Advertisement
Advertisement

20 trucs à ne pas oublier sur MF DOOM, le super-héros du rap US

Portrait d'un rappeur culte, et pas qu'un peu...

par Aurelien B

1. Daniel Dumile (« Doom-a-lay ») n’est pas américain, mais britannique.

Né le 9 janvier 1971 à Londres, sa mère d’origine trinidadienne et son père d’origine rhodésienne ont déménagé à Long Island, New York lorsqu’il était enfant.

Dumile n’a par la suite jamais demandé à être naturalisé.

2. C’est sa mère qui petit l’a surnommé « Doom » (« destin tragique » en français).

3. Ses tous premiers pas dans le monde du hip-hop se sont faits en tant que graffeur au sein de KMD (Kausing Much Damage), un trio formé en 1988 et composé de son petit frère Dingilizwe et d’un pote à eux surnommé Rodan.

Très vite les trois lascars se mettent à tâter du micro et se transforment en groupe de rap, Dumile se rebaptisant au passage Zev Love X et Dingilizwe, DJ Subroc.

Rodan quitte ensuite rapidement l’aventure pour être remplacé par Onyx the Birthstone Kid.

4. Suite à un premier album intitulé Mr. Hood qui en 1991 a ravi la critique, deux ans plus tard KMD a eu la mauvaise surprise de voir son second essai intitulé Black Bastards mis de côté par Elektra Records.

La maison de disques jugeait en effet la cover, un noir caricaturé pendu à une poutre, trop controversée.

Black Bastards finira par sortir en 2001 sur Sub Verse Music, puis sera réédité en 2008 sur Metal Face Records, le label de MF DOOM.

5. La même semaine, son petit frère Subroc est décédé, percuté par une voiture.

Traumatisé, Dumile se retire de la scène rap et commence une vie d’errance.

« Semi-clochard », il erre dans les rue de Manhattan, dort sur les bancs, essaie tant bien que mal d’élever son fils et enregistre à l’occasion avec des bouts de ficelle.

6. En 1997, Dumile se remet à freestyler dans des soirées open-mics de la Grosse Pomme, non sans systématiquement cacher son visage avec un bas de femme. Il prend alors la décision de se faire appeler MF DOOM – « MF » signifie « Metal Fingers ».

7. La forme finale de son masque est inspirée du masque du Docteur Fatalis (Doctor Doom en VO), le grand ennemi des Quatre Fantastiques, mais aussi et surtout de celui de Maximus Decimus Meridius, le personnage joué par Russell Crowe dans le film Gladiator réalisé par Ridley Scott.

8. Son personnage de MF DOOM se veut une parodie de tous les méchants de la culture pop.

« C’est une combinaison des vilains les plus célèbres. Cela va du fantôme de l’opéra, en passant bien sûr par Dr. Doom, mais aussi Destro de G.I. Joe. »

9. Porter ce masque est pour lui « une nécessité ».

Interrogé en 2009 par le New Yorker, il a expliqué « vouloir monter sur scène et s’exprimer sans que les gens pensent à ce qu’ils pensent d’habitude ».

« Le physique produit toujours une première impression. Les filles vous trouvent sexy ou moche, les mecs se comparent à vous. Le masque me permet de garder le contrôle sur cette première impression (...) Peu importe à quoi je ressemble, quelle chaîne je porte, comment je suis habillé, ce qui compte avec ce sont le micro et les rimes. »

10. Depuis sa résurgence, MF DOOM n’a plus jamais montré sa tête en public.

Seule exception : le clip Mr. Clean… où il porte des lunettes.

11. MF DOOM est connu pour avoir multiplié les pseudos au cours de sa carrière, chacun correspondant à une identité bien précise.

Outre MC Dan (son tout premier alias) et Zev Love X (avec KMD), il répond également au nom de Geedorah (le monstre à trois têtes dans Godzilla), Metal Fingers (lorsqu’il est crédité en tant que beatmaker), Viktor Vaughn (une variation de Victor von Doom, le « vrai » nom de Dr. Doom dans les comics), Danger Doom (lorsqu’il collabore avec Danger Mouse), Doomstarks (lorsqu’il collabore avec Ghostface Killah), JJ Doom (lorsqu’il collabore avec Jneiro Jarel), NehruvianDoom (lorsqu’il collabore avec Bishop Nehru), ou encore Czarface Meets Metal Face (lorsqu’il collabore avec Czarface).

À tous les coups on a dû en oublier...

12. En collaboration avec Nike, MF DOOM a désigné ses propres Dunk SB High. Avis aux amateurs, elles se négocient actuellement à près de 3 000 euros au resale.

On lui doit également deux paires de Wallabee chez Clarks : une bleue et une marron, toutes deux vendues aux alentours de 600 euros.

13. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, MF DOOM n’est pas spécialement féru de comic books.

« Enfant, je les collectionnais. C’était le truc à l’époque, avant les jeux vidéo. Aujourd’hui je suis passé à autre chose. »

14. De son propre aveu, ses textes sont grandement inspirés par ceux de l’écrivain Charles Bukowski.

Dans son sixième et dernier album solo sorti en 2009, le morceau Cells sample d’ailleurs la voix de Bukowski récitant un passage de son poème Dinosauria, We.

15. MF DOOM est en revanche un dingue de bouffe, à tel point qu’il a consacré un disque entier à cette passion !

Sorti en 2004, MM.. FOOD met un point d’honneur à parler 15 pistes durant des plaisirs de la table à coup de métaphores culinaires et jeux de mots sucrés/salés.

16. Aussi étrange que cela puisse paraître, la cover de son album Madvillainy en collaboration avec Madlib (ci-dessus) est inspirée de celle du tout premier album de Madonna.

17. Contrairement à l’immense majorité de ses confrères rappeurs, lors de l’élection présidentielle de 2008 MF DOOM n’a pas soutenu Barack Obama mais le candidat républicain John McCain.

Un an plus tard il a d’ailleurs persisté et signé sur le morceau More Rhymin' où il lâche avoir apprécié « la campagne du black McCain ».

18. En 2010, Dumile s’est vu refuser de revenir aux États-Unis après une tournée européenne.

Après avoir déclaré que tout cela n’avait « pas grande importance » et que de toute façon il en avait « fini avec les US », il est revenu vivre à Londres avec sa femme et ses trois enfants.

19. En décembre 2017, il a annoncé sur Instagram que son fils aîné King Malachi Ezekiel Dumile était décédé à 14 ans.

« Prends soin de toi. Que tous nos ancêtres t’accueillent à bras ouverts. Tu as été l’une de nos plus grandes sources d’inspiration. Merci de nous avoir donné la chance d’être parent. Tu as été le fils dont nous rêvions. »

20. Le monde aura-t-il droit un jour à un nouveau projet commun entre MF DOOM et Flying Lotus ?

Peu de temps après l’annonce du décès du super villain du rap US, FlyLo a révélé que les deux hommes travaillaient auparavant de concert sur un EP et qu’il existe « des titres pas encore entendus à ce jour ».

R.E.P.

A lire aussi :

2020 : Ces rappeurs partis trop tôt

Retrouvez tous les épisodes de la série « 20 trucs que vous ne savez pas sur votre rappeur préféré » en cliquant ici.

Donne ton avis

Auteur (@AurelienBurlet )

Aurelien B : « Certains veulent un boule, d'autres des sapes, beaucoup veulent faire fortune, je voulais juste être cool » (1937 articles publiés) Aurelien est sur twitter, vous pouvez le contacter sur @AurelienBurlet.

5 commentaires sur la news
Pseudo
Mail

Top Commentaires

Si il na jamais demandé la nationalité américaine comment il a pu voter pour McCain ?

Turfuboy le 07/01/2021 à 02h55 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

"d'origine rhodésienne" ! Mais ça va pas la tête ? J'espère qu'aucun zimbabwéen ne lira ça.

Geo le 07/01/2021 à 07h36 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

Tous les Commentaires

Le Super Vilain les gars... Il aime pas les héros il trouvait leur histoire ennuyeuse

Mouloud le 07/01/2021 à 11h29 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

Ça sonnait moins bien en titre mais tu as raison.

Aurelien le 07/01/2021 à 11h29 - Signaler - 0Soutenir +1

"d'origine rhodésienne" ! Mais ça va pas la tête ? J'espère qu'aucun zimbabwéen ne lira ça.

Geo le 07/01/2021 à 07h36 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

Si il na jamais demandé la nationalité américaine comment il a pu voter pour McCain ?

Turfuboy le 07/01/2021 à 02h55 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

"soutenu" ;)

(on a modifié)

Aurelien le 07/01/2021 à 02h55 - Signaler - 0Soutenir +1
X FERMER
Advertisement