20 trucs bien chelous sur Tyler, the Creator, le « weirdo » du Rap US

Ou pourquoi le Goblin est l'un des personnages les plus intéressants de la scène actuelle...

par Aurelien B

1. À 7 ans, le jeune Tyler Gregory Okonma s’amusait à enlever les covers des albums pour les remplacer par ses propres collages et dessins.

2. Il a appris tout seul à jouer du piano à l’âge de 14 ans.

3. Avant d’être rappeur il a notamment travaillé un peu moins de deux ans chez Starbucks ainsi que brièvement comme livreur chez FedEx.

4. Non-content d’avoir imaginé à 15 ans le logo du collectif Odd future (les célèbres lettres « O » et « F » peintes en forme de donut), jusqu’en 2012 il créait lui-même la majorité des pièces du merchandising du crew.

5. Bien qu’à la tête de la marque Golf Wang, Tyler a confié que « le golf est le sport qu’il aime le moins au monde ».

Le nom est en réalité une contrepèterie qui dérive de l’expression « Wolf Gang ».

6. Son tout premier alias sur Twitter était @fucktyler. Il l’a depuis remplacé histoire de rendre plus aisés les RT de ses copains stars.

7. Au début des années 10, quand bien même sa carrière était en bonne voie, il continuait d’être actif sur les forums, et notamment sur celui du site Hypebeast sous le pseudonyme bloxheads – lire ici une sélection de ses posts ou là sa chronique de My Beautiful Dark Twisted Fantasy de Kanye West.

8. Si l’on en croit le morceau Dumo 23 sorti en 2013, Tyler préfère allégrement « regarder des films dans sa chambre plutôt que de fumer de l’herbe ».

Outre ses crises d’asthme, c’est apparemment un space cake mal digéré en 2009 qui l’a convaincu de se tenir éloigné des paradis artificiels.

9. Et à propos de cinéma, ses films préférés ne sont pas Scarface ou Le Parrain, mais Napoleon Dynamite, SuperGrave, 20th Century Women et Scary Movie 2.

10. En mars 2014, il a été arrêté pour incitation à l’émeute : lors d’un concert joué à guichet fermé, il avait encouragé les personnes sans ticket à passer outre la sécurité pour venir se joindre aux spectateurs.

11. En 2015, Tyler, the Creator s’est vu interdit d’entrée du Royaume-Uni pour une durée de trois à cinq ans. Le motif ? L’homophobie des paroles de ses précédents albums Bastard et Goblin.

12. Quand bien même Tyler, the Creator a plusieurs fois clamé son homosexualité, que ce soit dans ses textes (« I been kissing white boys since 2004 » dans I Ain’t Got Time), en interview (« J’avais un copain quand j’avais 15 ans ») ou dans ses tweets, il refuse de clarifier officiellement son orientation sexuelle.

13. Toujours est-il que Jaden Smith (le fils de Will Smith) a plusieurs fois affirmé publiquement que Tyler était son « motherf*cking boyfriend ».

14. Chose plutôt exceptionnelle, après l’avoir insulté de tous les noms sur disque, Eminem s’est excusé à demi-mots de l’avoir attaqué sur sa sexualité : « J'étais en colère à propos de ce qu’il avait dit sur moi. Le mot que j’ai choisi cependant … Sur ce titre je me suis dit que c’était peut-être un peu trop. À trop vouloir le blesser, j’ai réalisé après coup que je blessais d’autres gens en disant ça. »

15. S’il avait à choisir entre ne plus jamais écouter sa chanson préférée, Rollinem 7 des N*E*R*D*, et ne plus jamais se faire masser les pieds, il opterait pour ne plus jamais écouter sa chanson préférée.

Tyler est d’ailleurs tellement fan des massages pieds qu’il les préfère à une fellation (!?).

16. Il est allergique aux poils de chiens.

17. En 2015, au beau milieu de la scène du festival de Coachella, il a fait un doigt d’honneur à sa pote Kendall Jenner. Cette dernière lui a alors répondu en faisant de même.

18. Tyler collectionne les BMX. Plusieurs chansons de son répertoire font d’ailleurs référence à sa passion comme Biking avec Franck Ocean ou Slater, un morceau carrément dédié à son vélo préféré !

19. Fait amusant : ses cinq albums se sont respectivement classés dans les charts cinquième (Goblin en 2011), quatrième (Cherry Bomb en 2015), troisième (Wolf en 2013), deuxième (Flower Boy en 2017) et premier (IGOR en 2019).

20. Alors au tout début de sa carrière en 2008, il rappait sur le morceau éponyme de sa mixtape Bastard : « Mon but dans la vie c’est de décrocher un Grammy, j’espère que mère viendra à la cérémonie avec tous mes homies ».

Paradoxalement, quand il a enfin décroché le précieux sésame à l’occasion de la dernière cérémonie, il a déclaré avoir pris cette récompense à reculons du fait d’avoir été nominé dans la catégorie « urbain » et non pas pop – « Parler d’urbain c’est utiliser le mot nègre sans le dire ».

A lire aussi :

Les albums les plus chelous du rap US jamais sortis [DOSSIER]

Retrouvez tous les épisodes de la série « 20 trucs que vous ne savez pas sur votre rappeur préféré » en cliquant ici.

Donne ton avis

Auteur (@AurelienBurlet )

Aurelien B : « Certains veulent un boule, d'autres des sapes, beaucoup veulent faire fortune, je voulais juste être cool » (1799 articles publiés) Aurelien est sur twitter, vous pouvez le contacter sur @AurelienBurlet.

Aucun commentaire sur la news
Pseudo
Mail