Rap US

Un membre des Fugees risque 22 ans de prison

Un membre des Fugees risque 22 ans de prison

Pras Michel risque gros. L’ex-membre des Fugees pourrait ainsi écoper d’une lourde peine de prison.

Une lourde peine de prison pour l’ex-Fugees ?

Comme le rapporte Rolling Stone, Pras Michel devra prochainement rendre des comptes à la justice. Accusé, entre autre, d’avoir participé à un système de blanchiment d’argent et d’avoir, avec l’aide d’un pays étranger, tenté d’influencer le gouvernement américain, l’artiste pourrait écoper d’une peine de 22 ans de prison. Plus encore, Pras aurait effectué des dons à hauteur de 1,1 million de dollars afin de soutenir la campagne de Barack Obama en 2016, une démarche l’acculant, puisque l’argent aurait été fourni par Jho Low, le cerveau présumé du scandale 1Malaysia Development Berhad, qui cherchait à tirer partie de la relation du rappeur avec Obama.

Pour ne rien arranger à ses affaires, celui qui aura un temps côtoyé Lauryn Hill et Wyclef Jean est également soupçonné d’avoir été un peu trop généreux en soutenant la campagne de Donald Trump, grâce là encore à l’intervention de Low, qui souhaitait dénicher un contact au sein de son administration en mesure de faire disparaître les accusations précédentes de détournement de fonds.

Pras est enfin accusé d’avoir été présenté à Sun Lijun, l’ancien vice-ministre de la sécurité publique chinoise, qui souhaitait rapatrier un riche milliardaire en fuite aux États-Unis afin de le livrer aux autorités chinoises. Ayant avoué avoir rencontré Lijun à une reprise, le chanteur s’est malgré tout défendu des accusations le visant : « Quel intérêt aurais-je à essayer d’enfreindre les lois ? Cela n’en vaut pas la peine. Je suis devenu un paria. J’ai des amis qui ne veulent pas me parler parce qu’ils pensent qu’il y a un satellite en orbite qui les écoute ».

Top articles

Dossiers

VOIR TOUT

À lire aussi

VOIR TOUT