20 trucs à connaître sur The Weeknd, le « starboy » de la scène US

Ses cheveux, ses meufs, sa musique... vous allez tout savoir !

par Aurelien B

1. Né à Toronto le 16 février 1990, Abel Makkonen Tesfaye est d’origine éthiopienne. Ses parents ont émigré au Canada dans les années 80. Il parle ainsi couramment l’amharique, la langue majoritaire en Éthiopie.

2. Il s’est surnommé The Weeknd l’année de ses 17 ans après avoir lâché l’école.

« J'avais convaincu mon pote La Mar Taylor d’en faire de même. Nous avions pris nos matelas chez nos parents, les avions balancés dans le van merdique de nos potes pour partir un week-end. Et nous ne sommes jamais revenus. À l'époque, je détestais mon nom, si bien que j'ai essayé de prendre un nom de scène. The Weeknd, ça sonnait bien. »

Oh, et si vous vous demandez pourquoi The Weeknd s’écrit sans « e », c’est parce qu’à l’époque une marque canadienne s'appelait déjà The Weekend.

3. Durant cette période pour le moins mouvementée où il vivait au jour le jour sans réel toit, lui et ses potes consommaient en quantité MDMA, Xanax, cocaïne, champignons et kétamine.

« C’était comme le film Kids, le Sida en moins. Il n’y avait aucune règle » commentera-t-il plus tard.

4. Sachant cela, il est plus facile de comprendre pourquoi XO, les deux lettres qui désignent les membres de son crew, ne signifient pas « hugs and kisses », mais « ecstasy and oxycontin ».

Ça et aussi le fait qu’à ses débuts sur Twitter ses fans se ralliaient sous la bannière « XO ’til we overdose ».

5. The Weeknd a fait connaître sa musique en téléchargeant ses trois premiers sons sur Youtube en 2010 sans préciser son nom ou accompagner ses vidéos de la moindre image.

Parfaitement anonyme, il se souvient que lorsqu’il travaillait comme vendeur dans une boutique American Apparel ses collègues écoutaient ses sons devant lui sans avoir la moindre idée qu’il en était l’auteur.

6. Sa carrière a ensuite décollé pour de bon quand le manager de Drake, Oliver El-Khatib, a partagé lesdites vidéos sur le blog d’OVO.

7. Très vite affilié au label, The Weeknd s’est retrouvé à collaborer étroitement sur le second solo de Drizzy, Take Care.

Bien lui en a pris puisqu’en binôme avec le producteur Noah '40' Shebib il a participé à élaborer le son qui a dominé commercialement une bonne partie de la décennie.

Le moins bon côté de la chose, c’est que pour se faire il a dû se résoudre à se séparer d'une bonne partie des morceaux destinés à sa toute première mixtape House of Balloons (Crew Love, The Ride, Shot For Me, Cameras/Good Ones Go Interlude, Practice...).

8. Croyez le non ou non, mais The House of Balloons (« la maison des ballons ») existe bien : si un jour vous êtes en villégiature à Toronto, n’hésitez pas à vous rendre au 65 Spencer in Parkdale pour vous en convaincre – ou cliquez sur Google Maps si vous êtes pressé.

9. Quand en 2012 The Weeknd s’est vu sur la scène du festival Coachella, il a manqué de faire une syncope.

« Comme j’avais un trac énorme, j’avais picolé un peu de Hennessy. En descendant de scène je me suis dit que j’avais plutôt assuré... Ensuite je me suis vu en vidéo. Et puis j’ai lu les commentaires. À cet instant je voulais me tuer. Je me souviens d'avoir dit à mon agent de me booker un maximum de dates afin de m’améliorer car ce gars qui était sur scène ne ressemblait ni de près ou de loin à une star. Et encore moins à une légende. »

10. Son tout premier album Kiss Land s’écoute comme un film d’horreur.

« Il est en grande partie inspiré par John Carpenter, David Cronenberg et Ridley Scott, des réalisateurs qui savent capturer la peur à l’écran (...) Quand dans l’album vous entendez des cris et toutes ces références morbides, c’est pour que vous ressentiez ce sentiment d’effroi. »

11. Autre inspiration qui cette fois l’accompagne depuis toujours : Michael Jackson.

Non seulement The Weekend écoute Off the Wall avant chaque concert qu’il donne, non seulement il a repris Dirty Diana (rebaptisé D.D.), non seulement il s’habille en veste hussard dans le clip de I Feel It Coming, mais l’auteur de Thriller est aussi et surtout « celui qui inspire tous ses vocaux ».

12. C’est peu dire que The Weekend n’est pas très friand des interviews. D’une part parce qu’il trouve qu’il n’a rien de spécialement intéressant à dire sur lui, et de l’autre parce qu’il préfère entourer sa personne d’un halo de mystère.

« Nous vivons dans un monde où tout est excessif, je trouve cela plutôt rafraîchissant que les gens se demandent qui je suis vraiment. »

13. Contre toute attente, The Weeknd est amateur de mots croisés, un moyen pour lui d’étoffer son vocabulaire.

« Comme j’ai arrêté les cours très tôt, dans ma tête j’ai toujours ce complexe quand je parle à quelqu’un d’éduqué. »

14. Reconnaissable ente mille dans la première partie de sa carrière grâce à sa coupe inspirée de celle de Jean-Michel Basquiat, The Weeknd a fini par raccourcir ses cheveux à l’orée de la sortie de son troisième album Starboy.

« Je n’avais plus la même vision. Me couper les cheveux m’a fait un bien fou. J’ai mieux dormi, je me sentais plus léger, je n’avais plus mal au cou et sur scène j’étais bien meilleur. Et le mieux, c’était que je pouvais à nouveau porter des casquettes. Porter une foutue casquette et me pointer dans un restaurant sans être reconnu. »

Pour l’anecdote, son manager conserve ses locks coupées dans un coffre-fort.

15. Le titre Starboy est une référence directe à la chanson Starman de David Bowie.

« J’adore Bowie, pour moi c’est l’inventeur ultime. »

16. Plus ou moins en couple avec la mannequin Bella Hadid de 2015 à 2019, The Weekend a rencontré cette dernière lorsqu’il lui a demandé de poser pour la cover de Beauty Behind the Madness... ce qu’elle a refusé.

« Quand je lui fais cette proposition, c’est purement professionnel. Du coup lorsqu’elle a dit non, je me suis dit que c’était cool, que j’allais pouvoir la dater pour de vrai. »

17. Autre conquête qui compte parmi les plus belles femmes de la planète : Selena Gomez qui a partagé sa vie en 2017 avant de le larguer.

Ironiquement, une semaine avant leur rupture officielle Selena a été vue passer la nuit avec son ex Justin Biebber... ce même Justin Biebber à qui The Weekend avait plus tôt prétendument adressé ses quelques lignes sur Some Way : « I think your girl fell in love with me / She say my fuck and my tongue game a remedy ».

18. The Weeknd est un fervent soutien du mouvement Black Lives Matter. Non content d’avoir donné 250 000 dollars en 2016, il a cette année contribué à la cause à hauteur de 500 000 dollars et urge ses confrères à suivre son exemple.

« À mes respectés partenaires et exécutifs de l’industrie – personne ne profite autant de la musique noire que les labels et les services de streaming. J’ai donné hier et je vous engage à en faire de même et à le faire savoir publiquement. Cela compterait énormément pour moi et pour la communauté si vous pouviez nous rejoindre ».

19. Bien qu’il ait toujours désiré être célèbre, jamais il ne serait imaginé le devenir de la sorte.

« J’ai toujours pensé que je serais une star du punk : les cheveux longs, de l’acné plein le visage, maigrichon... J’avais dans le viseur des artistes comme Iggy Pop et les Ramones. Et puis bon, tu évolues, tu prends conscience de ton potentiel et tu finis par te dire ‘Vas-y, put*in c’est parti. »

20. Chose incroyable pour celui qui dans Reminder clame haut et fort que lorsqu’il revient dans sa ville c’est pour « b*iser toutes les filles qu’il connaît », The Weeknd est de son propre aveu vierge !

C'est en tout cas ce qu’il fait chanter à son double dans le dessin animé American Dad : « Et je sais que tu ne peux pas le croire, mais je suis suffisamment homme pour te le dire, je suis vierge. »

A lire aussi :

La petite histoire de Jean-Michel Basquiat et du rap [DOSSIER]

Retrouvez tous les épisodes de la série « 20 trucs que vous ne savez pas sur votre rappeur préféré » en cliquant ici.

Donne ton avis

Auteur (@AurelienBurlet )

Aurelien B : « Certains veulent un boule, d'autres des sapes, beaucoup veulent faire fortune, je voulais juste être cool » (1871 articles publiés) Aurelien est sur twitter, vous pouvez le contacter sur @AurelienBurlet.

Aucun commentaire sur la news
Pseudo
Mail