70 678 Vues
  • Currently 3.03/5
3/5

25 trucs que vous ne saviez pas sur NWA [DOSSIER]

Posté le 11 Aout 2015 à 12h25, par Aurelien
25 trucs que vous ne saviez pas sur NWA [DOSSIER]

1. Dr Dre est devenu membre de NWA le jour où Eazy-E l’a sorti de prison. Incarcéré une énième fois pour contraventions impayées, son manager d’alors en a eu marre et a refusé de payer sa caution. Dre s’est donc tourné vers Eazy-E, qui lui a alors demandé « de faire quelques chose pour lui » en retour. (Suge Knight utilisera plus tard la même technique avec 2Pac).

2. Initialement Eazy-E ne se voyait même pas rapper au sein du groupe. Loin d’être un MC digne de ce nom, il n’a jamais écrit la moindre rime. MC Ren aurait même déclaré à son sujet « n’avoir jamais vu quelqu’un faire autant de prises pour enregistrer un morceau ». Étonnamment son charisme et sa voix aigüe assuraient un rendu plutôt décent.

3. Voici la cover du premier projet du groupe : N.W.A. and the Posse. Ledit posse est à l’époque composé de DJ Train, Sir Jinx, MC Chip, MC Ren, Eazy-E, Dr. Dre, K-Dee, Ice Cube, Arabian Prince, DJ Scratch, Krazy Dee et Candyman. DJ Yella et The D.O.C. ne sont pas encore de l’aventure. Ce dernier sera souvent considéré comme le « cinquième Beatle » du fait qu’il rappait et écrivait souvent sans être officiellement crédité.

4. Fuck Tha Police a bien failli ne jamais sortir. À la base Dre n’était guère impressionné par le texte de Cube. Il changera d’avis quelques temps plus tard lorsque lors d’une interpellation il se retrouvera avec Eazy-E face contre terre, une arme pointée vers lui. Les deux hommes s’amusaient alors avec des paintballs à un arrêt de bus.

5. Le 1er aout 1989 le groupe a reçu une lettre émanant du FBI. Signée par le directeur adjoint Milt Ahlerich, elle accusait les rappeurs de promouvoir « la violence et l’irrespect à l’encontre des forces de police ». Une aubaine pour le groupe qui à l’époque peinait sérieusement à se faire connaitre (MTV ne jouait pas leurs clips, les radios ne diffusaient pas leurs morceaux). Priority Records va alors s’empresser de diffuser le document dans les médias tandis que NWA s’affublera du titre de « groupe le plus dangereux du monde » – même si légalement parlant le bureau fédéral ne disposait d’aucune marge de manœuvre.

6. Rebelote quelques années plus tard quand apparaît l’autocollant Parental Advisory. Alors que l’album Efil4Zaggin déchaîne la foudre des puritains, le crew est ravi d’obtenir une marque de détestation des parents, meilleure garant de l’adhésion de leurs enfants.

7. Contrairement à un mythe qui a la vie dure, le label Ruthless Records n’a pas été fondé avec l’argent de la drogue. Le premier apport de 250 000 dollars a été fourni par Jerry Heller le manager du groupe. La conception de Straight Outta Compton n’a cependant couté que 12 000$.

8. À l’exception d’Eazy-E, aucun des membres du groupe ne possédait de casier judiciaire. « Tout ce qu’on fait c’est se brancher sur la vie d’Éric » confia un jour Dre à Heller.

9. Ice Cube n’était pas originaire de Compton. Étudiant pendant un semestre en école d’architecture, au début de l’aventure NWA il vivait toujours chez sa mère.

10. Selon les mémoires de Jerry Heller, Eazy-E n’a jamais vendu de drogues dures. Jamais lui ou son entourage n’ont été témoins de tels agissements. D’après lui il s’agissait d’une « armure qu’il a pris soin de se bâtir ».

11. Les membres du groupe n’ont jamais aimé le qualificatif de gangsta rap, ils préféraient largement celui de « reality rap ».

12. Priority Records estimait que 80% des ventes de Straight Outta Compton provenaient des quartiers des classes moyennes et aisées, et non pas des ghettos.

13. Sur le titre Express Yourself, Dre rappe : « Yo I don't smoke weed or sess/ Cause it's known to give a brother brain damage/And brain damage on the mic don't manage nothing ». À l’époque en 1988 il ne mentait absolument pas. Mais bon ça c’était avant de rencontrer Snoop qui l’initiera aux joies du calumet de la paix… Résultat il sortira The Chronic en 1992, un hymne interrompue à la fumette.

14. Express Yourself sample d’ailleurs le morceau éponyme de Charles Wright & the Watts 103 Street Rhythm Band sorti en 1971. Si Charles Wright et Eric Wrihgt (alias Eazy-E) partagent le même patronyme ce n’est pas un hasard : il s’agit de son oncle.

15. Pour une raison que le commun des mortels ignore encore, Eazy-E s’est un jour pointé à une émission télé en robe de chambre. Il avait dû le sentir comme ça.

16. Aussi WTF que cela puisse paraître Eazy-E a été un contributeur du Parti Républicain. Convié par accident à un diner de levée de fonds, E s’est acquitté de la somme de 2 500$ pour assister à l’évènement auquel participait le vice-président de l’époque George Bush. Habillé d’une veste de costume en cuir, il empestait l’herbe et n’est pas devenu un partisan de Ronald Reagan pour autant.

17. Après avoir signé sous la contrainte un papier qui dégageait Dre et d’autres artistes de toutes obligations vis-à-vis de son label (plus de détails ici), Eazy-E souhaitait ardemment faire assassiner Suge Knight. Jerry Heller a eu toutes les peines du monde à le convaincre du contraire.

18. 20 ans après les faits, le même Jerry Heller a avoué dans une interview regretter que Suge Knight soit encore en vie. « J’aurais dû laisser Eazy le faire tuer. J’aurais rendu service au monde. Ruthless serait surement toujours là, Dre et Cube aussi. Nous aurions bâti un empire ».

19. À chaque fois que Dr Dre clashait Eazy-E, ce dernier gagnait de l’argent sur son dos – comme avec le morceau Dre Day. Si le docteur s’est effectivement libéré de son contrat chez Ruthless, cela n’a pas été sans conséquence légale. Interscope (qui hébergeait Death Row) a du s’affranchir d’une grosse avance mais aussi s’engager à reverser 10% de ses gains de productions ainsi que 15% des gains tirés de ses disques - d'où la punchline « Dre day is only Eazy payday ».

20. Une fois l’aventure terminée, DJ Yella s’est reconverti… dans le porno ! Selon ses dires il a réalisé plus de 300 films en 12 ans dont les biens nommés West Side Stories ou encore HWA: Ho's Wit Attitude

21. Yella était le seul membre du groupe présent aux funérailles d’Eazy-E.

22. La Jheri curl arborée par Ice Cube et Eazy-E (et bien d’autres dans les 80’s) tire son nom de son créateur, le coiffeur et chimiste américain Jheri Redding.

23. Businessman, rappeur, inventeur de concepts… Eazy-E était également un dénicheur hors pair de nouveaux talents. On lui doit les premiers pas dans l’industrie musicale de Will.i.am des Black Eyed Peas, du groupe Above The Law ou encore des Bone Thugs-n-Harmony.

24. Ruthless Records a produit un groupe de rap « juif » calqué sur le succès des N.W.A. : Blood of Abraham. Leur single le plus connu, Niggaz and Jewz (Some Say Kikes), signe la première apparition discographique de Will.i.am qui rappait alors sous le pseudo Will 1X.

25. Plusieurs réunions de N.W.A. ont failli voir le jour. Eazy-E souhaitait ardemment ajouter un troisième opus à la discographie du groupe allant même jusqu’à se réconcilier avec Ice Cube quelques mois avant sa mort. De manière plus anecdotique en 1993, Cube, Ren et Dre ont partiellement travaillé sur un album intitulé N.W.E. (Niggaz Without Eazy). Enfin au début des années, un nouvel album avait été annoncé, Not These N*ggaz Again, avec Snoop Dogg en lieu et place d’Eazy-E. Si le projet n’aboutira pas, les N.W.A. nouvelle version interprèteront le titre Chin Check en live lors de la tournée Up In Smoke.

Clip Straight Outta Compton de NWA

Artiste : NWA
Vues : 104 753 fois, ajouté Le 10/08/2015Exporter le player vidéo

Donne ton avis

Auteur (@AurelienBurlet )

Aurelien : « Certains veulent un boule, d'autres des sapes, beaucoup veulent faire fortune, je voulais juste être cool » (1638 articles publiés) Aurelien est sur twitter, vous pouvez le contacter sur @AurelienBurlet.

13 commentaires sur la news

Pseudo
Mail

Top Commentaires

En fait Dre était à l'ombre pour des contraventions, pas des crimes ou des délits.

Aurelien le 12/08/2015 à 09h31 - Réagir au message - Signaler - 1Soutenir +1

Article vraiment sympa. Ice Cube n'est pas de Compton effectivement, mais il vient de South Central (juste à coté).
Quant à l'invitation à la Maison Blanche, il a recu une lettre pour financer un candidat republicain qui proposait d'aller diner avec des stars et le President à la MB, il a donc envoyé les 1000$ et recu l'invitation au nom d'Eric Wright...the rest is History :)

Adam92 le 12/08/2015 à 00h21 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

Tous les Commentaires

Alors le deal avec Death Row était le suivant: Eazy E au départ de DR DRE (1991-1992), Eazy avait des droits sur tout les produits de DR DRE et SNOOP DOGG, pour une durée de 6 ans avec 50% revenant à Eazy E dès que 500 000 exemplaires étaient vendus. Suge Knight n'a rien révolutionné du tout, beaucoup d'artiste de son label étaient d'ex Ruthless (Michel'le que Dr Dre battait cf real muthafuckin g's, D.O.C, DR DRE, CUBE), il n'a fait que réchauffé un plat déjà existant.

Ric le 31/08/2015 à 16h15 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

Eazy E, a été le premier rappeur invité à la Maison Blanche, sans le vouloir. Il a fait un don à une association caritative, sans savoir de quel bord politique il s'agissait. Du coup tout les contributeurs de cette assoce, furent conviés à la Maison Blanche, selon ses dires "Une pub d'1millions de dollars au prix de 2500$".

Eazy E était vraiment quelqu'un de bien contrairement aux gangstas en carton, que l'on a chez nous (Wannabe en manque d'amour). Il offrait des camions remplit de jouets et de dindes aux familles de Compton, the game s'en rappel.

Visonnaire de ouf, RIP ERIC LYNN WRIGHT.

Ric le 31/08/2015 à 15h26 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

J'ai pas tout compris. selon vous Seul Eazy E avait un casier judiciaire et pourtant ce dernier aurai sorti Dr Dre de prison ??????

J'ai du manqué un épidode !!!!

WTF !!!!!!!!

Bcl13300 le 12/08/2015 à 02h30 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

En fait Dre était à l'ombre pour des contraventions pas des crimes ou des délits.

Aurelien le 12/08/2015 à 02h30 - Signaler - 0Soutenir +1

Pour le peignoir c'etait chez Arsenio co-invité avec Krs-One, il a expliqué que c'etait pour montrer qu'il se sentait chez lui...

Adam92 le 12/08/2015 à 00h25 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

j'avais pas vu le lien vers la video sorry

Adam92 le 12/08/2015 à 00h25 - Signaler - 0Soutenir +1

Article vraiment sympa. Ice Cube n'est pas de Compton effectivement, mais il vient de South Central (juste à coté).
Quant à l'invitation à la Maison Blanche, il a recu une lettre pour financer un candidat republicain qui proposait d'aller diner avec des stars et le President à la MB, il a donc envoyé les 1000$ et recu l'invitation au nom d'Eric Wright...the rest is History :)

Adam92 le 12/08/2015 à 00h21 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

Eazy E n'a jamais financé de candidat républicain! Il était apolitique (C'est pas Gynéco ou Joey Starr) il a fait des dons a plusieurs assoce sans savoir de quelles bords elles étaient parmis celles-ci figurait une dont les républicains ont invités les contributeurs c'est tout. E était authentique et n'avait pas besoin de piston politique pour arriver a faire ce qu'il a fait il s'en battait royal de la politique. D'ailleurs Heller y était aussi.

Ric le 12/08/2015 à 00h21 - Signaler - 0Soutenir +1

Eazy E n'a jamais financé de candidat républicain! Il était apolitique (C'est pas Gynéco ou Joey Starr) il a fait des dons a plusieurs assoce sans savoir de quelles bords elles étaient parmis celles-ci figurait une dont les républicains ont invités les contributeurs c'est tout. E était authentique et n'avait pas besoin de piston politique pour arriver a faire ce qu'il a fait il s'en battait royal de la politique. D'ailleurs Heller y était aussi.

Ric le 12/08/2015 à 00h21 - Signaler - 0Soutenir +1

Eazy E n'a jamais financé de candidat républicain! Il était apolitique (C'est pas Gynéco ou Joey Starr) il a fait des dons a plusieurs assoce sans savoir de quelles bords elles étaient parmis celles-ci figurait une dont les républicains ont invités les contributeurs c'est tout. E était authentique et n'avait pas besoin de piston politique pour arriver a faire ce qu'il a fait il s'en battait royal de la politique. D'ailleurs Heller y était aussi.

Ric le 12/08/2015 à 00h21 - Signaler - 0Soutenir +1

Eazy E n'a jamais financé de candidat républicain! Il était apolitique (C'est pas Gynéco ou Joey Starr) il a fait des dons a plusieurs assoce sans savoir de quelles bords elles étaient parmis celles-ci figurait une dont les républicains ont invités les contributeurs c'est tout. E était authentique et n'avait pas besoin de piston politique pour arriver a faire ce qu'il a fait il s'en battait royal de la politique. D'ailleurs Heller y était aussi.

Ric le 12/08/2015 à 00h21 - Signaler - 0Soutenir +1

Eazy E n'a jamais financé de candidat républicain! Il était apolitique (C'est pas Gynéco ou Joey Starr) il a fait des dons a plusieurs assoce sans savoir de quelles bords elles étaient parmis celles-ci figurait une dont les républicains ont invités les contributeurs c'est tout. E était authentique et n'avait pas besoin de piston politique pour arriver a faire ce qu'il a fait il s'en battait royal de la politique. D'ailleurs Heller y était aussi.

Ric le 12/08/2015 à 00h21 - Signaler - 0Soutenir +1

Reçois le top de l'actu

Reçois dans ta boite mail le top des actu du rap, foot et cinéma.

Le meilleur de l'actu

Niska dévoile un premier featuring de son prochain album !
MHD écrit une lettre en hommage à DJ Arafat
L'artiste Richard Orlinski porte plainte contre Soso Maness, il réagit
Toutes les actualités
Me connecter avec mon pseudo / email
Me connecter avec les réseaux sociaux Log avec Facebook
Pas encore inscrit sur Booskap ? M'inscrire
Mon avis sur cette nouvelle version de Booskap.