-Unis en 2008, incrédule, DMX s’est fendu du commentaire suivant : « What the fuck is a Barack?! »

30. Pour une raison qui ne regarde que lui, en 2013 DMX s’est foutu à poil dans les couloirs d’un hôtel et s’est mis à courir dans tous les sens – et oui la séquence a été immortalisée en vidéo.

31. En 2014 il fut un temps question pour DMX d’en découdre sur le ring avec George Zimmerman, l’homme qui a abattu le jeune Trayvon Martin en 2012. L’évènement a été annulé au dernier moment.

32. Inspiré notamment par Mase, DMX a longtemps caressé l’idée de devenir pasteur, lui qui en 2012 dans une interview donnée en cellule (?!) annonçait vouloir sermonner les foules une fois en liberté.

Spoiler de mauvaise foi : tout cela s’est terminé en Sunday Service chez Kanye West.

33. Homophobe décomplexé dans la première partie de sa carrière (le premier couplet de Where My Hood At restant à ce jour un sommet du genre), DMX a surpris son monde en 2016 en se produisant sur la scène d’un club gay de Miami.

Si l’on croit la presse locale, apparemment absolument pas mis au courant de l’orientation sexuelle de la foule, il a passé les trois quarts du show a rappé sur la rue et les bitches, avant de terminer par un discours de cinq minutes à la gloire de Jésus.

34. Pendant des années DMX a farouchement détesté Drake dont il n'aimait « ni la voix, ni le visage, ni la coupe de cheveux » et qu’il comparait à « une machine à laver ».

En 2016 les choses ont fini par s’arranger quand l’auteur de Take Care lui a passé un coup de fil pour lui dire toute son admiration.

35. Après avoir tourné Hors limites en 2001 aux côtés de Steven Seagal, c’est peu dire que le rappeur n’a guère apprécié la compagnie de l’acteur : « Steven Seagal c’est un vrai trou duc’. Un tas de merde avec des cheveux laqués. Le mec te parle comme s'il était un propriétaire d’esclaves. »

Étonnamment, DMX et le bibendum du cassage de bras se sont retrouvés en 2019 pour un nouvel métrage des plus nanardesques, Beyond the Law.

36. DMX a été marié de 1999 à 2010 à Tashera, sa petite copine rencontrée sur les bancs de l’école lorsqu’il avait 11 ans. Le couple a fini par se séparer quand madame a découvert que monsieur lui avait fait quatre enfants dans le dos en onze ans de vie commune.

37. DMX est père de 15 enfants. Son dernier, Exodus Simmons, est né le 16 aout 2016.

38. DMX a accusé l’une de ses baby mamas de l’avoir violé pendant son sommeil.

C’est en tout cas comme cela qu’il explique la naissance de l'un de ses enfants lui qui ne se souvient absolument pas d’avoir eu le moindre rapport sexuel avec elle – toute l’histoire ici.

39. En 2015, il a été est reconnu coupable de devoir de près d’un demi-million de dollars de pensions alimentaires et condamné à ce titre à six mois de placard.

Visiblement désireux de se faire justice lui-même, au même moment l’un de ses fils revendait sur eBay l’un de ses disque de platine pour 3 000 dollars.

40. À ses heures perdues, DMX cultive une passion bien à lui : il fait pousser des orchidées.

Et si vous aussi l’envie vous prenait de vous adonner au jardinage pour calmer vos ardeurs, voici son conseil : « Quand j’ai commencé à planter des orchidées, je croyais qu’il me fallait dépenser le plus possible pour avoir la meilleur lumière et le meilleur terreau. Et puis j’ai réalisé que ce dont ces plantes avaient vraiment besoin c’était du temps et de l’attention. »

A lire aussi :

DMX, Swizz Beatz, Jadakiss... mais que sont devenus les Ruff Ryders ?

Donne ton avis

Auteur (@AurelienBurlet )

Aurelien B : « Certains veulent un boule, d'autres des sapes, beaucoup veulent faire fortune, je voulais juste être cool » (1810 articles publiés) Aurelien est sur twitter, vous pouvez le contacter sur @AurelienBurlet.

Aucun commentaire sur la news
Pseudo
Mail